Langue - Français
Русский
 





Piperacilline/tazobactam - Résumé des caractéristiques du médicament

Le médicament Piperacilline/tazobactam appartient au groupe appelés Pénicillines résistantes aux pénicillinases. Cette spécialité pharmaceutique a un code ATC - J01CR05.

Principe actif: PIPÉRACILLINE + TAZOBACTAM
Titulaires de l'autorisation de mise sur le marché:

ACTAVIS FRANCE (FRANCE) - Piperacilline/tazobactam ACTAVIS 2 g/250 mg- poudre pour solution pour perfusion - 2 g+250 mg - - 2010-03-08

ACTAVIS FRANCE (FRANCE) - Piperacilline/tazobactam ACTAVIS 4 g/500 mg- poudre pour solution pour perfusion - 4 g+500 mg - - 2010-03-08

LABORATOIRES GERDA (FRANCE) - Piperacilline/tazobactam GERDA 2 g/250 mg- poudre pour solution pour perfusion - 2 g+250 mg - - 2010-05-20

Montrer plus >>>

Partager sur les réseaux sociaux:



Formes pharmaceutiques et Dosage du médicament

  • poudre pour solution injectable ou pour perfusion - 2 g+250 mg
  • poudre pour solution injectable ou pour perfusion - 4 g+500 mg
  • poudre pour solution pour injection ou pour perfusion - 2 g+250 mg
  • poudre pour solution pour injection ou pour perfusion - 4 g+500 mg
  • poudre pour solution pour perfusion - 2 g+0,25 g
  • poudre pour solution pour perfusion - 2 g+250 mg
  • poudre pour solution pour perfusion - 4 g+0,5 g
  • poudre pour solution pour perfusion - 4 g+0,50 g
  • poudre pour solution pour perfusion - 4 g+500 mg

Сlassification pharmacothérapeutique:

Classification ATC:

Le médicament Piperacilline/tazobactam enregistré en France

Piperacilline/tazobactam ACTAVIS 2 g/250 mg poudre pour solution pour perfusion

ACTAVIS FRANCE (FRANCE)
Dosage: 2 g+250 mg

Composition et Présentations

PIPÉRACILLINE BASE2 g
sous forme de :PIPÉRACILLINE SODIQUE2,085 g
TAZOBACTAM250 mg
sous forme de :TAZOBACTAM SODIQUE268,3 mg

Posologie et mode d'emploi Piperacilline/tazobactam ACTAVIS 2 g/250 mg poudre pour solution pour perfusion

Voie d'administration: perfusion.
Posologie
Chez l'adulte, la posologie usuelle est de 4 g/500 mg (pipéracilline/tazobactam) toutes les 8 heures, soit 12 g/1,5 g (pipéracilline/tazobactam) par jour. La posologie dépend de la sévérité et de la localisation de l'infection, ainsi que du poids du malade; elle peut être augmentée jusqu'à 4 g/500 mg (pipéracilline/tazobactam) toutes les 6 heures, soit 16 g/2 g (pipéracilline/tazobactam) par jour.
Chez l'enfant de plus de 12 ans, la posologie est de 240 mg/30 mg à 320 mg/40 mg par kg par jour de pipéracilline et de tazobactam, répartis en 3 à 4 perfusions.
En cas d'insuffisance rénale:
Clairance de la créatinine ml/min Dose maximale recommandée quotidienne
> 40
Pas d'ajustement
20-40
12 g (pipéracilline) - 1,5 g (tazobactam) répartis en 3 injections (4 g/500 mg x 8 h)
< 20 et hémodialyse
8 g (pipéracilline) - 1 g (tazobactam) répartis en 2 injections (4 g/500 mg x 12 h)
Chez le patient hémodialysé, la posologie quotidienne sera de 8 g/1 g, en deux administrations à 12 heures d'intervalle; après chaque séance d'hémodialyse, une administration supplémentaire de 2 g/250 mg sera faite.
Chez les sujets âgés dont la clairance de la créatinine est supérieure à 40 ml/min, pas de modifications posologiques; si elle est inférieure à 40 ml/min, l'adaptation sera la même que pour les insuffisants rénaux.

Comment utiliser Piperacilline/tazobactam Montrer plus >>>

Présentations et l’emballage extérieur

Piperacilline/tazobactam MYLAN 2 g/0,25 g poudre pour solution pour perfusion

MYLAN SAS (FRANCE)
Dosage: 2,0 g+0,25 g

Composition et Présentations

PIPÉRACILLINE2,0 g
sous forme de :PIPÉRACILLINE SODIQUE
TAZOBACTAM0,25 g
sous forme de :TAZOBACTAM SODIQUE

Posologie et mode d'emploi Piperacilline/tazobactam MYLAN 2 g/0,25 g poudre pour solution pour perfusion

Posologie
La dose et la fréquence d'administration de la combinaison pipéracilline/tazobactam dépendent de la sévérité et du site de l'infection, ainsi que des agents pathogènes attendus.
Patients adultes et adolescents
Infections
La dose habituelle est de 4 g de pipéracilline / 0,5 g de tazobactam, administrée toutes les 8 heures.
Pour les pneumonies nosocomiales et les infections bactériennes chez les patients neutropéniques, la dose recommandée est de 4 g de pipéracilline / 0,5 g de tazobactam, administrée toutes les 6 heures. Cette posologie peut aussi être utilisée pour traiter des patients ayant d'autres infections quand elles sont particulièrement sévères.
Le tableau suivant résume la fréquence d'administration du traitement et la dose recommandée pour les patients adultes et adolescents par indication ou affection :

