Langue - Français
Русский
 





Aciclovir - Résumé des caractéristiques du médicament

Le médicament Aciclovir appartient au groupe appelés Antiviraux pour le traitement des infections Virus du groupe Herpès (HSV, VZV, CMV). Cette spécialité pharmaceutique a un code ATC - J05AB01.

Principe actif: ACICLOVIR
Titulaires de l'autorisation de mise sur le marché:

Laboratoir AGUETTANT (FRANCE) - Aciclovir AGUETTANT 250 mg- poudre pour solution pour perfusion - 250 mg - - 1999-07-07

Laboratoir AGUETTANT (FRANCE) - Aciclovir AGUETTANT 500 mg- poudre pour solution pour perfusion - 500 mg - - 1999-07-08

RANBAXY PHARMACIE GENERIQUES (FRANCE) - Aciclovir ALMUS 200 mg- comprimé - 200,00 mg - - 2007-01-09

Montrer plus >>>

Partager sur les réseaux sociaux:


Aciclovir  crème BIOGARAN (FRANCE) Posologie et mode d
Aciclovir  crème MYLAN SAS (FRANCE) Posologie et mode d

Formes pharmaceutiques et Dosage du médicament Aciclovir

  • comprimé - 200 mg
  • comprimé - 800 mg
  • crème - 5 g
  • crème - 50 mg
  • pommade - 3 g
  • poudre pour solution injectable - 250 mg
  • poudre pour solution injectable - 500 mg
  • poudre pour solution pour perfusion - 250 mg
  • poudre pour solution pour perfusion - 500 mg
  • solution à diluer pour perfusion - 25 mg

Сlassification pharmacothérapeutique:

Classification ATC:

Le médicament Aciclovir enregistré en France

Aciclovir BIOGARAN CONSEIL 5 % crème

Aciclovir  crème BIOGARAN (FRANCE)
BIOGARAN (FRANCE)
Dosage: 50 mg

Composition et Présentations

ACICLOVIR50 mg

Posologie et mode d'emploi Aciclovir BIOGARAN CONSEIL 5 % crème

Posologie
Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 6 ans.

Comment utiliser Aciclovir Montrer plus >>>

Présentations et l’emballage extérieur

Aciclovir MYLAN PHARMA 5 % crème

Aciclovir  crème MYLAN SAS (FRANCE)
MYLAN SAS (FRANCE)
Dosage: 50,00 mg

Composition et Présentations

ACICLOVIR50,00 mg

Posologie et mode d'emploi Aciclovir MYLAN PHARMA 5 % crème

Réservé à l'adulte et à l'enfant de plus de 6 ans.
Posologie

Comment utiliser Aciclovir Montrer plus >>>

Présentations et l’emballage extérieur

Aciclovir AGUETTANT 250 mg poudre pour solution pour perfusion

Laboratoir AGUETTANT (FRANCE)
Dosage: 250 mg

Composition et Présentations

ACICLOVIR250 mg

Posologie et mode d'emploi Aciclovir AGUETTANT 250 mg poudre pour solution pour perfusion

