Langue - Français
Русский
 





Peflacine - Résumé des caractéristiques du médicament

Le médicament Peflacine appartient au groupe appelés Fluoroquinolones - 2 génération. Cette spécialité pharmaceutique a un code ATC - J01MA03.

Principe actif: PÉFLOXACINE
Titulaires de l'autorisation de mise sur le marché:

SANOFI AVENTIS FRANCE (FRANCE) - Peflacine 400 mg- comprimé pelliculé sécable - 400,00 mg - - 1984-08-07

SANOFI AVENTIS FRANCE (FRANCE) - Peflacine 400 mg- solution injectable pour perfusion - 400,0 mg - - 1984-08-07

SANOFI AVENTIS FRANCE (FRANCE) - Peflacine 400 mg/125 ml- solution injectable pour perfusion - 400 mg - - 1992-10-15


Partager sur les réseaux sociaux:



Formes pharmaceutiques et Dosage du médicament Peflacine

  • comprimé enrobé - 400 mg
  • comprimé pelliculé sécable - 400 mg
  • solution injectable pour perfusion - 400 mg

Сlassification pharmacothérapeutique:

Classification ATC:

Le médicament Peflacine enregistré en France

Peflacine 400 mg comprimé pelliculé sécable

SANOFI AVENTIS FRANCE (FRANCE)
Dosage: 400,00 mg

Composition et Présentations

PÉFLOXACINE400,00 mg
sous forme de :PÉFLOXACINE (MÉSILATE DE) DIHYDRATÉ558,50 mg

Posologie et mode d'emploi Peflacine 400 mg comprimé pelliculé sécable

Posologie
Adultes

Comment utiliser Peflacine Montrer plus >>>

Présentations et l’emballage extérieur

Peflacine 400 mg/125 ml solution injectable pour perfusion

SANOFI AVENTIS FRANCE (FRANCE)
Dosage: 400 mg

Composition et Présentations

PÉFLOXACINE400 mg
sous forme de :MÉSILATE DE PÉFLOXACINE DIHYDRATÉ558,5 mg

Posologie et mode d'emploi Peflacine 400 mg/125 ml solution injectable pour perfusion

Solution injectable pour perfusion
Adultes

Comment utiliser Peflacine Montrer plus >>>

Présentations et l’emballage extérieur

Peflacine MONODOSE 400 mg comprimé enrobé

SANOFI AVENTIS FRANCE (FRANCE)
Dosage: 400,00 mg

Composition et Présentations

PÉFLOXACINE400,00 mg
sous forme de :PÉFLOXACINE (MÉSILATE DE) DIHYDRATÉ558,50 mg

Posologie et mode d'emploi Peflacine MONODOSE 400 mg comprimé enrobé

Posologie
Réservé à l'adulte

Comment utiliser Peflacine Montrer plus >>>

Présentations et l’emballage extérieur

Peflacine 400 mg solution injectable pour perfusion

SANOFI AVENTIS FRANCE (FRANCE)
Dosage: 400,0 mg

Comment utiliser, Mode d'emploi - Peflacine

Indications

PEFLACINE 400 mg comprimé pelliculé sécable est indiqué chez l'adulte dans le traitement des infections suivantes . Une attention particulière doit être portée aux informations disponibles sur la résistance bactérienne à la péfloxacine avant d'initier le traitement.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.
Chez l'adulte
prostatites aiguës et chroniques, y compris dans leurs formes sévères;
en traitement de relais des infections ostéo-articulaires;
infections sévères dues à des bacilles à Gram négatif et à des staphylocoques sensibles, dans leurs manifestations:
septicémiques et endocardiques,
méningées,
respiratoires,
oto-rhino-laryngologiques,
urinaires,
de l'appareil génital,
abdominales et hépato-bilaires,
ostéo-articulaires,
cutanées.
Au cours du traitement d'infections à Pseudomonas aeruginosa et à Staphylococcus aureus, l'émergence de mutants résistants a été décrite et peut justifier l'association d'un autre antibiotique. Une surveillance microbiologique à la recherche d'une telle résistance doit être envisagée en particulier en cas de suspicion d'échec.