Comment utiliser Piperacilline/tazobactam Montrer plus >>>

Présentations et l’emballage extérieur

Piperacilline/tazobactam RATIOPHARM 2 g/250 mg poudre pour solution pour perfusion

Ratiopharm GmbH (ALLEMAGNE)
Dosage: 2 g+250 mg

Composition et Présentations

PIPÉRACILLINE BASE2 g
sous forme de :PIPÉRACILLINE SODIQUE2,085 g
TAZOBACTAM250 mg
sous forme de :TAZOBACTAM SODIQUE268 mg

Posologie et mode d'emploi Piperacilline/tazobactam RATIOPHARM 2 g/250 mg poudre pour solution pour perfusion

Voie d'administration
Voie intraveineuse en perfusion.
Posologie
Chez l'adulte, la posologie usuelle est de 4 g/500 mg (pipéracilline/tazobactam) toutes les 8 heures, soit 12 g/1,5 g (pipéracilline/tazobactam) par jour. La posologie dépend de la sévérité et de la localisation de l'infection, ainsi que du poids du malade; elle peut être augmentée jusqu'à 4g/500 mg (pipéracilline/tazobactam) toutes les 6 heures, soit 16 g/2 g (pipéracilline/tazobactam) par jour.
Chez l'enfant de plus de 12 ans, la posologie est de 240 mg/30 mg à 320 mg/40 mg par kg par jour de pipéracilline et de tazobactam, répartis en 3 à 4 perfusions.
En cas d'insuffisance rénale:
Clairance de la créatinine ml/min
Dose maximale recommandée quotidienne
> 40
Pas d'ajustement
20-40
12 g (pipéracilline) - 1,5 g (tazobactam) répartis en 3 injections (4 g/500 mg x 8 h)
< 20 et hémodialyse
8 g (pipéracilline) - 1 g (tazobactam) répartis en 2 injections (4 g/500 mg x 12 h)
Chez le patient hémodialysé, la posologie quotidienne sera de 8 g/1 g, en deux administrations à 12 heures d'intervalle; après chaque séance d'hémodialyse, une administration supplémentaire de 2 g/250 mg sera faite.

Comment utiliser Piperacilline/tazobactam Montrer plus >>>

Présentations et l’emballage extérieur

Piperacilline/tazobactam HOSPIRA 4 g/500 mg poudre pour solution injectable ou pour perfusion

HOSPIRA FRANCE (FRANCE)
Dosage: 4 g+500 mg

Composition et Présentations

PIPÉRACILLINE BASE4 g
sous forme de :PIPÉRACILLINE SODIQUE
TAZOBACTAM500 mg
sous forme de :TAZOBACTAM SODIQUE

Posologie et mode d'emploi Piperacilline/tazobactam HOSPIRA 4 g/500 mg poudre pour solution injectable ou pour perfusion

Posologie
La dose et la fréquence d'administration de pipéracilline/tazobactam dépendent de la sévérité et du site de l'infection et des agents pathogènes attendus.
Patients adultes et adolescents
Infections
La dose habituelle est de 4 g de pipéracilline/500 mg de tazobactam donnée toutes les 8 heures.
Pour les pneumonies nosocomiales et les infections bactériennes chez les patients neutropéniques, la dose recommandée est de 4 g de pipéracilline/500 mg de tazobactam administrée toutes les 6 heures. Cette posologie peut aussi être utilisée pour traiter des patients avec d'autres infections indiquées quand elles sont particulièrement sévères.
Le tableau suivant résume la fréquence d'administration du traitement et la dose recommandée pour les patients adultes et adolescents par indication ou affection :

Comment utiliser Piperacilline/tazobactam Montrer plus >>>

Présentations et l’emballage extérieur

Piperacilline/tazobactam ACTAVIS 4 g/500 mg poudre pour solution pour perfusion

ACTAVIS FRANCE (FRANCE)
Dosage: 4 g+500 mg

Piperacilline/tazobactam GERDA 2 g/250 mg poudre pour solution pour perfusion

LABORATOIRES GERDA (FRANCE)
Dosage: 2 g+250 mg

Piperacilline/tazobactam GERDA 4 g/500 mg poudre pour solution pour perfusion

LABORATOIRES GERDA (FRANCE)
Dosage: 4 g+500 mg

Piperacilline/tazobactam MYLAN 4 g/0,5 g poudre pour solution pour perfusion

MYLAN SAS (FRANCE)
Dosage: 4,0 g+0,5 g

Piperacilline/tazobactam RATIOPHARM 4 g/500 mg poudre pour solution pour perfusion

Ratiopharm GmbH (ALLEMAGNE)
Dosage: 4 g+500 mg

Piperacilline/tazobactam TEVA 2 g/250 mg poudre pour solution pour injection ou pour perfusion

TEVA SANTE (FRANCE)
Dosage: 2 g+250 mg

Piperacilline/tazobactam TEVA 4 g/500 mg poudre pour solution pour injection ou pour perfusion