Posologie:
Chez l'adulte

Comment utiliser Aciclovir Montrer plus >>>

Présentations et l’emballage extérieur

Aciclovir ALMUS 200 mg comprimé

RANBAXY PHARMACIE GENERIQUES (FRANCE)
Dosage: 200,00 mg

Composition et Présentations

ACICLOVIR200,00 mg

Posologie et mode d'emploi Aciclovir ALMUS 200 mg comprimé

Posologie
Réservé à l'adulte et l'enfant de plus de 6 ans

Comment utiliser Aciclovir Montrer plus >>>

Présentations et l’emballage extérieur

Aciclovir AGUETTANT 500 mg poudre pour solution pour perfusion

Laboratoir AGUETTANT (FRANCE)
Dosage: 500 mg

Aciclovir ARROW 250 mg poudre pour solution injectable

ARROW GENERIQUES (FRANCE)
Dosage: 250 mg

Aciclovir ARROW 5 % crème

ARROW GENERIQUES (FRANCE)
Dosage: 5 g

Aciclovir ARROW 500 mg poudre pour solution pour perfusion

ARROW GENERIQUES (FRANCE)
Dosage: 500 mg

Aciclovir ARROW LAB 200 mg comprimé

ARROW GENERIQUES (FRANCE)
Dosage: 200 mg

Aciclovir ARROW LAB 800 mg comprimé

ARROW GENERIQUES (FRANCE)
Dosage: 800,00 mg

Aciclovir BGR 200 mg comprimé

BIOGARAN (FRANCE)
Dosage: 200 mg

Aciclovir BIOGALENIQUE 800 mg comprimé

RANBAXY PHARMACIE GENERIQUES (FRANCE)
Dosage: 800,00 mg

Aciclovir BIOGARAN 200 mg comprimé

LABORATOIRE GLAXOSMITHKLINE (FRANCE)
Dosage: 200 mg

Aciclovir BIOGARAN 800 mg comprimé

LABORATOIRE GLAXOSMITHKLINE (FRANCE)
Dosage: 800 mg

Aciclovir CRISTERS 200 mg comprimé

CRISTERS (FRANCE)
Dosage: 200 mg

Aciclovir CRISTERS 5 % crème

CRISTERS (FRANCE)
Dosage: 5 g

Aciclovir CRISTERS 800 mg comprimé

CRISTERS (FRANCE)
Dosage: 800,00 mg

Aciclovir CRISTERS CONSEIL 5 % crème

CRISTERS (FRANCE)
Dosage: 5 g

Aciclovir DAKOTA PHARM 500 mg poudre pour solution pour perfusion

SANOFI AVENTIS FRANCE (FRANCE)
Dosage: 500 mg

Aciclovir EG 800 mg comprimé

EG LABO - LABORATOIRES EUROGENERICS (FRANCE)
Dosage: 800 mg

Aciclovir EVOLUGEN 200 mg comprimé

EVOLUPHARM (FRANCE)
Dosage: 200 mg

Aciclovir GENEVRIER 250 mg poudre pour solution injectable

GENEVRIER (FRANCE)
Dosage: 250 mg

Aciclovir GENEVRIER 5 % (0,1 g/2 g) crème

GENEVRIER (FRANCE)
Dosage: 5 g

Aciclovir GENEVRIER 5 % (0,5 g/10 g) crème

GENEVRIER (FRANCE)
Dosage: 5 g

Aciclovir GENEVRIER 5 % crème

GENEVRIER (FRANCE)
Dosage: 5 g

Aciclovir GLAXOSMITHKLINE SANTE GRAND PUBLIC, 5 % crème

GLAXOSMITHKLINE SANTE GRAND PUBLIC (FRANCE)
Dosage: 5,00 g

Aciclovir HIKMA 500 mg poudre pour solution injectable

HIKMA PHARMACEUTICALS (PORTUGAL)
Dosage: 500 mg

Aciclovir IVAX 5 % crème

TEVA SANTE (FRANCE)
Dosage: 5 g

Aciclovir MYLAN 200 mg comprimé

MYLAN SAS (FRANCE)
Dosage: 200 mg

Aciclovir MYLAN 5 % crème

MYLAN SAS (FRANCE)
Dosage: 5 g

Aciclovir MYLAN 500 mg poudre pour solution injectable

MYLAN SAS (FRANCE)
Dosage: 500 mg

Aciclovir MYLAN 800 mg comprimé

MYLAN SAS (FRANCE)
Dosage: 800 mg

Aciclovir OPIH FRANCE 200 mg comprimé

RANBAXY PHARMACIE GENERIQUES (FRANCE)
Dosage: 200,00 mg

Aciclovir PAUCOURT 5 % crème

PAUCOURT (FRANCE)
Dosage: 5 g

Aciclovir QUALIMED 200 mg comprimé

Laboratoire QUALIMED (FRANCE)
Dosage: 200 mg

Aciclovir QUALIMED 250 mg poudre pour solution pour perfusion

Laboratoire QUALIMED (FRANCE)
Dosage: 250 mg

Aciclovir QUALIMED 5 % crème

Laboratoire QUALIMED (FRANCE)
Dosage: 5 g

Aciclovir QUALIMED 500 mg poudre pour solution pour perfusion

Laboratoire QUALIMED (FRANCE)
Dosage: 500 mg

Aciclovir QUALIMED 800 mg comprimé

Laboratoire QUALIMED (FRANCE)
Dosage: 800 mg

Aciclovir RANBAXY 200 mg comprimé

RANBAXY PHARMACIE GENERIQUES (FRANCE)
Dosage: 200,00 mg

Aciclovir RANBAXY 800 mg comprimé

RANBAXY PHARMACIE GENERIQUES (FRANCE)
Dosage: 800,00 mg

Aciclovir RATIOPHARM 200 mg comprimé

Ratiopharm GmbH (ALLEMAGNE)
Dosage: 200 mg

Aciclovir RATIOPHARM 5 % crème

Ratiopharm GmbH (ALLEMAGNE)
Dosage: 5 g

Aciclovir RATIOPHARM 800 mg comprimé

Ratiopharm GmbH (ALLEMAGNE)
Dosage: 800 mg

Aciclovir RPG 5 % crème

RANBAXY PHARMACIE GENERIQUES (FRANCE)
Dosage: 5 g

Aciclovir SAINT GERMAIN 5 % crème

Laboratoire SAINT GERMAIN (FRANCE)
Dosage: 5 g

Aciclovir SAINT GERMAIN 800 mg comprimé

Laboratoire SAINT GERMAIN (FRANCE)
Dosage: 800 mg

Aciclovir SANDOZ 200 mg comprimé

SANDOZ (FRANCE)
Dosage: 200 mg

Aciclovir SANDOZ 250 mg poudre pour solution pour perfusion

SANDOZ (FRANCE)
Dosage: 250 mg

Aciclovir SANDOZ 5 % crème

SANDOZ (FRANCE)
Dosage: 5 g

Aciclovir SANDOZ 500 mg poudre pour solution pour perfusion

SANDOZ (FRANCE)
Dosage: 500 mg

Aciclovir SANDOZ 800 mg comprimé

SANDOZ (FRANCE)
Dosage: 800 mg

Aciclovir SANDOZ CONSEIL 5 % crème

SANDOZ (FRANCE)
Dosage: 5 g

Aciclovir SUBSTIPHARM 250 mg poudre pour solution pour perfusion

SUBSTIPHARM DEVELOPPEMENT (FRANCE)
Dosage: 250 mg

Aciclovir SUBSTIPHARM 800 mg comprimé

MG PHARMA (FRANCE)
Dosage: 800,00 mg

Aciclovir TEVA 200 mg comprimé

TEVA SANTE (FRANCE)
Dosage: 200 mg

Aciclovir TEVA 5 % crème

TEVA SANTE (FRANCE)
Dosage: 5 g

Aciclovir TEVA 800 mg comprimé

TEVA SANTE (FRANCE)
Dosage: 800 mg

Aciclovir TEVA CONSEIL 5 % crème

TEVA SANTE (FRANCE)
Dosage: 5 g

Aciclovir TEVA SANTE 5 % crème

Ratiopharm GmbH (ALLEMAGNE)
Dosage: 5 g

Aciclovir ZENTIVA 200 mg comprimé

SANOFI AVENTIS FRANCE (FRANCE)
Dosage: 200 mg

Aciclovir ZENTIVA 5 % crème

SANOFI AVENTIS FRANCE (FRANCE)
Dosage: 5 g

Aciclovir ZENTIVA 800 mg comprimé

SANOFI AVENTIS FRANCE (FRANCE)
Dosage: 800,00 mg

Aciclovir ZYDUS 200 mg comprimé

ZYDUS FRANCE (FRANCE)
Dosage: 200 mg

Aciclovir ZYDUS 5 % crème

ZYDUS FRANCE (FRANCE)
Dosage: 5 g

Comment utiliser, Mode d'emploi - Aciclovir

Indications

Prévention des infections à Virus Herpes Simplex chez les sujets immunodéprimés.
Chez le sujet immunocompétent :
Infections cutanées ou muqueuses :
Traitement des infections herpétiques cutanées ou muqueuses sévères (en excluant l'herpès néonatal et les infections herpétiques sévères chez les enfants immunodéprimés), il s'agit en général de primo-infections), en particulier de l'herpès génital et des gingivo-stomatites herpétiques aiguës.
En raison de son mode d'action, l'aciclovir n'éradique pas les virus latents. Après traitement, le malade restera donc exposé à la même fréquence de récidives qu'auparavant.
Traitement des récurrences d'herpès génital.
Prévention des infections à Virus Herpes Simplex, chez les sujets souffrant d'au moins 6 récurrences par an.
Infections ophtalmologiques:
Prévention des récidives d'infections oculaires à HSV:
§ kératites épithéliales après 3 récurrences par an ou en cas de facteur déclenchant connu, § kératites stromales et kérato-uvéites après 2 récurrences par an. § en cas de chirurgie de l'œil.
Traitement des kératites et kérato-uvéites à HSV.