Pharmacodynamique - Peflacine

La péfloxacine est un antibactérien de synthèse de la famille des quinolones, du groupe des fluoroquinolones.
Il s'agit de l'acide éthyl-1 fluoro-6 (méthyl-4 pipérazinyl-1)-7 oxo-4 dihydro-1,4 quinoléine-3 carboxylique (utilisé sous forme de mésylate dihydraté).
Concentrations critiques
Les concentrations critiques séparent les souches sensibles des souches de sensibilité intermédiaire, et ces dernières, des résistantes :
Recommandations du Comité de l'Antibiogramme de la Société Française de Microbiologie (CA-SFM)
S £ 1 mg/l et R > 4 mg/l
La prévalence de la résistance acquise peut varier en fonction de la géographie et du temps pour certaines espèces. Il est donc utile de disposer d'informations sur la prévalence de la résistance locale, surtout pour le traitement d'infections sévères. Si nécessaire, il est souhaitable d'obtenir un avis spécialisé principalement lorsque l'intérêt du médicament dans certaines infections peut être mis en cause du fait du niveau de prévalence de la résistance locale.
Classification des espèces en fonction de la sensibilité à la péfloxacine :
Classes
ESPÈCES HABITUELLEMENT SENSIBLES
Aérobies à Gram positif
Staphylococcus méticilline-sensible
Aérobies à Gram négatif
Bordetella pertussis
Campylobacter
Haemophilus influenzae
Legionella
Moraxella catarrhalis (Branhamella catarrhalis)
Morganella morganii
Neisseria
Pasteurella
Proteus vulgaris
Salmonella
Shigella
Vibrio
Yersinia
Anaérobies
Mobiluncus
Propionibacterium acnes
Autres
Mycoplasma hominis
Mycoplasma pneumoniae ($)
Classes
Espèces inconstamment sensibles (résistance acquise > 10%)
Aérobies à Gram positif
Staphylococcus méticilline-résistant (+) (1)
Aérobies à Gram négatif
Acinetobacter (essentiellement Acinetobacter baumannii) (+)
Citrobacter freundii
Enterobacter cloacae
Escherichia coli
Klebsiella
Proteus mirabilis
Providencia (+)
Pseudomonas aeruginosa (+)
Serratia
ESPÈCES NATURELLEMENT RÉSISTANTES
Aérobies à Gram positif
Enterococcus spp.
Listeria monocytogenes
Nocardia asteroides
Streptococcus
Streptococcus pneumoniae
Anaérobies
à l'exception de Mobiluncus et Propionibacterium acnes
Autres
Mycobactéries
Ureaplasma urealyticum
($) Espèce naturellement intermédiaire en l'absence de mécanisme de résistance.
(+) La prévalence de la résistance bactérienne est $ 50 % en France.
(1) La fréquence de résistance à la méticilline est environ de 20 à 50 % de l'ensemble des staphylocoques et se rencontre surtout en milieu hospitalier.