TEVA SANTE (FRANCE)
Dosage: 4 g+500 mg

Piperacilline/tazobactam HOSPIRA 2 g/250 mg poudre pour solution injectable ou pour perfusion

HOSPIRA FRANCE (FRANCE)
Dosage: 2 g+250 mg

Piperacilline/tazobactam KABI 2 g/250 mg poudre pour solution pour perfusion

FRESENIUS KABI FRANCE (FRANCE)
Dosage: 2,0 g+250 mg

Piperacilline/tazobactam KABI 4 g/500 mg poudre pour solution pour perfusion

FRESENIUS KABI FRANCE (FRANCE)
Dosage: 4 g+500 mg

Piperacilline/tazobactam PANPHARMA 2 g/250 mg poudre pour solution pour perfusion

PANPHARMA (FRANCE)
Dosage: 2 g+250 mg

Piperacilline/tazobactam PANPHARMA 4 g/500 mg poudre pour solution pour perfusion

PANPHARMA (FRANCE)
Dosage: 4 g+500 mg

Piperacilline/tazobactam SANDOZ 2 g/0,25 g poudre pour solution pour perfusion

SANDOZ (FRANCE)
Dosage: 2 g+0,25 g

Piperacilline/tazobactam SANDOZ 4 g/0,5 g poudre pour solution pour perfusion

SANDOZ (FRANCE)
Dosage: 4 g+0,50 g

Piperacilline/tazobactam TEVA SANTE 2 g/250 mg poudre pour solution pour perfusion

TEVA SANTE (FRANCE)
Dosage: 2 g+250 mg

Piperacilline/tazobactam TEVA SANTE 4 g/500 mg poudre pour solution pour perfusion

TEVA SANTE (FRANCE)
Dosage: 4 g+500 mg

Comment utiliser, Mode d'emploi - Piperacilline/tazobactam

Indications

PIPERACILLINE/TAZOBACTAM PANPHARMA est indiqué dans le traitement des infections suivantes chez les adultes et les enfants de plus de 2 ans :
Adultes et adolescents
Pneumonies sévères y compris pneumonies acquises à l'hôpital et sous ventilation mécanique.
Infections urinaires compliquées (y compris pyélonéphrites).
Infections intra-abdominales compliquées.
Infections compliquées de la peau et des tissus mous (y compris infections du pied chez les patients diabétiques).
Traitement des patients présentant une bactériémie associée à l'une des infections listées ci-dessus ou susceptible de l'être.
PIPERACILLINE/TAZOBACTAM PANPHARMA peut être utilisé dans la prise en charge des patients neutropéniques avec fièvre susceptible d'être liée à une infection bactérienne.
Enfants âgés de 2 à 12 ans
Infections intra-abdominales compliquées.
PIPERACILLINE/TAZOBACTAM PANPHARMA peut être utilisé dans la prise en charge des enfants neutropéniques avec fièvre susceptible d'être liée à une infection bactérienne.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.