Pharmacodynamique - Aciclovir

L'aciclovir est un inhibiteur spécifique des herpes virus, avec une activité in vitro sur les virus Herpes simplex (HSV) types 1 et 2, Varicelle-zona (VZV).
L'aciclovir après avoir été phosphorylé en aciclovir triphosphate inhibe la synthèse de l'ADN viral. La première étape de la phosphorylation est assurée uniquement par une enzyme virale spécifique.
Pour les virus HSV et VZV, il s'agit d'une thymidine kinase virale qui est présente uniquement dans les cellules infectées par le virus.
La phosphorylation de l'aciclovir monophosphate en di- et tri- phosphate est assurée par des kinases cellulaires. L'aciclovir triphosphate est un inhibiteur compétitif sélectif de l'ADN polymérase virale, et l'incorporation de cet analogue nucléosidique stoppe l'élongation de la chaîne d'ADN, interrompant ainsi la synthèse d'ADN viral. La réplication virale est donc bloquée.
Du fait de sa double sélectivité, l'aciclovir n'interfère pas avec le métabolisme des cellules saines.
L'étude d'un grand nombre d'isolats cliniques lors de traitement curatif ou préventif par l'aciclovir a montré qu'une diminution de la sensibilité à l'aciclovir est extrêmement rare chez le sujet immunocompétent. Chez les sujets immunodéficients, (tels que transplantés d'organe ou de moelle osseuse, sujets recevant une chimiothérapie anticancéreuse et sujets infectés par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH)) une diminution de sensibilité a été mise en évidence de façon occasionnelle.
Les rares résistances observées sont généralement dues à une thymidine kinase virale déficiente et se traduisent par une moindre virulence. Quelques cas de diminution de sensibilité à l'aciclovir ont été observés suite à une modification soit de la thymidine kinase, soit de l'ADN polymérase virale.
La virulence de ces virus ne semble pas modifiée.
Etudes cliniques
Il n'y a pas d'information sur l'effet des formes orales ou injectables (IV) d'aciclovir sur la fertilité chez la femme.

Mécanisme d'action Aciclovir

L'aciclovir est un analogue nucléosidique synthétique d'une purine possédant une activité in vitro et in vivo inhibitrice spécifique sur les virus herpétiques humains, avec une activité in vitro sur les virus Herpès simplex (HSV) types 1 et 2, Varicelle­zona (VZV), Epstein Barr Virus (EBV) et Cytamegalovirus (CMV). En culture cellulaire, l'aciclovir a une meilleure activité antivirale contre HSV-1, suivi par HSV-2, VZV, EBV et CMV.
L'aciclovir après avoir été phosphorylé en aciclovir triphosphate inhibe la synthèse de l'ADN viral. La première étape de la phosphorylation est assurée uniquement par une enzyme virale spécifique.
Pour les virus HSV et VZV, il s'agit d'une thymidine kinase virale qui est présente uniquement dans les cellules infectées par le virus.
La phosphorylation de l'aciclovir monophosphate en di­ et tri­phosphate est assurée par des kinases cellulaires. L'aciclovir triphosphate est un inhibiteur compétitif sélectif de l'ADN polymérase virale, et l'incorporation de cet analogue nucléosidique stoppe l'élongation de la chaine d'ADN, interrompant ainsi la synthèse d'ADN viral. La réplication virale est donc bloquée.
Du fait de sa double sélectivité, l'aciclovir n'interfère pas avec le métabolisme des cellules saines.
Les rares résistances observées sont généralement dues à une thymidine kinase virale déficiente et se traduisent par une moindre virulence. Quelques cas de diminution de sensibilité à l'aciclovir ont été observés suite à une modification soit de la thymidine kinase, soit de l'ADN polymérase virale. La virulence de ces virus ne semble pas modifiée.
L'étude clinique d'un grand nombre d'isolats de HSV et VZV issus de patients traités par l'aciclovir a montré qu'une diminution de la sensibilité à l'aciclovir est extrêmement rare chez le sujet immunocompétent. Chez les sujets immunodéficients, (tels que transplantés d'organe ou de moelle osseuse, sujets recevant une chimiothérapie anticancéreuse et sujets infectés par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH)) une diminution de sensibilité a été mise en évidence de façon occasionnelle.

Données supplémentaires sur la pharmacodynamique du médicament Aciclovir

L'aciclovir lui-même est un composé pharmacodynamiquement inactif. Après la pénétration dans des cellules infectées par l'herpès simplex virus (HSV), l'aciclovir est transformé en forme active, l'aciclovir triphosphate. Cette conversion est catalysée par la thymidine kinase de l'HSV, enzyme indispensable à la réplication du virus. L'HSV assure ainsi la synthèse de son propre agent antiviral. L'affinité de l'aciclovir pour l'ADN polymérase virale est 10-20 fois plus élevée que son affinité pour l'ADN polymérase cellulaire.
L'aciclovir inhibe ainsi sélectivement l'activité enzymatique virale. L'ADN polymérase virale incorpore l'aciclovir dans l'ADN du virus.
L'aciclovir est dépourvu de radical 3'-hydroxylé; il en résulte qu'aucun autre nucléotide ne peut être ajouté par formation de liaisons 3'-5', ceci entraînant la fin de la chaîne et donc la réduction effective de la réplication virale.
Les deux espèces d'herpès simplex virus, le type 1 et le type 2 sont hautement sensibles à l'aciclovir.
Chez les malades profondément immunodéprimés, le traitement prolongé ou répété par l'aciclovir peut entraîner la sélection de souches virales à sensibilité diminuée. Par conséquent, ces patients ne répondront plus au traitement à l'aciclovir.
ANTIVIRAL A USAGE TOPIQUE
L'aciclovir lui-même est un composé pharmacodynamiquement inactif. Après la pénétration dans des cellules infectées par l'herpès simplex virus (HSV), l'aciclovir est transformé en forme active, l'aciclovir triphosphate. Cette conversion est catalysée par la thymidine kinase de l'HSV, enzyme indispensable à la réplication du virus. L'HSV assure ainsi la synthèse de son propre agent antiviral. L'affinité de l'aciclovir pour l'ADN polymérase cellulaire.
L'aciclovir inhibe ainsi sélectivement l'activité enzymatique virale. L'ADN polymérase virale incorpore l'aciclovir dans l'ADN du virus.
L'aciclovir est dépourvu de radical 3'-hydroxylé; il en résulte qu'aucun autre nucléotide ne peut être ajouté par formation de liaisons 3'-5', ceci entraînant la fin de la chaîne et donc la réduction effective de la réplication virale.
Les deux espèces d'herpès simplex virus, le type 1 et le type 2 sont hautement sensibles à l'aciclovir.
Chez les malades profondément immunodéprimés, le traitement prolongé ou répété par l'aciclovir peut entraîner la sélection de souches virales à sensibilité diminuée. Par conséquent, ces patients ne répondent plus au traitement par l'aciclovir.
Pour être actif, l'aciclovir doit être phosphorylé en aciclovir triphosphate. Seules les cellules infectées par le virus herpétique peuvent réaliser cette phosphorylation grâce à une enzyme virale.
L'aciclovir triphosphate inhibe sélectivement l'ADN polymérase virale. La succession de ces deux étapes sélectives permet d'inhiber la multiplication virale sans interférer avec le métabolisme cellulaire normal.
L'aciclovir, grâce au contact avec la cellule infectée se transforme en aciclovir triphosphate et agit sur les virus herpès simplex en bloquant la multiplication virale par inhibition sélective de l'ADN polymérase virale.
L'aciclovir n'éradique pas les virus latents.

