Langue - Français
Русский
 





R52.0 Douleur aiguë

R52 Douleur, non classée ailleurs

R52.0 Douleur aiguë

R52.1 Douleur chronique irréductible

R52.2 Autres douleurs chroniques

R52.9 Douleur, sans précision



Les Substances actives utilisés pour traiter "R52.0 Douleur aiguë "

Prévention secondaire de l’infarctus du myocarde, des accidents ischémiques transitoires et des accidents vasculaires cérébraux.
Prévention de la morbidité cardiovasculaire chez les patients atteints d’angor stable.

Traitement symptomatique des douleurs d'intensité légère à modérée (céphalées, douleurs dentaires); Douleurs de l'appareil locomoteur ; Dysménorrhées après recherche étiologique ; Ménorragies fonctionnelles (restant inexpliquées après enquête étiologique systématique).

RESERVE A L'ADULTE et l'enfant de plus de 12 ans.
Elles procèdent de l'activité anti-inflammatoire de l'acide niflumique, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu, et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.

Elles procèdent de l’activité anti-inflammatoire de l’acide tiaprofénique, de l’importance des manifestations d’intolérance auxquelles le médicament donne lieu et de sa place dans l’éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.
Elles sont limitées, chez l’adulte et l’enfant à partir de 15 kg (soit environ à partir de 4 ans), au : traitement symptomatique au long cours : des rhumatismes inflammatoires chroniques, notamment polyarthrite rhumatoïde, de certaines arthroses douloureuses et invalidantes ; traitement symptomatique de courte durée : des poussées aiguës d’arthrose, de lombalgies, des affections aiguës post-traumatiques bénignes de l’appareil locomoteur ; dysménorrhée après recherche étiologique ; traitement symptomatique de la douleur au cours des manifestations inflammatoires dans les domaines ORL et stomatologiques.

Episodes dépressifs majeurs (c'est-à-dire caractérisés).
Douleurs neuropathiques périphériques de l'adulte.

Anesthésie loco-régionale lors d'intervention chirurgicale: anesthésie tronculaire, plexique, caudale, péridurale.
Analgésie péridurale: en obstétrique; dans le traitement de la douleur au cours d'algies diverses: néoplasiques, postopératoires, post-traumatiques, artéritiques; dans la préparation à certains gestes thérapeutiques douloureux (kinésithérapie post-opératoire, post-traumatique).

Traitement substituf de la pharmacodépendance aux opioïdes, dans le cadre d’une prise en charge médicale, sociale et psychologique.Le traitement par est réservé aux adultes et adolescents âgés de 15 ans ou plus, ayant accepté d’être traités pour leur dépendance aux opioïdes.

EpilepsiesChez l’adulte soit en monothérapie ; soit en association à un autre traitement antiépileptique ; traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire ; traitement des épilepsies généralisées : crises tonico-cloniques.
Chez l’enfant soit en monothérapie ; soit en association à un autre traitement antiépileptique ; traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire ; traitement des épilepsies généralisées : crises tonico-cloniques.

Episodes dépressifs majeurs (c'est-à-dire caractérisés).
Troubles obsessionnels compulsifs.

Anesthésie locale ou loco-régionale en pratique odonto-stomatologique.Cette spécialité est utilisée, plus particulièrement, lorsque l'emploi d'un vasoconstricteur est déconseillé.

solution injectable est indiquée dans le traitement de courte durée des douleurs modérées à sévères.
Elle peut être également utilisée pour l'analgésie pré et postopératoire.

Traitement symptomatique des affections douloureuses aiguës, notamment des douleurs post-opératoires.

Anesthésie locale d'infiltration et anesthésie de conduction (blocs plexiques et tronculaires).

Chez l’adulteEtats psychotiques aigus.Etats psychotiques chroniques (schizophrénies, délires chroniques non schizophréniques : délires paranoïaques, psychoses hallucinatoires chroniques).Chez l’enfant de plus de 6 ansTroubles graves du comportement de l’enfant avec agitation et agressivité.

Traitement symptomatique de courte durée des douleurs aiguës d’intensité légère à modérée, telles que douleurs aiguës de l’appareil locomoteur, dysménorrhées et douleurs dentaires.

Elles procèdent de l'activité anti-inflammatoire du diclofénac, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.
Elles sont limitées, chez l'adulte et à l'enfant à partir de 15 ans, au : Traitement d'entretien des affections rhumatismales chroniques pour lesquelles, lors de l'utilisation des formes dosées à 25 mg et 50 mg, la posologie de 75 mg par jour s'est révélée adéquate.

est indiqué chez l’adulte (à partir de 15 ans) pour le traitement symptomatique des douleurs d’intensité modérée.