Pharmacodynamique

La pipéracilline est une pénicilline semi-synthétique à large spectre, active contre de nombreuses bactéries aérobies et anaérobies à Gram positif et à Gram négatif. Elle exerce une activité bactéricide par l'inhibition de la synthèse du septum et de la paroi cellulaire. Le tazobactam (acide sulfone triazolylméthyl pénicillanique) est un puissant inhibiteur de nombreuses bêta-lactamases, en particulier les enzymes issues de plasmides qui provoquent fréquemment la résistance aux pénicillines et aux céphalosporines, y compris les céphalosporines de troisième génération. Le tazobactam présent dans l'association pipéracilline/tazobactam augmente et étend le spectre de la pipéracilline en incluant de nombreuses bactéries, produisant des bêta-lactamases normalement résistantes à la pipéracilline et à d'autres bêta-lactamines.
Ainsi l'association pipéracilline/tazobactam combine les propriétés d'un antibiotique à large spectre et celles d'un inhibiteur de bêta-lactamases.
Mécanisme de résistance
La présence de tazobactam augmente le spectre d'activité de pipéracilline en incluant les micro-organismes qui sont résistants à la pipéracilline et aux autres bêta-lactamines en raison de la formation de bêta-lactamases. Les études in vitro ont démontré que la capacité des bêta-lactamases de type I à induire cette résistance au tazobactam est négligeable chez les bactéries à Gram négatif. Les études in vitro ont démontré un effet synergique de l'association pipéracilline/tazobactam et des aminosides contre Pseudomonas aeruginosa et contre d'autres bactéries dont des souches productrices de bêta-lactamases.
Concentrations critiques
La concentration minimale inhibitrice séparant les souches sensibles des souches de sensibilité intermédiaire et ces dernières des souches résistantes a été définie suivant la classification du Clinical Laboratory Standards Institute (CLSI) 2006 :
Pathogène
Concentrations citriques équivalent CMI (mg/L)
Sensible
Intermédiaire
Résistant
Staphylococcus spp.
≤ 8/4
-
≥ 16/4
Enterobacteriaceae
≤ 16/4
32/4 à 64/4
≥ 128/4
Pseudomonas aeruginosa
≤ 64/4
-
≥ 128/4
Acinetobacter spp.
≤ 16/4
32/4 à 64/4
≥ 128/4
Haemophilus influenzae & H. parainfluenzae
≤ 1/4
-
≥ 2/4
La prévalence de la résistance acquise peut varier en fonction de la géographie et du temps pour certaines espèces. Il est donc utile de disposer d'informations sur la prévalence de la résistance locale, surtout pour le traitement d'infections sévères. Si nécessaire, l'avis d'un expert sera sollicité si la prévalence locale de la résistance est telle que le recours à l'agent pour au moins plusieurs types d'infections est discutable.
Espèces sensibles
Bactéries aérobies à Gram positif
Brevibacterium spp.
Enterococcus faecalis
Listeria monocytogenes
Staphylococcus spp. méticilline-sensible
Streptococcus pneumoniae
Streptococcus pyogenes
Groupe B streptococci
Streptococcus spp.*
Bactéries aérobies à Gram négatif
Branhamella catarrhalis
Citrobacter koseri
Haemophilus influenzae*
Haemophilus spp.
Proteus mirabilis
Salmonella spp.
Shigella spp.
Bactéries anaérobies à Gram positif
Clostridium spp.
Eubacterium spp.
Peptococcus spp.
Peptostreptococcus spp.
Bactéries anaérobies à Gram négatif
Bacteroides fragilis*
Groupe de Bacteroides fragilis
Fusobacterium spp.
Porphyromonas spp.
Prevotella spp.*
Espèces pour lesquelles la résistance peut être un problème
Bactéries aérobies à Gram positif
Staphylococcus aureus, méticilline-sensible
Staphylococcus epidermis, méticilline-sensible
Enterococcus avium ($)
Enterococcus faecium (+ $)
Propionibacterium acnes ($)
Viridans streptococci
Bactéries aérobies à Gram négatif
Actinobacter spp. (+ $)
Burkholderia cepacia
Citrobacter freundii
Enterobacter spp.
Escherichia coli *
Klebsiella spp.
Proteus, indole positive
Pseudomonas aeruginosa*
Pseudomonas spp. *
Pseudomonas stutzeri ($)
Serratia spp.
Bactéries anaérobies à Gram négatif
Bacteroides spp.*
Organismes résistants
Bactéries aérobies à Gram positif
Corynebacterium jeikeium
Staphylococcus spp. résistant à la méticilline
Bactéries aérobies à Gram négatif
Legionella spp.
Stenotrophomonas maltophilia (+ $)
* Efficacité clinique démontrée dans les indications revendiquées.
($) Espèces montrant une sensibilité intermédiaire.
(+) Espèces pour lesquelles le taux de résistance (plus de 50 %) a été observé dans un ou plusieurs zones/pays/régions à l'intérieur de l'union européenne.

Mécanisme d'action

La pipéracilline, une pénicilline semi-synthétique à large spectre d'action sur de nombreuses bactéries aérobies et anaérobies à Gram positif et négatif, exerce une activité bactéricide par inhibition de la synthèse à la fois du septum et de la paroi cellulaire.
Le tazobactam, un acide sulfone triazolylméthyl pénicillanique, est un inhibiteur puissant de nombreuses bêta-lactamases, en particulier des enzymes à médiation plasmidique qui entraînent fréquemment une résistance aux pénicillines et aux céphalosporines, y compris aux céphalosporines de troisième génération. La présence de tazobactam dans la formulation pipéracilline/tazobactam accroît et étend le spectre antibiotique de la pipéracilline pour inclure de nombreuses bactéries produisant des bêta-lactamases, qui sont normalement résistantes à ce médicament et aux autres antibiotiques bêta-lactame. L'association pipéracilline/tazobactam combine donc les propriétés d'un antibiotique large spectre et d'un inhibiteur de la bêta-lactamase.
Mécanisme de résistance:
La présence de tazobactam accroît le spectre d'activité de la pipéracilline pour inclure les microorganismes qui, en son absence, seraient résistants à la pipéracilline et aux autres antibiotiques bêta-lactame, en raison de la formation de bêta-lactamase. Des études in vitro ont montré que la bêta-lactamase de type I induisant la capacité du tazobactam est insignifiante par rapport aux bactéries à Gram négatif. Des études in vitro ont montré un effet synergétique de l'association pipéracilline/tazobactam et des aminoglycosides vis-à-vis de Pseudomonas aeruginosa et d'autres bactéries, y compris de souches produisant la bêta-lactamase.
Concentrations critiques:
Les concentrations inhibitrices minimales (CIM) critiques distinguant les agents sensibles, intermédiaires et résistants sont indiquées dans le tableau ci-dessous:
Classification selon l'Institut des Standards Cliniques et de Laboratoires (ISCL) 2006:
Espèce bactérienne Equivalent CIM critiques (mg/L)
Sensible Intermédiaire Résistante
Staphylococcus spp.
≤ 8/4
-
≥ 16/4
Enterobacteriaceae
≤ 16/4
32/4 to 64/4
≥ 128/4
Pseudomonas aeruginosa
≤ 64/4
-
≥ 128/4
Acinetobacter spp.
≤ 16/4
32/4 to 64/4
≥ 128/4
Haemophilus influenzae & H.parainfluenzae
≤1/4
-
≥ 2/4
La prévalence de la résistance acquise peut varier en fonction de la géographie et du temps pour certaines espèces. Il est donc utile de disposer d'informations sur la prévalence de la résistance locale, surtout pour le traitement d'infections sévères. Selon les besoins, il convient d'obtenir des conseils auprès d'un expert lorsque la prévalence locale de la résistance est telle que l'on peut s'interroger sur l'utilité du médicament, au moins dans certains types d'infections.
Espèces habituellement sensibles
Aérobies à Gram positif
Brevibacterium
Enterococcus faecalis
Listeria monocytogenes
Staphylococcus sensible à la méthicilline
Streptococcus pneumoniae
Streptococcus pyogenes
Streptococci Groupe B
Streptococcus*
Aérobies à Gram négatif
Branhamella catarrhalis
Citrobacter koseri
Haemophilus influenzae*
Haemophilus spp
Proteus mirabilis
Salmonella
Shigella
Anaérobies à Gram positif
Clostridium
Eubacterium
Peptococcus
Peptostreptococcus
Anaérobies à Gram négatif
Bacteroides fragilis*
Bacteroides fragilis groupe
Fusobacterium
Porphyromonas
Prevotella*
Espèces dont la résistance acquise peut poser un problème
Aérobies à Gram positif
Staphylococcus aureus, sensible à la méthicilline
Staphylococcus epidermis, sensible à la méthicilline
Enterococcus avium ($)
Enterococcus faecium (+ $)
Propionibacterium acnes ($)
Viridans streptococci
Aérobies à Gram négatif
Actinobacter (+ $)
Burkholderia cepacia
Citrobacter freundii
Enterobacter
Escherichia coli*
Klebsiella
Proteus, positif à l'indole
Pseudomonas aeruginosa*
Pseudomonas*
Pseudomonas stutzeri$
Serratia
Anaérobies à Gram négatif
Bacteroides*
Espèces naturellement résistants
Aérobies à Gram positif
Corynebacterium jeikeium
Staphylocoques résistants à la méthicilline
Aérobies à Gram négatif
Legionella
Stenotrophomonas maltophilia +$
*L'efficacité clinique contre cette ou ces espèces a été démontrée dans les indications déposées.
($)Espèces montrant naturellement une susceptibilité intermédiaire.
(+)Espèces dont des taux de résistance élevés (supérieurs à 50 %) ont été observés dans un(e) ou plusieurs zones/pays/régions de l'UE.