Pharmacocinétique

Absorption
L'aciclovir n'est que partiellement absorbé par l'intestin. Après prise orale de 200 mg, environ 20 % de la dose est résorbée.
Après des doses de 200 mg d'aciclovir administrées toutes les quatre heures, les concentrations maximales moyennes à l'état d'équilibre (Cssmax) étaient de 3,1 micromolaires (0,7 microgramme/mL) et les concentrations résiduelles plasmatiques équivalentes à l'état d'équilibre (Cssmin) étaient de 1,8 micromolaires (0,4 microgramme/mL). Les niveaux de Cssmax correspondants après des doses de 400 mg et 800 mg administrées toutes les quatre heures étaient respectivement de 5,3 micromolaires (1,2 mcg/mL) et 8 micromolaires (1,8 mcg/mL) et les niveaux équivalents de Cssmin de 2,7 micromolaires (0,6 microgramme/mL) et 4 micromolaires (0,9 microgramme/mL).
La concentration plasmatique maximale est obtenue en une à deux heures.
Chez les adultes, les concentrations maximales moyennes à l'état d'équilibre (Cssmax) après une perfusion d'une heure de 2,5 mg/kg, 5 mg/kg et 10 mg/kg étaient respectivement de 22,7 micromolaires (5,1 mcg/mL), 43,6 micromolaires (9,8 mcg/mL) et 92 micromolaires (20,7 mcg/mL). Les niveaux correspondants résiduels (Cssmin) 7 heures plus tard étaient de 2,2 micromolaires (0,5 microgramme/mL), 3,1 micromolaires (0,7 microgramme/mL) et 10,2 micromolaires (2,3 mcg/mL), respectivement. Chez les enfants de plus d'1 an, des valeurs moyennes similaires du pic plasmatique (Cssmax) et résiduelles (Cssmin) ont été observées lorsqu'une dose de 250 mg/m2 a été remplacée par une dose de 5 mg/kg et qu'une dose de 500 mg/m2 a été remplacée par une dose de 10 mg/kg.
Chez les nouveau-nés (0 à 3 mois) traités par des doses de 10 mg/kg administrées par perfusion d'une heure toutes les 8 heures, la Cssmax observée était de 61,2 micromolaires (13,8 mcg/mL) et la Cssmin de 10,1 micromolaires (2,3 mcg/mL). Dans un groupe distinct de nouveau-nés traités par 15 mg/kg toutes les 8 heures, des augmentations des concentrations plasmatiques approximativement proportionnelles à la dose administrée ont été observées, avec une Cmax de 83,5 micromolaires (18,8 mcg/mL) et une Cmin de 14,1 micromolaires (3,2 mcg/mL).
Distribution
L'aciclovir diffuse dans les tissus notamment cerveau, reins, poumons, foie, muscles, sécrétions vaginales, liquide vésiculaire herpétique.
Les taux dans le liquide céphalorachidien sont environ 50 % des concentrations plasmatiques.
L'aciclovir est peu lié aux protéines plasmatiques (9 à 33 %) et des interactions médicamenteuses impliquant un déplacement de l'aciclovir de ses sites de liaison ne sont pas attendues.
Biotransformation
L'aciclovir est peu métabolisé. Le principal métabolite, la 9-(carboxyméthoxyméthyl) guanine, possède de faibles propriétés antivirales.
Elimination
Chez l'adulte, la demi-vie plasmatique terminale de l'aciclovir après administration d'aciclovir intraveineux est d'environ 2,9 heures.
La voie majeure d'élimination est rénale. La clairance rénale de l'aciclovir est substantiellement supérieure à la clairance de la créatinine, ce qui indique que la sécrétion tubulaire, en plus de la filtration glomérulaire contribue à l'élimination rénale du médicament. La 9-(carboxyméthoxyméthyl)guanine, seul métabolite important de l'aciclovir représente environ 10 - 15 % de la dose administrée retrouvée dans l'urine. Lorsque l'aciclovir est administré une heure après 1 gramme de probénécide, la demi-vie terminale et l'aire sous la courbe de la concentration plasmatique en fonction du temps (ASC) sont augmentées de 18 % et 40 % respectivement. Les deux tiers de l'aciclovir sont ainsi éliminés sous forme inchangée et les quantités d'aciclovir et de métabolites retrouvés dans les urines de 24 heures sont comprises entre 70 et 99 % de la dose injectée.
La demi-vie plasmatique terminale chez les nouveau-nés (0 à 3 mois) traités par des doses de 10 mg/kg administrées par perfusion d'une heure toutes les 8 heures, était de 3,8 heures.
Chez les sujets âgés, la clairance corporelle totale diminue avec l'augmentation de l'âge et est associée à une diminution de la clairance de la créatinine, bien qu'il y ait peu de changement de la demi-vie terminale plasmatique.
Chez les patients présentant une insuffisance rénale chronique, la demi-vie terminale moyenne était de 19,5 heures. La demi-vie moyenne de l'aciclovir était de 5,7 heures pendant l'hémodialyse. Les taux plasmatiques d'aciclovir ont diminué d'environ 60 % pendant la dialyse.

