Langue - Français
Русский
 





Novobedouze - Résumé des caractéristiques du médicament

Principe actif: HYDROXOCOBALAMINE
Titulaires de l'autorisation de mise sur le marché:

BOUCHARA-RECORDATI (FRANCE) - Novobedouze 1000 mcg- solution injectable - 1 mg - - 1984-05-04


Partager sur les réseaux sociaux:



Formes pharmaceutiques et Dosage du médicament

  • solution injectable - 1 mg

Le médicament Novobedouze enregistré en France

Novobedouze 1000 mcg solution injectable

BOUCHARA-RECORDATI (FRANCE)
Dosage: 1 mg

Composition et Présentations

HYDROXOCOBALAMINE1 mg
sous forme de :HYDROXOCOBALAMINE (ACÉTATE D')

Posologie et mode d'emploi Novobedouze 1000 mcg solution injectable

Solution injectable
Traitement d'attaque: 1 mg (une ampoule) par jour ou une ampoule trois fois par semaine en I.M., soit 10 mg (10 ampoules) au total.
Traitement d'entretien: 1 mg (une ampoule) en I.M. par mois.
Voie intramusculaire.
Ne pas injecter par voie intraveineuse.

Lyophilisat et solution pour usage parentéral

Comment utiliser Novobedouze Montrer plus >>>

Présentations et l’emballage extérieur


Comment utiliser, Mode d'emploi - Novobedouze

Indications

Indications - usage systémique

Traitement des intoxications confirmées ou suspectées au cyanure dans toutes les tranches d'âge.Novobedouze doit être administré en association aux mesures de décontamination et de soutien appropriées .

Pharmacodynamique

L'action de l'hydroxocobalamine pour le traitement de l'intoxication au cyanure repose sur sa capacité à se lier fortement aux ions cyanures. Chaque molécule d'hydroxocobalamine peut se lier à un ion cyanure par substitution du ligand hydroxo lié à l'ion cobalt trivalent pour former de la cyanocobalamine. La cyanocobalamine est un composé stable et non toxique, excrété dans l'urine.
Efficacité :En raison de considérations éthiques, aucune étude contrôlée d'efficacité n'a été réalisée chez l'homme.
Pharmacologie animale :L'efficacité de l'hydroxocobalamine a été évaluée dans le cadre d'une étude contrôlée portant sur des chiens adultes intoxiqués au cyanure. Les chiens ont été intoxiqués par administration intraveineuse d'une dose létale de cyanure de potassium. Les chiens ont ensuite reçu du chlorure de sodium à 9 mg/mL, de l'hydroxocobalamine à 75 mg/kg ou de l'hydroxocobalamine à 150 mg/kg, administrés par voie intraveineuse en 7,5 minutes. Les doses de 75 mg/kg et 150 mg/kg équivalent approximativement à 5 g et 10 g d'hydroxocobalamine respectivement, chez l'homme, non seulement sur la base du poids corporel, mais également sur la base de la Cmax de l'hydroxocobalamine [cobalamines-(III) totales, cf Pharmacocinétique].La survie à la 4e heure et au 14e jour des chiens ayant reçu des doses de 75 mg/kg et 150 mg/kg d'hydroxocobalamine était significativement plus élevée que celle des chiens ayant reçu uniquement du chlorure de sodium à 9 mg/mL :

Pharmacocinétique

Pharmacocinétique - usage parentéral

Après administration intraveineuse de Novobedouze, une liaison significative aux protéines plasmatiques et composés physiologiques à faible poids moléculaire se produit pour former divers complexes de cobalamine-(III) par remplacement du ligand hydroxo. Les cobalamines-(III) à faible poids moléculaire formées, y compris l'hydroxocobalamine, sont dénommées cobalamines-(III) libres ; l'ensemble des cobalamines libres et liées aux protéines est dénommé cobalamines-(III) totales. Pour refléter l'exposition à l'ensemble des dérivés, la pharmacocinétique des cobalamines-(III) plutôt que celle de l'hydroxocobalamine a été étudiée, ce qui nécessite d'utiliser comme unité de concentration les µg éq/mL [c'est-à-dire l'entité cobalamine-(III) sans ligand spécifique].
Une pharmacocinétique proportionnelle à la dose a été observée après administration intraveineuse d'une dose unique de 2,5 à 10 g de Novobedouze à des volontaires sains. Des valeurs moyennes de Cmax des cobalamines-(III) libres et totales de respectivement 113 et 579 µg éq/mL ont été trouvées, après une dose de 5 g de Novobedouze (la dose initiale recommandée). De même, des valeurs moyennes de Cmax des cobalamines-(III) libres et totales de respectivement 197 et 995 µg éq/mL ont été trouvées, après une dose de 10 g de Novobedouze. La demi-vie moyenne prédominante des cobalamines-(III) libres et totales était de l'ordre de 26 à 31 heures pour les doses de 5 et 10 g.
La quantité totale moyenne de cobalamines-(III) excrétées dans les urines au cours de la période de prélèvement de 72 heures représentait environ 60 % de la dose de 5 g et environ 50 % de la dose de 10 g de Novobedouze. Globalement, l'excrétion urinaire totale représente au moins 60 à 70 % de la dose administrée. La majeure partie de l'excrétion urinaire se produit au cours des premières 24 heures, mais une coloration rouge des urines a été observée jusqu'à 35 jours après la perfusion intraveineuse.
Après ajustement au poids corporel, aucune différence importante entre les sujets de sexe masculin et féminin n'a été constatée en ce qui concerne les paramètres pharmacocinétiques plasmatiques et urinaires des cobalamines-(III) libres et totales après administration de 5 ou 10 g de Novobedouze.
Chez les patients intoxiqués au cyanure, on peut s'attendre à ce que l'hydroxocobalamine se lie au cyanure pour former de la cyanocobalamine, laquelle est excrétée dans les urines. La pharmacocinétique des cobalamines-(III) totales dans cette population pourrait être affectée par la charge en cyanure de l'organisme car il a été rapporté que la demi-vie de la cyanocobalamine est 2 à 3 fois inférieure à celle des cobalamines-(III) totales chez des volontaires sains.