AdultesSoulagement des symptômes de type nausées et vomissements, sensations de distension épigastrique, gênes au niveau supérieur de l'abdomen ou régurgitations gastriques.

Episodes dépressifs majeurs (c'est-à-dire caractérisés).

Chez l'adulte Prévention des nausées et vomissements post-opératoires de l'adulte présentant un risque modéré à sévère de NVPO c'est à dire ayant au moins deux facteurs de risque au score simplifié d'APFEL.
Traitement des nausées et vomissements post-opératoires.

Elles procèdent de l'activité anti-inflammatoire de l'étodolac, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu, et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.Elles sont limitées aux: traitement symptomatique au long cours: des rhumatismes inflammatoires chroniques, notamment polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante, de certaines arthroses douloureuses et invalidantes, traitement symptomatique de courte durée des poussées aiguës des arthroses (coxarthrose, gonarthrose), traitement symptomatique de courte durée des: poussées aiguës des rhumatismes abarticulaires (épaule douloureuse aiguë, tendinite, bursite), lomboradiculalgies sévères.

Traitement symptomatique des douleurs d'intensité légère à modérée

Elles procèdent de l'activité anti-inflammatoire du flurbiprofène, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu, et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.
Elles sont limitées, chez l'adulte et l'enfant à partir de 15 ans, au: Traitement symptomatique au long cours: des rhumatismes inflammatoires chroniques, notamment polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante ou syndromes apparentés, tels que syndrome de Fiessinger-Leroy-Reiter et rhumatisme psoriasique; de certaines arthroses douloureuses et invalidantes.

EpilepsieLa gabapentine est indiquée en association dans le traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'enfant à partir de 6 ans .La gabapentine est indiquée en monothérapie dans le traitement des épilepsies partielles avec ou sans généralisation secondaire chez l'adulte et l'adolescent à partir de 12 ans.Traitement des Douleurs Neuropathiques PériphériquesLa gabapentine est indiquée dans le traitement des douleurs neuropathiques périphériques telles que la neuropathie diabétique et la névralgie post-zostérienne chez l'adulte.

est indiqué dans le traitement des douleurs intenses d'origine cancéreuse en cas de résistance ou d'intolérance aux opioïdes forts.

Elles procèdent de l'activité anti-inflammatoire de l'ibuprofène, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu et de sa place dans l'éventail des produits anti­inflammatoires actuellement disponibles.Elles sont limitées, chez l'adulte (plus de 15 ans), au : traitement symptomatique au long cours : des rhumatismes inflammatoires chroniques, notamment polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante ou syndromes apparentés tels que le syndrome de Fiessinger Leroy-Reiter et rhumatisme psoriasique, de certaines arthroses invalidantes et douloureuses ; traitement symptomatique de courte durée des poussées aiguës des : rhumatismes abarticulaires tels que péri-arthrites scapulo-humérales, tendinites, bursites, arthroses, arthrites microcristallines, lombalgies, radiculalgies, affections aiguës post-traumatiques bénignes de l'appareil locomoteur ; dysménorrhées après recherche étiologique ; traitement symptomatique des affections douloureuses d'intensité légère à modérée et/ou des états fébriles.

Episodes dépressifs majeurs (c'est-à-dire caractérisés).
Enurésie nocturne de l'enfant dans le cas où toute pathologie organique a été exclue.

Générales :La Kétamine peut être utilisée : soit comme agent anesthésique unique : particulièrement adapté aux interventions de courte durée, il permet également, grâce à des injections répétées ou à son utilisation en perfusion intraveineuse, d’obtenir une anesthésie prolongée durant plusieurs heures ; soit comme inducteur d’anesthésie avant l’administration d’autres agents anesthésiques ; soit comme potentialisateur d’agents anesthésiques de faible puissance, tel le protoxyde d’azote.Obstétricales :La Kétamine peut être utilisée seule ou en association avec d’autres anesthésiques.

Elles sont limitées, chez l'adulte (plus de 15 ans), au traitement symptomatique des affections douloureuses d'intensité légère à modérée et/ou fébriles.

Etats psychotiques aigus.
Etats psychotiques chroniques (schizophrénies, délires chroniques non schizophréniques: délires paranoïaques, psychoses hallucinatoires chroniques).

Le chlorhydrate de lidocaïne est une solution anesthésique locale destinée à l’anesthésie régionale chez les adultes.

Traitement de courte durée des douleurs aiguës, d’intensité légère à modérée.
Traitement symptomatique de la douleur et de l’inflammation de l’arthrose.

Douleurs intenses ou rebelles aux antalgiques de niveau plus faible, en particulier douleurs d’origine cancéreuse.