Pharmacocinétique

Absorption
Après administration orale de 400 mg de péfloxacine
Intensité: 90 % selon les sujets.
Vitesse: très rapide (approximativement 20 minutes).
Distribution
Concentrations sériques
Dose unique
La concentration sérique maximale après une dose unique de 400 mg à la fin de la perfusion (1 heure) et 1 heure 30 après la prise est de l'ordre de 4 mcg/ml.
La demi-vie sérique d'élimination est d'environ 12 heures.
Doses répétées
Après l'administration répétée de 400 mg toutes les 12 heures soit par voie parentérale, soit par voie orale, on obtient, après le neuvième passage:
Des concentrations sériques maximales d'environ 10 mcg/ml.
Des demi-vies sériques d'élimination d'environ 12 heures.
Diffusion tissulaire
Le volume de distribution est d'environ 1,7 l/kg obtenu après administration d'une dose unique de 400 mg.
Les concentrations tissulaires après administration de doses répétées sont les suivantes:
Concentrations dans le mucus bronchique: les concentrations les plus élevées sont obtenues à la quatrième heure et sont, en moyenne, supérieures à 5 mcg/ml. Le rapport des concentrations du mucus et du sérum, qui traduit le passage de l'antibiotique dans les sécrétions bronchiques, est proche de 100 %.
Concentrations dans le LCR:
§ Chez 11 malades atteints de méningite bactérienne, on a obtenu des taux de 4,5 mcg/ml dans le LCR après la 3ème perfusion ou la 3ème prise orale de 400 mg. On obtient des taux de 9,8 mcg/ml après 3 prises de 800 mg chacune. § Les contrôles pratiqués en cours de traitement de méningites bactériennes ont montré, qu'après la 5ème perfusion, les taux dans le LCR atteignaient 89 % de la concentration plasmatique correspondante. § Ces données confirment les résultats obtenus dans les méningites expérimentales à staphylocoque doré du chien où le rapport des aires sous la courbe « concentration LCR sur concentration sérique » est de 76 %.
Concentrations moyennes dans différents tissus prélevés lors d'interventions effectuées 12 heures après la dernière prise: thyroïde: 11,4 mcg/g; glandes salivaires: 7,5 mcg/g; graisse: 2,2 mcg/g; peau: 7,6 mcg/g; muqueuse oro-pharyngée: 6 mcg/g; amygdale: 9 mcg/g; muscle: 5,6 mcg/g.
Liaisons aux protéines plasmatiques
La liaison aux protéines plasmatiques est de l'ordre de 30 %.
Biotransformation
La métabolisation hépatique est importante. Les deux principaux métabolites sont la péfloxacine déméthylée (ou norfloxacine) et la péfloxacine-N-oxyde.
Excrétion
Chez le sujet normo-rénal et normo-hépatique
L'élimination du produit est essentiellement métabolique, les métabolites étant éliminés principalement par voie rénale.
L'élimination rénale de la péfloxacine inchangée et de ses deux principaux métabolites représentent 41,7 % de la dose administrée. Les métabolites sont excrétés dans les proportions de 20 % de la dose administrée pour la péfloxacine déméthylée et de 16,2 % pour la péfloxacine-N-oxyde. Les taux urinaires de péfloxacine inchangée atteignent environ 25 mcg/ml entre la 1ère et la 2ème heure; ils sont encore à 15 mcg/ml dans les urines dès les 12 à 24 heures. On retrouve de la péfloxacine inchangée et des métabolites pendant les 84 heures suivant la dernière prise. L'élimination biliaire de la péfloxacine est constituée essentiellement par l'excrétion du produit inchangé, du dérivé glycuro-conjugué et du dérivé N-oxyde.
Chez l'insuffisant rénal
Il n'existe pas de modification notable des taux sériques de la péfloxacine quelque soit le degré d'atteinte rénale. La péfloxacine est peu dialysable (coefficient d'extraction moyen: 23 %).
Chez l'insuffisant hépatique
Les modifications de la pharmacocinétique de la péfloxacine se sont traduites lors d'un essai à raison de 8 mg/kg en dose unique, chez le sujet cirrhotique, par une diminution importante de la clairance plasmatique du médicament entraînant une augmentation importante de la demi-vie d'élimination (multipliée par 3 à 5) ainsi qu'une augmentation importante de l'excrétion urinaire de la péfloxacine inchangée (multipliée par 3 à 4).

Informations supplémentaires sur la pharmacocinétique du médicament Peflacine en fonction de la voie d'administration