Données supplémentaires sur la pharmacodynamique du médicament Piperacilline/tazobactam

La pipéracilline est un antibiotique de la famille des bêta-lactamines, du groupe des pénicillines, du type des uréidopénicillines.
Le tazobactam est un inhibiteur de bêta-lactamases (pénicillinases chromosomiques et plasmidiques; bêta-lactamases à large spectre); c'est un acide sulfone triazolylméthyl pénicillanique.
Les concentrations critiques séparent les souches sensibles des souches de sensibilité intermédiaire et ces dernières, des résistantes : entérobactéries : S £ 8 mg/l et R > 64 mg/l Pseudomonas aeruginosa : S £ 16 mg/l et R > 64 mg/l
La prévalence de la résistance acquise peut varier en fonction de la géographie et du temps pour certaines espèces. Il est donc utile de disposer d'informations sur la prévalence de la résistance locale, surtout pour le traitement d'infections sévères. Ces données ne peuvent apporter qu'une orientation sur les probabilités de la sensibilité d'une souche bactérienne à cet antibiotique.
Lorsque la variabilité de la prévalence de la résistance en France est connue pour une espèce bactérienne, elle est indiquée dans le tableau ci-dessous :
Catégories Fréquence de résistance acquise en France (> 10%) (valeurs extrêmes)
ESPÈCES SENSIBLES
Aérobies à Gram positif
Corynebacterium diphtheriae
Enterococcus faecalis
Listeria monocytogenes
Nocardia asteroïdes
Staphylococcus méti-S
Streptococcus
Streptococcus pneumoniae 30 - 70 %
Aérobies à Gram négatif
Acinetobacter 20 - 50 %
Actinobacillus actinomycetemcomitans
Bordetella pertussis
Branhamella catarrhalis
Capnocytophaga
Citrobacter freundii 15 - 25 %
Citrobacter koseri
Eikenella
Enterobacter 5 - 25 %
Escherichia coli
Haemophilus influenzae
Klebsiella
Morganella morganii
Neisseria gonorrhoeae
Proteus mirabilis
Proteus vulgaris ?
Providencia ?
Pseudomonas aeruginosa 15 - 35 %
Salmonella
Serratia ?
Shigella
Vibrio cholerae
Yersinia enterocolitica
Catégories Fréquence de résistance acquise en France (> 10%) (valeurs extrêmes)
Anaérobies
Actinomyces
Bacteroides
Clostridium
Eubacterium
Fusobacterium
Peptostreptococcus
Porphyromonas
Prevotella
Propionibacterium acnes
Veillonella
Autres
Bartonella
ESPÈCES RÉSISTANTES
Aérobies à Gram positif
Enterococcus faecium
Staphylococcus méti-R *
Aérobies à Gram négatif
Legionella
Autres
Chlamydia
Mycobacterium
Mycoplasma
Rickettsia
* La fréquence de résistance à la méticilline est environ de 30 à 50 % de l'ensemble des staphylocoques et se rencontre surtout en milieu hospitalier.