Informations supplémentaires sur la pharmacocinétique du médicament Aciclovir en fonction de la voie d'administration

L'administration I.V. peut entraîner des concentrations très élevées et néphrotoxiques. L'apport d'aciclovir doit se faire lentement (en une heure minimum).
Chez les adultes, les concentrations maximales moyennes à l'état d'équilibre (Cssmax) après une perfusion d'une heure de 2,5 mg/kg, 5 mg/kg et 10 mg/kg étaient respectivement de 22,7 micromolaires (5,1 mcg/ml), 43,6 micromolaires (9,8 mcg/ml) et 92 micromolaires (20,7 mcg/ml). Les niveaux correspondants résiduels (Cssmin) 7 heures plus tard étaient de 2,2 micromolaires (0,5 microgramme/ml), 3,1 micromolaires (0,7 microgramme/ml) et 10,2 micromolaires (2,3 mcg/ml), respectivement.
Chez les enfants de plus d'1 an, des valeurs moyennes similaires du pic plasmatique (Cssmax) et résiduelles (Cssmin) ont été observées lorsqu'une dose de 250 mg/m2 a été remplacée par une dose de 5 mg/kg et qu'une dose de 500 mg/m2 a été remplacée par une dose de 10 mg/kg.
Chez les nouveau-nés (0 à 3 mois) traités par des doses de 10 mg/kg administrées par perfusion d'une heure toutes les 8 heures, la Cssmax observée était de 61,2 micromolaires (13,8 mcg/ml) et la Cssmin était de 10,1 micromolaires (2,3 mcg/ml). Dans un groupe distinct de nouveau-nés traités par 15 mg/kg toutes les 8 heures, des augmentations des concentrations plasmatiques approximativement proportionnelles à la dose administrée ont été observées, avec une Cmax de 83,5 micromolaires (18,8 mcg/ml) et une Cmin de 14,1 micromolaires (3,2 mcg/ml).
Distribution
L'aciclovir diffuse dans les tissus notamment cerveau, reins, poumons, foie, muscles, sécrétions vaginales, liquide vésiculaire herpétique.
Les taux dans le liquide céphalorachidien sont environ 50 % des concentrations plasmatiques.
L'aciclovir est peu lié aux protéines plasmatiques (9 à 33 %) et des interactions médicamenteuses impliquant un déplacement de l'aciclovir de ses sites de liaison ne sont pas attendues.
Biotransformation
L'aciclovir est peu métabolisé. Le principal métabolite, la 9-(carboxyméthoxyméthyl) guanine, possède de faibles propriétés antivirales.
Élimination
Chez l'adulte, la demi-vie plasmatique terminale de l'aciclovir après administration de aciclovir IV est d'environ 2,9 heures.
La voie majeure d'élimination est rénale. La clairance rénale de l'aciclovir est substantiellement supérieure à la clairance de la créatinine, ce qui indique que la sécrétion tubulaire, en plus de la filtration glomérulaire contribue à l'élimination rénale du médicament. La 9-(carboxyméthoxyméthyl) guanine, seul métabolite important de l'aciclovir représente environ 10 - 15 % de la dose administrée retrouvée dans l'urine. Lorsque l'aciclovir est administré une heure après 1 gramme de probénécide, la demi-vie terminale et l'aire sous la courbe de la concentration plasmatique en fonction du temps (ASC) sont augmentées de 18 % et 40 % respectivement. Les deux tiers de l'aciclovir sont ainsi éliminés sous forme inchangée et les quantités d'aciclovir et de métabolites retrouvées dans les urines de 24 heures sont comprises entre 70 et 99 % de la dose injectée.
La demi-vie plasmatique terminale chez les nouveau-nés (0 à 3 mois) traités par des doses de 10 mg/kg administrées par perfusion d'une heure toutes les 8 heures, était de 3,8 heures.
Chez les sujets âgés, la clairance corporelle totale diminue avec l'augmentation de l'âge et est associée à une diminution de la clairance de la créatinine, bien qu'il y ait peu de changement de la demi-vie terminale plasmatique.
Chez les patients présentant une insuffisance rénale chronique, la demi-vie terminale moyenne était de 19,5 heures. La demi-vie moyenne de l'aciclovir était de 5,7 heures pendant l'hémodialyse. Les taux plasmatiques d'aciclovir ont diminué d'environ 60 % pendant la dialyse.
Dans une étude clinique réalisée chez des patientes souffrant d'obésité morbide (n = 7), traitées avec une dose d'aciclovir IV calculée sur la base de leur poids réel, les concentrations plasmatiques étaient environ le double de celles des patientes de poids normal (n = 5) (ce qui était cohérent avec la différence de poids corporel entre les 2 groupes de patientes).
Absorption
Chez l'adulte, les concentrations plasmatiques maximales moyennes à l'état d'équilibre (Cssmax) après une perfusion d'une heure de 2.5 mg/kg, 5 mg/kg et 10 mg/kg étaient respectivement de 22.7 µmol (5,1 µg/ml), de 43,6 µmol (9,8 µg/ml) et de 92 µmol (20.7 µg/ml). Les concentrations minimales (Cssmin) 7 heures après étaient respectivement de 2,2 µmol (0,5 µg/ml), de 3,1 µmol (0.7 µg/ml) et de 10,2 µmol (2,3 µg/ml). Chez les enfants d'un an et plus, des concentrations maximales similaires (Cssmax) et concentrations minimales (Cssmin) ont été observées quand une dose de 250 mg/m2 est remplacée par 5 mg/kg et une dose de 500 mg/m2 est remplacée par 10 mg/kg. Chez les nouveau-nés (0 à 3 mois) traités avec des doses de 10 mg/kg administrées par perfusion pendant 1 heure toutes les 8 heures le Cssmax était de 61,2 µmol (13,8 µg/ml) et le Cssmin de 10.1 µmol (2.3 µg/ml). Un groupe séparé de nouveau-nés traités avec 15 mg/kg toutes les 8 heures a montré une augmentation proportionnelle à la dose, avec une Cmax de 83,5 µmol (18.8 µg/ml) et une Cmin de 14,1 µmol (3.2 µg/ml).
Distribution
Dans une étude clinique sur des patientes atteintes d'obésité morbide (n=7), il a été administré par voie intraveineuse une dose d'aciclovir calculée sur la base de leur poids corporel actuel. Les concentrations plasmatiques étaient deux fois supérieures à celles de patients de poids normal (n=5), ce qui est cohérent avec la différence de poids corporel existante entre les deux groupes.
Les taux dans le liquide céphalo­rachidien sont environ 50 % des concentrations plasmatiques. L'aciclovir est peu lié aux protéines plasmatiques (9 à 33 %).
Les interactions médicamenteuses impliquant le déplacement de site de liaisons ne sont pas anticipées.
Biotransformation
Chez l'adulte, la demi-vie terminale de l'aciclovir dans le plasma après administration est d'environ 2,9 heures. La majorité de l'aciclovir est excrété par le rein sous forme inchangée.
La clairance rénale de l'aciclovir est substantiellement meilleure que la clairance de créatinine, indiquant que la sécrétion tubulaire, en plus de la filtration glomérulaire, contribue à l'élimination rénale du principe actif, La 9 carboxyméthoxyméthylguanine est le métabolite principal de l'aciclovir. Il correspond à 10 - 15% de la dose excrétée dans les urines.
Élimination