Elles procèdent de l'activité anti-inflammatoire du naproxène, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.Elles sont limitées, chez l'adulte (à partir de 15 ans), au: traitement symptomatique au long cours: des rhumatismes inflammatoires chroniques, notamment polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante ou syndromes apparentés tels que syndrome de Fiessinger Leroy-Reiter et rhumatisme psoriasique; de certaines arthroses invalidantes et douloureuses.

Traitement de la douleur aiguë .
Dysménorrhées primaires.

est indiqué pour le traitement symptomatique des douleurs d'intensité légère à modérée (par exemple, céphalées, douleurs dentaires, dysménorrhée) et de la fièvre.

Traitement à court terme des douleurs post-opératoires chez les adultes.La décision de prescrire un inhibiteur sélectif de la cyclo-oxygénase-2 (COX-2) doit être basée sur l'évaluation de l'ensemble des risques spécifiques à chaque patient .

Elles procèdent de l'activité anti-inflammatoire de la phénylbutazone, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.Elles sont limitées, chez l'adulte et l'enfant à partir de 15 ans, au:Traitement symptomatique de courte durée (moins de 7 jours) de poussées aiguës de: rhumatismes abarticulaires (péri-arthrite scapulo humérale, tendinites, bursites), arthrites micro cristallines (notamment goutte), radiculalgies sévères.Traitement symptomatique au long cours: de certains rhumatismes inflammatoires chroniques, notamment de la spondylarthrite ankylosante ou de syndromes apparentés tel que le syndrome de Fiessinger Leroy-Reiter, le rhumatisme psoriasique.

Le piroxicam est indiqué dans le traitement symptomatique de l'arthrose, la polyarthrite rhumatoïde ou la spondylarthrite ankylosante.
En raison de son profil de tolérance , le piroxicam ne doit pas être utilisé en traitement de première intention lorsqu'un traitement par AINS est indiqué.

Douleurs neuropathiques : est indiqué dans le traitement des douleurs neuropathiques périphériques et centrales chez l'adulte.Épilepsie : est indiqué chez l'adulte en association dans le traitement des crises épileptiques partielles avec ou sans généralisation secondaire.Trouble anxieux généralisé : est indiqué dans le traitement du trouble anxieux généralisé (TAG) chez l'adulte.

Adulte et enfant de plus de 12 ans Anesthésie chirurgicale: Bloc péridural en vue d'une intervention chirurgicale, y compris lors des césariennes.
Infiltration pariétale (nerfs périphériques et infiltrations).

est utilisé comme adjuvant ou comme alternative à la radiothérapie externe dans le traitement palliatif des douleurs liées aux métastases osseuses secondaires au cancer de la prostate chez les patients en échec de l'hormonothérapie.Avant l’injection de , on doit confirmer la présence de métastases osseuses fixant le diphosphonate marqué au technétium-99m.

est indiqué dans le traitement des douleurs aiguës modérées à sévères de l’adulte, qui ne peuvent être correctement traitées que par des antalgiques opioïdes.
.

Elles procèdent de l'activité anti-inflammatoire du ténoxicam, de l'importance des manifestations d'intolérance auxquelles le médicament donne lieu et de sa place dans l'éventail des produits anti-inflammatoires actuellement disponibles.
Elles sont limitées chez l'adulte et l'enfant à partir de 15 ans au : Traitement symptomatique au long cours : des rhumatismes inflammatoires chroniques notamment polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante ou syndromes apparentés, tel que le syndrome de Fiessinger - Leroy - Reiter et rhumatisme psoriasique ; de certaines arthroses douloureuses et invalidantes.

Chez l'adulte : Traitement de courte durée (moins de 4 semaines) des états d'agitation et d'agressivité, notamment en cas de symtômes psychotiques associés ; Chorée sévère dans la maladie de Huntington.Chez l'adulte et l'enfant de plus de 6 ans : Forme sévère de la maladie des tics de Gilles de la Tourette lorsque le traitement non pharmacologique n’est pas suffisant.

Traitement des douleurs modérées à sévères.



La liste des médicaments pour le traitement de la maladie - R52.0 Douleur aiguë :

Conditions générales d'utilisation | Contact
L'accès aux informations contenues dans ce Site est ouvert à tous les professionnels de santé.
Les informations données sur le site le sont à titre purement informatif.
Toutefois l'utilisateur exploite les données du site Medzai.net sous sa seule responsabilité : ces informations ne sauraient être utilisées sans vérification préalable par le l’internaute et Medzai.net ne pourra être tenue pour responsable des conséquences directes ou indirectes pouvant résulter de l'utilisation, la consultation et l'interprétation des informations fournies.

Repertoire des medicaments - Medzai.net, © 2016-2019