Absorption
Après administration d'une dose unique de 800 mg par voie orale, la biodisponibilité est de l'ordre de 100 %.
Distribution
La concentration sérique maximale est de l'ordre de 6 mcg/ml, 1h30 après la prise.
La demi-vie sérique d'élimination est d'environ 12 heures.
La liaison aux protéines est de l'ordre de 30 %.
Biotransformation
La métabolisation hépatique est importante. Les deux principaux métabolites sont la péfloxacine déméthylée (ou norfloxacine) et la péfloxacine-N-oxyde.
Excrétion
Chez le sujet normo-rénal et normo-hépatique
Après prise de 800 mg, l'élimination rénale de la péfloxacine inchangée et de ses deux métabolites représente à peu près la moitié de la dose administrée.
Les taux urinaires exprimés en microgramme/ml de péfloxacine atteignent:
111,2 ±16,0 de 0h à 24 h après la prise de 800 mg de péfloxacine.
85,0 ±22,0 de 24 h à 48 h après la prise de 800 mg de péfloxacine.
11,5 ±4,1 de 48 h à 72 h après la prise de 800 mg de péfloxacine.
L'élimination biliaire de la péfloxacine est constituée essentiellement par l'excrétion du produit inchangé, du dérivé glycuro-conjugué et du dérivé N-oxyde.
On retrouve régulièrement la péfloxacine inchangée et des métabolites 84 h après la prise du produit.
En moyenne une activité antibactérienne est décelable durant 5 jours.
Chez l'insuffisant rénal
Les taux sériques et la demi-vie de la péfloxacine ne sont pas modifiés quelque soit le degré d'atteinte rénale.
Chez l'insuffisant hépatique
Les modifications de la pharmacocinétique de la péfloxacine se sont traduites lors d'un essai à raison de 8 mg/kg en dose unique, chez le sujet cirrhotique, par une diminution importante de la clairance plasmatique du médicament entraînant une augmentation importante de la demi-vie d'élimination (multipliée par 3 à 5) ainsi qu'une augmentation importante de l'excrétion urinaire de la péfloxacine inchangée (multipliée par 3 à 4).

Effets indésirables - Peflacine

Les données sur la fréquence des effets indésirables proviennent des essais cliniques (y compris de la littérature). Les effets indésirables les plus fréquemment observés avec la péfloxacine sont l'insomnie, les gastralgies, les nausées, les vomissements, l'urticaire, les arthralgies et les myalgies. Les effets indésirables les plus graves comprennent : la pancytopénie, le choc anaphylactique, les convulsions, le syndrome de Stevens-Johnson, le syndrome de Lyell, l'aggravation d'une myasthénie, les ruptures tendineuses et l'insuffisance rénale aiguë.
Classe de systèmes d'organes
Fréquent
(≥ 1/100 à
< 1/10)
Peu fréquent
(≥ 1/1 000 à
< 1/100)
Rare
(≥ 1/10 000 à
< 1/1 000)
Très rare
(< 1/10 000)
Fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)
Affections hématologiques et du système lymphatique
Eosinophilie
Thrombocytopénie
Anémie,
Leucopénie,
Pancytopénie
Affections du système immunitaire
Angiooedème
Choc anaphylactique
Affections du système nerveux
Insomnie
Sensations
vertigineuses,
Céphalées
Hallucinations,
Irritabilité
Confusion,
Convulsions ,
Désorientation,
Hypertension intracrânienne (particulièrement chez les sujets jeunes, après un traitement prolongé de péfloxacine, l'évolution étant favorable dans la plupart des cas après arrêt du traitement par péfloxacine et mise en place d'un traitement approprié),
Myoclonies,
Cauchemars,
Paresthésies,
Neuropathies périphériques
sensitives ou sensitivomotrices ,
Aggravation d'une myasthénie
Affections gastro- intestinales
Gastralgies,
Nausées,
Vomissements
Diarrhée
Colite pseudo
membraneuse
Affections hépatobiliaires
Elévation des transaminases,
des phosphatases alcalines,
Augmentation de la bilirubine sanguine
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Urticaire
Photo
sensibilité
Erythème,
Prurit
Purpura vasculaire,
Erythème
polymorphe,
Syndrome de Stevens-Johnson,
Syndrome de Lyell
Affections musculo- squelettiques et systémiques et affections osseuses
Arthralgies,
Myalgies
Tendinites,
Rupture tendineuse (possibilité de guérison lente ou de séquelles pour les troubles tendineux) ,
Epanchement articulaire
Affections du rein et des voies urinaires
Insuffisance rénale aiguë

Contre-indications - Peflacine

Ce médicament ne doit jamais être utilisé :
chez les enfants ou adolescents en période de croissance (en raison du risque d'arthropathies sévères touchant électivement les grosses articulations),
chez les patients ayant une hypersensibilité à la péfloxacine, à d'autres quinolones ou à l'un des composants de ce médicament ,
chez les patients avec antécédents de tendinopathie liée à l'administration de quinolones ,
chez les femmes qui allaitent ,
chez les patients présentant une allergie au blé (autre que la maladie coeliaque).