Quand aciclovir est administré 1 heure après l'administration d'1g de probénécide, la demi-vie terminale et l'AUC sont étendues respectivement de 18% et 40 %. La demi-vie terminale chez ces patients est de 3,8 heures. Chez les personnes âgées, la clairance totale du corps diminue avec l'âge et est associée à une diminution de la clairance de la créatinine bien que la demi-vie terminale change peu.
Chez les patients avec une insuffisance rénale chronique, la demi-vie terminale moyenne est de 19,5 heures. La demi-vie moyenne de l'aciclovir pendant l'hémodialyse est de 5,7 heures. Le niveau plasmatique d'aciclovir diminue d'environ 60% pendant la dialyse.
Absorption
L'aciclovir pénètre la peau. A l'état d'équilibre, les concentrations d'aciclovir intradermiques sont supérieures à la concentration minimale inhibitrice tissulaire. L'aciclovir n'est pas détectable dans le sang après application sur la peau. Les résultats rapportés ci-après concernent l'administration orale ou intraveineuse.
Élimination
Le métabolite principal est la 9-(carboxyméthoxyméthyl) guanine. Elle représente 10 à 15% du médicament excrété par voie rénale. La majeure partie de la quantité d'aciclovir arrivant dans le plasma est éliminée sous forme inchangée par les reins (tant par filtration glomérulaire que par excrétion tubulaire).
La demi-vie plasmatique de l'aciclovir chez les patients avec des fonctions rénales normales est d'environ 3 heures. La liaison aux protéines plasmatiques est relativement basse (9-33%). Des interactions par déplacement des sites de liaison protéiques sont par conséquent improbables.
L'administration I.V. peut entraîner des concentrations très élevées et néphrotoxiques. L'apport d'aciclovir doit se faire lentement (en une heure minimum).
La demi-vie plasmatique est de 3 heures.
Distribution
L'aciclovir diffuse rapidement dans les tissus (notamment cerveau, reins, poumons, foie, muscles, sécrétions vaginales, liquide vésiculaire herpétique).
Les taux dans le liquide céphalo-rachidien sont environ 50 % des concentrations plasmatiques.
L'aciclovir est peu lié aux protéines plasmatiques (9 à 33 %).
Biotransformation
L'aciclovir est peu métabolisé. Le principal métabolite, la 9 carboxyméthoxyméthylguanine, possède de faibles propriétés antivirales.
Elimination
La voie majeure d'élimination est rénale. Les deux tiers de l'aciclovir sont ainsi éliminés sous forme inchangée et les quantités d 'aciclovir et de métabolites retrouvées dans les urines de 24 heures sont comprises entre 70 et 99 % de la dose injectée.
L'aciclovir pénètre dans la peau. A l'état d'équilibre, les concentrations d'aciclovir intradermiques sont supérieures à la concentration minimale inhibitrice tissulaire. L'aciclovir n'est pas détectable dans le sang après application sur la peau. Les résultats rapportés ci-après concernent l'administration orale ou intraveineuse.
Le métabolite principal est la 9-(carboxyméthoxyméthyl) guanine. Elle représente 10 à 15% du médicament excrété par voie rénale. La majeure partie de la quantité d'aciclovir arrivant dans le plasma est éliminée sous forme inchangée par les reins (tant par infiltration glomérulaire que par excrétion tubulaire).
La demi-vie plasmatique de l'aciclovir chez les patients avec des fonctions rénales normales est d'environ 3 heures. La liaison aux protéines plasmatiques est relativement faible(9-33%).
Des interactions par déplacement des sites de liaison protéiques sont par conséquent improbables.
L'aciclovir pénètre la peau. A l'état d'équilibre, les concentrations d'aciclovir intradermiques sont supérieures à la concentration minimale inhibitrice tissulaire.
L'aciclovir n'est pas détectable dans le sang après application sur la peau. Les résultats rapportés ci-après concernent l'administration orale ou intraveineuse.
Le métabolite principal est la 9-(carboxyméthoxyméthyl) guanine. Elle représente 10 à 15 % du médicament excrété par voie rénale. La majeure partie de la quantité d'aciclovir arrivant dans le plasma est éliminée sous forme inchangée par les reins (tant par filtration glomérulaire que par excrétion tubulaire).
La demi-vie plasmatique de l'aciclovir chez les patients avec des fonctions rénales normales est d'environ 3 heures. La liaison aux protéines plasmatiques est relativement basse (9-33 %). Des interactions par déplacement des sites de liaison protéiques sont par conséquent improbables.
Après prise orale de 200 mg d'aciclovir, environ 20 % de la dose est résorbée. La concentration plasmatique maximale est obtenue en une à deux heures. La demi-vie plasmatique est d'environ 3 heures.
L'aciclovir diffuse dans les tissus notamment cerveau, reins, poumons, foie, muscles, sécrétions vaginales, liquide vésiculaire herpétique.
Les taux dans le liquide céphalorachidien sont environ 50% des concentrations plasmatiques.
L'aciclovir est peu lié aux protéines plasmatiques (9 à 33%).
Biotransformation: l'aciclovir est peu métabolisé. Le principal métabolite, la 9-(carboxyméthoxyméthyl) guanine, possède de faibles propriétés antivirales.
Elimination: la voie majeure d'élimination est rénale. Les deux tiers de l'aciclovir sont ainsi éliminés sous forme inchangée et les quantités d'aciclovir et de métabolites retrouvées dans les urines de 24 heures sont comprises entre 70 et 99% de la dose injectée.
Après prise orale de 800 mg d'aciclovir, environ 10 % de la dose est résorbée. La concentration plasmatique maximale est obtenue en une à deux heures. La demi-vie plasmatique est d'environ 3 heures.
L'aciclovir diffuse dans les tissus notamment cerveau, reins, poumons, foie, muscles, sécrétions vaginales, liquide vésiculaire herpétique.
Les taux dans le liquide céphalorachidien sont environ 50 % des concentrations plasmatiques.
L'aciclovir est peu lié aux protéines plasmatiques (9 à 33 %).
Biotransformation
L'aciclovir est peu métabolisé. Le principal métabolite, la 9-(carboxyméthoxyméthyl) guanine, possède de faibles propriétés antivirales.
Elimination
L'aciclovir résorbé est principalement éliminé par voie rénale et sous forme inchangée.
Le passage de l'aciclovir dans la circulation générale est faible après application cutanée.
Les concentrations plasmatiques retrouvées après des applications répétées d'aciclovir sont insignifiantes (< 0,01 μmol.).
L'aciclovir est peu lié aux protéines plasmatiques : 9 à 33 %.
Biotransformation
Le passage de l'aciclovir dans la circulation générale, après applications répétées, est très faible.
Le passage de l'aciclovir dans la circulation générale, après applications répétées, est très faible.