Pharmacocinétique

Absorption
Les concentrations maximales de la pipéracilline et du tazobactam après une administration de 4 g/500mg pendant 30 minutes par perfusion intraveineuse sont respectivement de 298 µg/ml et de 34 µg/ml.
Distribution
La pipéracilline et le tazobactam sont approximativement liés à 30% aux protéines plasmatiques. La liaison aux protéines de la pipéracilline ou du tazobactam n'est pas modifiée par la présence de l'autre composant. La liaison du métabolite du tazobactam aux protéines est négligeable.
Pipéracilline/tazobactam est largement distribué dans les tissus et les liquides biologiques y compris muqueuse intestinale, vésicule biliaire, poumon, bile et os. Les concentrations tissulaires moyennes sont généralement 50 à 100% celles du plasma. La distribution dans le liquide céphalo-rachidien est faible chez les sujets sans inflammation méningée, comme avec les autres pénicillines.
Biotransformation
La pipéracilline est métabolisée en un métabolite déséthyl mineur microbiologiquement actif.
Le tazobactam est métabolisé en un seul métabolique qui a été considéré comme microbiologiquement inactif.
Élimination
La pipéracilline et le tazobactam sont éliminés via le rein par filtration glomérulaire et sécrétion tubulaire.
La pipéracilline est rapidement excrétée sous forme inchangée, avec 68% de la dose administrée retrouvée dans les urines. Le tazobactam et ses métabolites sont principalement éliminés par excrétion rénale, avec 80% de la dose administrée retrouvée sous forme inchangée et le reste sous forme de métabolite unique. La pipéracilline, le tazobactam, et la déséthyl pipéracilline sont aussi sécrétés dans la bile.
Après une dose unique ou répétée de pipéracilline/tazobactam à des sujets sains, la demi-vie plasmatique de la pipéracilline et du tazobactam varie de 0,7 à 1,2 heures et n'est pas modifiée par la dose ou la durée de la perfusion. Les demi-vies d'élimination à la fois de la pipéracilline et du tazobactam augmentent avec la diminution de la clairance rénale.
Il n'y a pas de modifications significatives de la pharmacocinétique de la pipéracilline à cause du tazobactam. La pipéracilline semble diminuer légèrement la clairance du tazobactam.
Populations particulières
La demi-vie de la pipéracilline et du tazobactam augmentent approximativement respectivement de 25% et 18%, chez les patients avec une cirrhose hépatique par rapport aux sujets sains.
La demi-vie de la pipéracilline et du tazobactam augmente avec la diminution de la clairance de la créatinine. L'augmentation de la demi-vie est respectivement pour la pipéracilline et le tazobactam de deux fois et de quatre fois pour une clairance de la créatinine en dessous de 20 ml/min par rapport aux patients ayant une fonction rénale normale.
L'hémodialyse élimine 30 à 50% de pipéracilline/tazobactam, avec une élimination supplémentaire de la dose de tazobactam de 5% sous forme de métabolite. La dialyse péritonéale élimine approximativement respectivement 6% et 21% des doses de pipéracilline et de tazobactam, avec une élimination maximale de la dose de tazobactam de 18% sous forme de métabolite.
Population pédiatrique
Dans une analyse pharmacocinétique de la population, la clairance estimée pour des patients de 9 mois à 12 ans était comparable à celle des adultes, avec une moyenne (écart type) de la population de 5,64 (0,34) ml/min/kg. La clairance estimée de la pipéracilline est 80% de cette valeur pour les enfants âgés de 2 à 9 mois. Le volume de distribution de la pipéracilline pour la population moyenne (écart type) est de 0,243 (0,011) l/kg et indépendant de l'âge.
Patients âgés
Les demi-vies moyennes pour la pipéracilline et le tazobactam étaient respectivement 32% et 55% plus longues chez les sujets âgés par rapport aux sujets jeunes. Cette différence peut être due aux changements liés à l'âge de la clairance de la créatinine.
Groupe ethnique
Aucune différence dans la pharmacocinétique de la pipéracilline ou du tazobactam n'a été observée entre des volontaires sains d'origine asiatique (n=9) et caucasienne (n=9) qui ont reçu des doses uniques de 4 g/500 mg.

Informations supplémentaires sur la pharmacocinétique du médicament Piperacilline/tazobactam en fonction de la voie d'administration