Grossesse/Allaitement

Grossesse
Les données de l'utilisation de la péfloxacine chez les femmes enceintes sont limitées. Les études chez l'animal ne révèlent aucun effet toxique direct ou indirect sur la reproduction . Des atteintes articulaires ont été décrites chez des enfants traités par des quinolones, mais à ce jour, aucun cas d'arthropathie secondaire à une exposition in utero n'est rapporté.
Il est préférable, par mesure de précaution, de ne pas utiliser la péfloxacine pendant la grossesse.
Allaitement
La péfloxacine est excrétée de façon importante dans le lait maternel (75% de la concentration sérique). En raison potentiel du risque articulaire, l'allaitement doit être interrompu pendant le traitement avec la péfloxacine.
Fertilité
A doses supra-thérapeutiques, la péfloxacine administrée par voie orale occasionne des troubles de la spermatogénèse chez le rat et le chien. Cependant, il a été noté une absence d'effet sur la reproduction chez le rat. Il n'y a pas de donnée disponible sur la fertilité chez l'Homme.

Surdosage

En cas de surdosage aigu, le patient doit faire l'objet d'une surveillance attentive et doit recevoir un traitement symptomatique. L'hémodialyse n'est pas efficace.

Interactions avec d'autres médicaments

Corticoïdes
En raison du risque de tendinite, la co-administration de péfloxacine avec des corticoïdes est déconseillée .
Théophylline
L'administration concomitante de péfloxacine et de théophylline peut occasionner une légère augmentation de la concentration sérique de théophylline. Ceci peut engendrer des effets indésirables dus à la théophylline qui, rarement mettent en jeu le pronostic vital ou deviennent fatals. Lors d'une association, la théophyllinémie devra être contrôlée et la posologie de théophylline devra être diminuée si nécessaire.
Formation de complexes par chélation
L'absorption de péfloxacine est diminuée quand des sels de fer, ou des anti-acides contenant du magnésium ou de l'aluminium, ou la didanosine (uniquement formulations de didanosine tamponnées contenant de l'aluminium ou du magnésium) sont administrés concomitamment avec PEFLACINE MONODOSE 400 mg comprimé enrobé. Il est recommandé que PEFLACINE MONODOSE 400 mg comprimé enrobé soit administrée au moins 2 heures avant, ou 4-6 heures après, les préparations contenant des cations divalents ou trivalents tels que des sels de fer, ou des anti-acides contenant du magnésium ou de l'aluminium, ou la didanosine (uniquement formulations de didanosine tamponnées contenant de l'aluminium ou du magnésium). Aucune interaction n'a été rapportée avec le carbonate de calcium.
Anticoagulants oraux
L'administration simultanée de péfloxacine et de warfarine peut augmenter les effets anticoagulants de cette dernière. Une augmentation de l'activité de l'anticoagulant oral a été mise en évidence chez un grand nombre de patients sous antibiotiques, y compris les fluoroquinolones. Le risque peut varier selon le contexte infectieux, l'âge et l'état général du patient et il est difficile de déterminer la part des fluoroquinolones dans l'augmentation de l'INR (rapport international normalisé). Il est recommandé de contrôler fréquemment l'INR pendant et juste après l'administration simultanée de péfloxacine et d'un anticoagulant oral.