Effets indésirables

Effets indésirables - usage systémique
Réactions allergiques: prurit, urticaire, eczéma, érythème, nécrose cutanée, œdème pouvant être sévère: choc anaphylactique ou œdème de Quincke.
Risque d'acné.
Possibilité de douleur au point d'injection.
Coloration rouge des urines (correspondant à l'élimination urinaire de la vitamine B12).

Contre-indications

Tumeur maligne: en raison de l'action de la vitamine B12 sur la croissance des tissus à taux de multiplication cellulaire élevé, le risque de poussée évolutive doit être pris en compte.

Grossesse/Allaitement

Grossesse :Les études effectuées chez l'animal ont montré des effets tératogènes suite à une exposition quotidienne tout au long de l'organogenèse . Il n'existe pas de données suffisamment pertinentes sur l'utilisation de l'hydroxocobalamine chez la femme enceinte et le risque potentiel en clinique n'est pas connu.
Toutefois, compte tenu :
  • du nombre limité de deux injections d'hydroxocobalamine,
  • du caractère potentiellement mortel d'une intoxication au cyanure,
  • de l'absence de traitement alternatif,
l'hydroxocobalamine peut être administrée chez la femme enceinte.
Les professionnels de la santé doivent signaler rapidement au titulaire de l'autorisation de mise sur le marché et/ou aux autorités de santé toute exposition à Novobedouze en cours de grossesse, qu'elle ait été décelée avant ou après le traitement par Novobedouze, et assurer un suivi attentif de la grossesse et de son issue.
Allaitement :L'hydroxocobalamine étant administrée dans des situations potentiellement mortelles, l'allaitement ne constitue pas une contre-indication à son utilisation. En l'absence de données concernant les nourrissons allaités, il est recommandé d'interrompre l'allaitement après l'administration de Novobedouze.
Fertilité :Aucune étude sur la fertilité n'a été menée .

Surdosage

Des doses aussi élevées que 15 g ont été administrées sans aucun effet indésirable spécifique lié à la dose. En cas de surdosage, le traitement est symptomatique. L'hémodialyse peut être efficace en pareilles circonstances, mais n'est indiquée qu'en cas de toxicité importante liée à l'hydroxocobalamine. Cependant, en raison de sa couleur rouge foncé, l'hydroxocobalamine peut interférer avec le fonctionnement des machines d'hémodialyse .

Interactions avec d'autres médicaments

Il n'a pas été décrit d'interaction avec la plupart des antidotes ni avec les autres traitements des intoxications (EDTA dicobaltique, oxygénothérapie, anticyanures, anti-mercuriens).
Il est recommandé de ne pas injecter par la même perfusion la solution d'hydroxocobalamine et une solution de thiosulfate.
L'hydroxocobalamine peut interférer avec certains dosages de laboratoires. Il a été décrit, en présence d'hydroxocobalamine, des modifications statistiquement significatives des valeurs sériques de l'aspartate aminotransférase, de la bilirubine conjuguée et non conjuguée, de la créatine phosphokinase, de la créatinine, du magnésium, du phosphore et du fer, lors de l'utilisation de dosages colorimétriques par réaction enzymatique. L'amplitude et le type d'interférence varient selon le type du réactif commercial utilisé.

Novobedouze solution.Comment utiliser,posologie,mode d'emploi et contre-indications.Les analogues- Medzai.net

L'accès aux informations contenues dans ce Site est ouvert à tous les professionnels de santé.
Les informations données sur le site le sont à titre purement informatif.
Toutefois l'utilisateur exploite les données du site Medzai.net sous sa seule responsabilité : ces informations ne sauraient être utilisées sans vérification préalable par le l’internaute et Medzai.net ne pourra être tenue pour responsable des conséquences directes ou indirectes pouvant résulter de l'utilisation, la consultation et l'interprétation des informations fournies.

Repertoire des medicaments - Medzai.net, © 2016-2019