Distribution
La pipéracilline et le tazobactam atteignent leur concentration plasmatique maximale immédiatement après la réalisation d'une perfusion ou d'une injection intraveineuse. Quand la pipéracilline est administrée avec du tazobactam, son taux plasmatique est similaire à celui que l'on obtient par administration de doses équivalentes de pipéracilline seule.
On observe une augmentation proportionnelle supérieure (d'environ 28 %) des taux plasmatiques de pipéracilline et de tazobactam en augmentant la dose sur l'intervalle posologique de 2 000/250 mg de pipéracilline/tazobactam à 4 000/500 mg de pipéracilline/tazobactam.
La pipéracilline et le tazobactam sont tous deux liés à 20-30 % aux protéines plasmatiques. La liaison aux protéines de la pipéracilline et du tazobactam n'est pas affectée par la présence de l'autre composé. La liaison aux protéines du métabolite de tazobactam est négligeable.
L'association pipéracilline/tazobactam est largement distribuée dans les tissus et les fluides corporels, y compris la muqueuse intestinale, la vésicule biliaire, le poumon, la bile et les os.
Métabolisme
La pipéracilline est métabolisée en un métabolite déséthylique microbiologiquement actif mineur. Le tazobactam est métabolisé en un métabolite unique, qui s'avère être microbiologiquement inactif.
Elimination
La pipéracilline et le tazobactam sont éliminés par le rein, par filtration glomérulaire et sécrétion tubulaire.
La pipéracilline est éliminée rapidement sous forme inchangée, dans l'urine (68 % de la dose administrée). Le tazobactam et son métabolite sont éliminés principalement par excrétion rénale, 80 % de la dose administrée se présentant sous forme inchangée, le reste se présentant sous la forme du métabolite unique. La pipéracilline, le tazobactam et la déséthyl pipéracilline sont également sécrétés dans la bile.
Après administration de doses uniques ou multiples de pipéracilline/tazobactam à des sujets sains, la demi-vie plasmatique de la pipéracilline et du tazobactam variait de 0,7 à 1,2 heure et n'était pas affectée par la dose ou la durée de la perfusion. La demi-vie d'élimination de la pipéracilline et du tazobactam augmente quand la clairance rénale diminue.
On n'observe aucune modification significative des données pharmacocinétiques de la pipéracilline en réponse à la présence de tazobactam. Il s'avère que la pipéracilline réduit la vitesse d'élimination du tazobactam.
Insuffisance rénale
La pipéracilline et le tazobactam sont hémodialysables: 31 % (pipéracilline) et 39 % (tazobactam) des doses administrées sont filtrés. Lors d'une dialyse péritonéale, 5 % de la pipéracilline et 12 % du tazobactam administrés sont retrouvés dans le dialysat. Compte tenu de cette faible épuration, les malades traités par DPCA recevront la même posologie que les malades insuffisants rénaux sévères non dialysés.
Insuffisance hépatique
Dans l'insuffisance hépatique, les concentrations plasmatiques de la pipéracilline et du tazobactam sont un peu plus augmentées que chez les témoins. La demi-vie de la pipéracilline et du tazobactam augmente d'environ 25 % et 18 %, respectivement, chez les patients atteints de cirrhose hépatique par rapport aux sujets sains. Cependant, aucun ajustement de la posologie n'est nécessaire en cas d'insuffisance hépatique.
Pédiatrie
Les données pharmacocinétiques de l'association pipéracilline/tazobactam ont été étudiées chez les patients pédiatriques souffrant d'infections intra-abdominales et d'autres types d'infections. Dans tous les groupes d'âge, la fraction rénale d'élimination de la pipéracilline et du tazobactam était d'environ 70 % et 80 %, respectivement, comme chez les adultes.
Paramètres pharmacocinétiques moyens de l'association pipéracilline/tazobactam des patients pédiatriques des différents groupes d'âge
Pipéracilline Tazobactam
Groupe d'âge Demi-vie Clairance (ml/min/kg) Demi-vie Clairance (ml/min/kg)
2-5 ans
0,7
5,5
0,8
5,5
6-12 ans
0,7
5,9
0,9
6,2
Distribution
La concentration du pic plasmatique est atteinte immédiatement après la fin de la perfusion ou de l'injection intraveineuse. Les taux plasmatiques de pipéracilline sont identiques que la pipéracilline soit administrée en association avec du tazobactam ou seule à dose équivalente.
Une augmentation proportionnellement plus importante (environ 28 %) des taux plasmatiques de pipéracilline et de tazobactam est notée après augmentation de doses 2000 mg/250 mg à 4000 mg/500 mg de pipéracilline/tazobactam.
La pipéracilline et le tazobactam sont tous les deux liés de 20 à 30 % aux protéines plasmatiques. La liaison protéique n'est pas affectée par la présence d'un autre composant. La liaison protéique du métabolite de tazobactam est négligeable.
Pipéracilline/tazobactam est largement distribué dans les tissus et les liquides de l'organisme y compris la muqueuse intestinale, la vésicule biliaire, les poumons, la bile et les os.
Biotransformation
La pipéracilline est métabolisée en déséthyl pipéracilline, métabolite mineur microbiologiquement actif.