Mises en garde et précautions

Infections de l'appareil génital
Les urétrites gonococciques peuvent être dues à des souches de Neisseria gonorrhoeae résistantes aux fluoroquinolones. La péfloxacine doit donc être administrée pour le traitement des urétrites gonococciques seulement si la présence d'une souche de Neisseria gonorrhoeae résistante à la péfloxacine peut être exclue.
Infections urinaires
La résistance de Escherichia coli aux fluoroquinolones (pathogène le plus fréquemment responsable des infections urinaires) varie au sein de l'Union Européenne. Les prescripteurs doivent prendre en considération la prévalence locale de la résistance de Escherichia coli aux fluoroquinolones.
Il est attendu qu'une dose unique de péfloxacine ait une efficacité moindre qu'un traitement de plus longue durée. Ceci est d'autant plus à prendre en compte que le taux de résistance de Escherichia coli aux quinolones est en augmentation.
Le traitement en dose unique n'est pas adapté aux infections urinaires de la femme enceinte .
Photosensibilité
La péfloxacine peut provoquer des réactions de photosensibilité. Les patients doivent être avertis d'éviter toute exposition au soleil ou aux rayons ultra-violets pendant le traitement et également pendant 4 jours après l'arrêt de celui-ci . Sinon, une photo-protection vestimentaire ou par écran solaire d'indice élevé est recommandée.
Système musculo-squelettique
Les tendinites parfois observées sous fluoroquinolones peuvent conduire à une rupture tendineuse touchant plus particulièrement le tendon d'Achille et surviennent notamment chez le sujet âgé. Ces tendinites parfois bilatérales, peuvent survenir dans les premières 48 heures du début du traitement et ont été rapportées jusqu'à plusieurs mois après l'arrêt du traitement.
La survenue de ruptures tendineuses semble être favorisée par la prise de corticoïdes au long cours.
Afin de limiter le risque de tendinopathies, il convient:
chez les sujets âgés, de pondérer le bénéfice thérapeutique attendu par le risque encouru;
d'éviter l'administration de la péfloxacine chez les sujets ayant des antécédents de tendinites ou soumis à une corticothérapie ou exerçant une activité sportive intense.
Le risque de rupture est plus important au moment de la reprise de la marche d'un patient alité.
Bien que les tendinopathies constituent un effet indésirable connu des fluoroquinolones utilisées en dose unique, la fréquence de survenue des tendinites et ruptures tendineuses rapportées avec PEFLACINE MONODOSE 400 mg comprimé enrobé doit rendre l'usage de cette spécialité très prudent. Aussi, le traitement par PEFLACINE MONODOSE 400 mg, comprimé enrobé ne devra être instauré qu'après évaluation attentive du rapport bénéfice-risque, et ne doit être envisagé que lorsqu'aucune autre fluoroquinolone en traitement monodose ne peut être utilisée.
Dès que le traitement par péfloxacine est initié, il est recommandé de surveiller l'apparition de douleur ou d'œdème au niveau du tendon d'Achille, particulièrement chez les sujets à risque. Si de tels signes surviennent, la péfloxacine doit être arrêtée avec mise au repos des tendons atteints par une contention appropriée ou des talonnettes, même si la lésion est unilatérale. Chez certains patients, la guérison a été lente (jusqu'à plusieurs mois) ou s'est accompagnée de séquelles. Un avis en milieu spécialisé est conseillé.
.
Myasthénie
La péfloxacine doit être utilisée avec prudence chez les patients atteints de myasthénie .
Système nerveux
La péfloxacine doit être utilisée avec prudence chez les malades ayant des antécédents de convulsions ou des facteurs prédisposant à la survenue de convulsions .
Des neuropathies périphériques sensitives ou sensitivo-motrices, qui peuvent survenir rapidement, ont été rapportées chez des patients recevant des fluoroquinolones dont la péfloxacine. Le traitement par péfloxacine doit être arrêté si le patient présente des symptômes de neuropathie afin de minimiser le risque possible d'une évolution irréversible .
La péfloxacine doit être utilisée avec précaution chez les personnes âgées en raison du risque d'une diminution du débit vasculaire cérébral, de lésions cérébrales ou d'accident vasculaire cérébral.