Effets indésirables - Aciclovir

Les catégories de fréquence des effets indésirables ci-dessous correspondent à des estimations. Pour la plupart des événements, on ne dispose pas de données permettant d'évaluer correctement leur incidence. De plus, la fréquence des effets indésirables peut varier avec l'indication.
Les conventions ci-dessous ont été utilisées pour la classification des effets indésirables en termes de fréquence : très fréquent ≥1/10 ; fréquent ≥ 1/100 et < 1/10 ; peu fréquent ≥ 1/1000 et < 1/100 ; rare ≥ 1/10000 et < 1/1000 ; très rare < 1/10000.
Affections hématologiques et du système lymphatique
Peu fréquent : diminution des indices hématologiques (anémie, thrombopénie, leucopénie)
Affections du système immunitaire
Très rare : anaphylaxie
Affections psychiatriques et du système nerveux
Très rare : céphalées, vertiges, agitation, confusion mentale, tremblements, ataxie, dysarthrie, hallucinations, symptômes psychotiques, convulsions, somnolence, encéphalopathie, coma
Les événements ci-dessus sont généralement réversibles et habituellement rapportés chez des patients atteints d'insuffisance rénale ou présentant d'autres facteurs prédisposants .
Affections vasculaires
Fréquent : phlébite
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales
Très rare : dyspnée
Affections gastro-intestinales
Fréquent : nausées, vomissements
Très rare : diarrhée, douleurs abdominales
Affections hépatobiliaires
Fréquent : augmentation réversible des enzymes hépatiques
Très rare : augmentation réversible de la bilirubine, ictère, hépatite
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Fréquent : prurit, urticaire, éruption cutanée (photosensibilité comprise)
Très rare : angio-œdème
Affections du rein et des voies urinaires
Fréquent : augmentation de l'urée sanguine et de la créatinine
Les élévations rapides de l'urée sanguine et de la créatinine sont probablement liées au pic de concentration plasmatique et à l'état d'hydratation du patient. Pour éviter cet effet, le médicament ne doit pas être administré en injection par bolus I.V., mais par perfusion lente en 1 heure.
Très rare : insuffisance rénale fonctionnelle, insuffisance rénale aiguë, douleurs rénales
Une hydratation correcte doit être maintenue. L'insuffisance rénale fonctionnelle répond habituellement vite à la réhydratation du patient et/ou à la diminution de la posologie ou à l'arrêt du médicament.
La progression vers une insuffisance rénale aiguë peut cependant se produire dans des cas exceptionnels.
Les douleurs rénales peuvent être associées à une insuffisance rénale et une cristallurie.
Troubles généraux et anomalies au site d'administration
Très rare : fatigue, fièvre, réactions inflammatoires locales
Des réactions inflammatoires locales sévères, ayant parfois entraîné une invasion de la peau, se sont produites lorsque l'aciclovir en solution pour perfusion i.v. a été perfusé accidentellement dans des tissus extracellulaires.

Contre-indications - Aciclovir

Les comprimés, les suspensions et les poudres pour solution injectable (IV) d'aciclovir sont contre-indiqués chez les patients avec une hypersensibilité connue à l'aciclovir, au valaciclovir ou à l'un des excipients.

Grossesse/Allaitement

Grossesse
L'utilisation de l'aciclovir doit être envisagée seulement si les bénéfices potentiels du traitement l'emportent sur de possibles risques inconnus, toutefois, l'exposition systémique à l'aciclovir après application topique de l'aciclovir crème est très faible.
Un registre de surveillance post-marketing des grossesses a documenté l'issue des grossesses chez des femmes exposées à n'importe quelle forme d‘aciclovir. Les résultats du registre n'ont pas montré d‘augmentation du nombre d‘anomalies congénitales chez les sujets exposés à l‘aciclovir par rapport à la population générale, et les anomalies congénitales n'ont présenté ni particularités, ni éléments suggérant une cause commune.
L'administration systémique d'aciclovir n'a eu aucun effet embryotoxique ou tératogène dans les tests standards acceptés au niveau international chez les lapins, les rats et les souris.
Dans des tests non standardisés chez les rats, des malformations fœtales ont été observées mais seulement à des doses sous-cutanées très élevées associées à une toxicité maternelle. La pertinence clinique de ces résultats est incertaine.
Allaitement
Des données limitées chez l'être humain montrent que l'aciclovir passe dans le lait maternel après administration par voie systémique. Néanmoins, la dose reçue par un nourrisson suite à l'utilisation maternelle de crème aciclovir serait insignifiante.
Toutefois, l'aciclovir devra être administré avec prudence aux femmes qui allaitent.

Surdosage

Signes et symptômes
Par voie orale, la résorption intestinale est faible. Cependant, il a été décrit chez l'insuffisant rénal traité par des doses d'aciclovir non adaptées à la fonction rénale, des altérations de la conscience allant de la confusion mentale avec hallucinations jusqu'au coma. L'évolution a toujours été favorable après l'arrêt du traitement et hémodialyse éventuelle.
Des patients ont ingéré des doses uniques allant jusqu'à 20 g d'aciclovir généralement sans effet toxique. Des surdosages accidentels et répétés en aciclovir oral pendant plusieurs jours ont été associés à des effets gastro-intestinaux (tels que nausées et vomissements) et neurologiques (céphalées et confusion).
L'administration par voie intraveineuse, d'une dose unique de 80 mg/kg n'a provoqué aucun effet indésirable.
L'aciclovir est dialysable.
Un surdosage en aciclovir par voie intraveineuse a conduit à une augmentation de la créatinine sérique, de l'urée sanguine et par la suite à une insuffisance rénale. Des effets neurologiques tels que confusion, hallucinations, agitation, convulsions et coma ont été décrits associés au surdosage.
Traitement
Les patients doivent être étroitement surveillés afin de détecter tout signe de toxicité.
L'hémodialyse accroît de façon significative l'élimination de l'aciclovir de la circulation sanguine et pourra de ce fait être envisagée comme option de prise en charge en cas de surdosage symptomatique.

Interactions avec d'autres médicaments

Associations à prendre en compte
Autres médicaments néphrotoxiques
Risque de majoration de la néphrotoxicité
L'utilisation concomitante de médicaments avec une toxicité rénale propre augmente le risque de néphrotoxicité. Si une telle association est nécessaire, une surveillance biologique de la fonction rénale doit être renforcée.
L'aciclovir est éliminé principalement sous forme inchangée dans l'urine par sécrétion tubulaire rénale active.
Tout médicament administré simultanément entrant en compétition par ce mécanisme peut augmenter les concentrations plasmatiques de l'aciclovir.
Le probénécide et la cimétidine augmentent l'ASC de l'aciclovir par ce mécanisme et réduisent la clairance rénale de l'aciclovir
Cependant aucune adaptation de dose n'est nécessaire en raison du large index thérapeutique de l'aciclovir.
Chez les patients recevant de l'aciclovir par voie intraveineuse, la prudence est nécessaire en cas de co-administration de médicaments qui entrent en compétition avec l'aciclovir pour l'élimination, en raison de l'augmentation potentielle des taux plasmatiques de l'un ou de l'ensemble des médicaments ou de leurs métabolites.
Des augmentations des ASC plasmatiques de l'aciclovir et du métabolite inactif du mycophénolate mofétil, un agent immunosuppresseur utilisé chez des patients transplantés, ont été observées lors d'une co-administration de ces médicaments.
Une attention particulière est également nécessaire (avec la surveillance des modifications de la fonction rénale) en cas d'administration concomitante de l'aciclovir par voie intraveineuse avec des médicaments qui affectent d'autres aspects de la physiologie rénale (par exemple ciclosporine, tacrolimus).
Lithium
Si du lithium est administré de façon concomitante à des doses élevées d'aciclovir par voie IV, la lithémie devra être étroitement surveillée en raison d'un risque de toxicité du lithium.
Théophylline
Des augmentations d'environ 50 % de l'ASC de la théophylline totale administrée ont été montrées dans une étude clinique réalisée chez 5 sujets mâles lors de l'administration concomitante d'aciclovir. Un dosage des concentrations plasmatiques est recommandé lors d'une co-administration avec l'aciclovir.

Mises en garde et précautions

Une hydratation adéquate du patient doit être maintenue pendant l'administration de l'aciclovir par voie intraveineuse ou forte dose par voie orale.
Les doses seront injectées par perfusion pendant une heure pour éviter la précipitation de l'aciclovir dans le rein. Une injection rapide ou en bolus doivent être évitée
L'utilisation de médicaments néphrotoxiques augmente le risque d'insuffisance rénale. L'utilisation conjointe de médicaments ayant une toxicité rénale propre augmente le risque de néphrotoxicité. Si une telle association est nécessaire, il faut renforcer la surveillance biologique rénale.
Le contact avec les yeux et la peau doivent être évité.
Utilisation en cas d'insuffisance rénal et chez les personnes âgées.
Aciclovir est essentiellement éliminé par la clairance rénale, une réduction de la dose est donc requise chez les patients présentant une insuffisance rénale .
Dosage chez les personnes âgées :
Chez le sujet âgé, la clairance corporelle totale de l'aciclovir diminue parallèlement à la clairance de la créatinine. Il convient de porter une attention particulière à la diminution de la dose chez les patients âgés présentant une clairance de la créatinine altérée.
Il est recommandé de surveiller l'état d'hydratation et la clairance de la créatinine avant l'administration de fortes doses d'aciclovir, spécifiquement chez le sujet âgé qui a une fonction rénale réduite malgré une concentration sérique de la créatinine normale.
Le patient âgé et le patient avec une insuffisance rénale représentent tous deux une population à haut risque de développement d'effets indésirables neurologiques. La manifestation de ces effets doit être étroitement surveillée. Dans les cas rapportés, les effets sont généralement réversibles à l'arrêt du traitement .
Chez les patients recevant de fortes doses d'aciclovir, une attention particulière est requise en ce qui concerne ses fonctions rénales notamment en cas de déshydratation ou d'insuffisance rénale.
La solution d'aciclovir reconstituée a un pH de 11. Elle ne doit pas être administrée par voie orale
L'administration prolongée ou répétée d'aciclovir chez un sujet immunodéprimé sévère peut entraîner une sélection des souches virales ayant une sensibilité réduite ce qui peut induire une absence de réponse en cas de poursuite du traitement.

Aciclovir poudre,comprimé,crème.Comment utiliser,posologie,mode d'emploi et contre-indications.Les analogues- Medzai.net

L'accès aux informations contenues dans ce Site est ouvert à tous les professionnels de santé.
Les informations données sur le site le sont à titre purement informatif.
Toutefois l'utilisateur exploite les données du site Medzai.net sous sa seule responsabilité : ces informations ne sauraient être utilisées sans vérification préalable par le l’internaute et Medzai.net ne pourra être tenue pour responsable des conséquences directes ou indirectes pouvant résulter de l'utilisation, la consultation et l'interprétation des informations fournies.

Repertoire des medicaments - Medzai.net, © 2016-2019