Troubles de la vision
Un ophtalmologiste doit être consulté immédiatement en cas de baisse de la vision ou de survenue de tout autre trouble oculaire.
Système gastro-intestinal
Une diarrhée, particulièrement si elle est sévère, persistante et/ou hémorragique, survenant pendant ou jusqu'à plusieurs semaines après un traitement par péfloxacine, peut être le signe d'une colite associée aux antibiotiques due à Clostridium difficile. Une colite associée à Clostridium difficile peut être de sévérité légère jusqu'à mettre en jeu le pronostic vital, la forme la plus sévère étant la colite pseudo-membraneuse . Aussi il est important de considérer ce diagnostic chez des patients qui développent une diarrhée sévère pendant ou après un traitement par PEFLACINE MONODOSE 400 mg comprimé enrobé. Si une colite associée à Clostridium difficile est suspectée ou confirmée, le traitement par PEFLACINE MONODOSE 400 mg comprimé enrobé doit être arrêté immédiatement et un traitement approprié doit être instauré sans retard. L'utilisation de médicaments inhibant le péristaltisme est contre-indiquée dans cette situation.
Troubles cardiaques
D'autres substances de la classe des fluoroquinolones ont été associées à des cas d'allongement de l'intervalle QT.
Hypersensibilité
Des réactions d'hypersensibilité et d'allergie, y compris des réactions anaphylactiques, ont été rapportées lors d'un traitement par péfloxacine et peuvent mettre en jeu le pronostic vital. Si ces réactions surviennent, la péfloxacine doit être interrompue et un traitement adapté doit être mis en place.
Dysglycémie
Comme avec toutes les quinolones, des dysglycémies peuvent survenir pendant un traitement par péfloxacine. Des cas d'hypoglycémie ont été rapportés généralement chez des patients diabétiques recevant un traitement concomitant par un anti-diabétique oral (par exemple glibenclamide) ou par insuline. Chez ces patients diabétiques, une surveillance attentive de la glycémie est recommandée.
Déficit en glucose-6-phosphate déshydrogénase
Des réactions d'hémolyse aiguë ont été rapportées chez les patients porteurs d'un déficit en glucose-6-phosphate déshydrogénase traités par fluoroquinolones. Bien qu'aucun cas n'ait été rapporté avec la péfloxacine, cet antibiotique est déconseillé chez ces patients et le recours à une alternative thérapeutique, si elle existe, est recommandé.
Si la prescription de ce médicament est nécessaire, la survenue d'une hémolyse devra être dépistée.
Résistance
Comme avec d'autres antibiotiques, l'utilisation de la péfloxacine, en particulier pendant une période prolongée, peut favoriser la croissance de souches non sensibles. Une évaluation répétée de l'état du patient est essentielle. Si une infection secondaire se développe pendant le traitement, des mesures appropriées doivent être prises.
Excipients
Ce médicament peut être administré en cas de maladie coeliaque. L'amidon de blé peut contenir du gluten, mais seulement à l'état de trace, et est donc considéré comme sans danger pour les sujets atteints d'une maladie coeliaque.
Interactions avec les tests de laboratoire
Chez les patients traités par péfloxacine, la recherche d'opiacés dans les urines peut donner des résultats faussement positifs. Il peut être nécessaire de confirmer la présence d'opiacés par des méthodes de détection plus spécifiques.
La péfloxacine ne perturbe pas le dosage de la glycosurie.

Peflacine comprimé,solution.Comment utiliser,posologie,mode d'emploi et contre-indications.Les analogues- Medzai.net

L'accès aux informations contenues dans ce Site est ouvert à tous les professionnels de santé.
Les informations données sur le site le sont à titre purement informatif.
Toutefois l'utilisateur exploite les données du site Medzai.net sous sa seule responsabilité : ces informations ne sauraient être utilisées sans vérification préalable par le l’internaute et Medzai.net ne pourra être tenue pour responsable des conséquences directes ou indirectes pouvant résulter de l'utilisation, la consultation et l'interprétation des informations fournies.

Repertoire des medicaments - Medzai.net, © 2016-2019