Le tazobactam est métabolisé en un métabolique unique microbiologiquement inactif.
Elimination
La pipéracilline et le tazobactam sont éliminés par le rein par filtration glomérulaire et sécrétion tubulaire.
La pipéracilline est éliminée rapidement sous forme inchangée dans l'urine (68 % de la dose administrée). Le tazobactam est éliminé essentiellement dans l'urine, 80 % étant inchangés, le reste étant métabolisé. La pipéracilline, le tazobactam et la déséthyl pipéracilline sont aussi excrétés dans la bile.
Après administration de doses uniques ou répétées de l'association pipéracilline/tazobactam chez les sujets sains, la demi-vie plasmatique de la pipéracilline et du tazobactam est comprise entre 0,7 et 1,2 heure et n'est pas modifiée par la dose ou la durée de perfusion. La demi-vie d'élimination de la pipéracilline et du tazobactam augmente avec une diminution de la clairance rénale.
Il n'y a pas de changement significatif de la pharmacocinétique de la pipéracilline dû au tazobactam. La pipéracilline semble réduire le taux d'élimination de tazobactam.
Insuffisance rénale
La pipéracilline et le tazobactam sont hémodialysables: 31 % (pipéracilline) et 39 % (tazobactam) des doses administrées sont filtrées. Lors d'une dialyse péritonéale, 5 % de la pipéracilline et 12 % du tazobactam sont retrouvés dans le dialysat. Les patients traités par dialyse péritonéale chronique en ambulatoire devraient recevoir la même dose que les patients insuffisants hépatiques sévères non dialysés.
Insuffisance hépatique
Les concentrations plasmatiques de pipéracilline et tazobactam sont allongées chez les patients insuffisants hépatiques. La demi-vie de la pipéracilline et du tazobactam augmente respectivement d'approximativement 25 % et 18 % chez les patients présentant une cirrhose hépatique comparativement aux sujets sains.
Cependant, l'ajustement de la posologie chez les patients insuffisants rénaux n'est pas nécessaire.
Pédiatrie
Les paramètres pharmacocinétiques de pipéracilline/tazobactam ont été étudiés chez des patients pédiatriques présentant des infections intra-abdominales et d'autres types d'infections. A tous les âges, la fraction rénale de l'élimination de pipéracilline et de tazobactam était, approximativement et respectivement de 70 % et 80 %, comme chez les adultes.
Les paramètres pharmacocinétiques moyens de l'association pipéracilline/tazobactam rapportés en pédiatrie sont les suivants:
Pipéracilline Tazobactam
Groupe d'âge Demi-vie Clairance (ml/min/kg) Demi-vie Clairance (ml/min/kg)
2-5 ans
0,7
5,5
0,8
5,5
6-12 ans
0,7
5,9
0,9
6,2
Distribution
Taux plasmatiques moyens (µg/ml) après:
Voie
Dose1
30 min
1 h
1,5 h
2 h
3 h
4 h
6 h
IV (5 min)
2 g/250 mg
76,3/8
38,2/4,5
12,9/1,7
6,3/0,9
2,7/0,7
0,9/0
IV (5 min)
4 g/500 mg
165/17,9
92,3/10,8
37/4,8
15,6/2
7,2/0,9
1,6/0,6
Perfusion (30 min)
2 g/250 mg
88,1/14,8
56,8/7,2
29,4/4,2
17,1/2,6
5,2/1,1
2,5/0,7
0,8/0
Perfusion (30 min)
4 g/500 mg
298/33,8
141/17,3
87/11,7
46,6/6,8
16,4/2,8
6,9/1,3
1,4/0
1Pipéracilline/tazobactam.
Chez le sujet sain, la demi-vie d'élimination de l'association varie de 0,7 à 1,2 heure, non modifiée par la dose ni par la durée d'administration.
La pipéracilline est liée aux protéines à 21 %, et le tazobactam à 23 %.
Distribution tissulaire:
Dose unique 4 g/500 mg pipéracilline/tazobactam en perfusion IV de 30 minutes.
tazobactam
pipéracilline
tissu
temps*
concentrations ratio moyennes (µg/g)
ratio tissu/plasma
concentrations moyennes (µg/g)
ratio tissu/plasma
peau
30 à 60 min 2 à 4 h
7,73 3,99
0,507 0,626
94,2 34,8
0,837 0,952
tissu adipeux
30 à 60 min 2 à 4 h
1,25 0,695
0,097 0,111
9,69 3,95
0,088 0,109
muscle
30 à 60 min 2 à 4 h
2,68 1,38
0,190 0,248
23,3 9,35
0,180 0,284
muqueuse intestinale
30 à 60 min 1 à 2 h
22,7 14,5
- 2,08
67,8 31,2
- 0,588
appendice
30 à 60 min 1 à 2 h
18,6 9,12
1,35 1,14
64,1 26,5
0,533 0,498
exsudat de vésicule cutanée
80 à 90 min
11,3
0,92
77,2
0,896
*Ecoulé après la fin de la perfusion.
Métabolisme
La pipéracilline n'est pas métabolisée.
Le tazobactam est métabolisé en un métabolite bactériologiquement inactif.
Elimination
La pipéracilline est éliminée sous forme inchangée, dans l'urine (65 % de la dose administrée) et dans la bile (35 % de la dose administrée).
Le tazobactam est éliminé essentiellement dans l'urine, 80 % étant inchangé, le reste étant métabolisé.
Dans l'insuffisance rénale: les demi-vies de la pipéracilline et du tazobactam sont allongées, un ajustement de la posologie est nécessaire .
La pipéracilline et le tazobactam sont hémodialysables: 31 % (pipéracilline) et 39 % (tazobactam) des doses administrées sont filtrés; un ajustement de la posologie est nécessaire .
Lors d'une dialyse péritonéale, 5 % de la pipéracilline et 12 % du tazobactam administrés sont retrouvés dans le dialysat. Compte tenu de cette faible épuration, les malades traités par DPCA recevront la même posologie que les malades insuffisants rénaux sévères non dialysés.
Dans l'insuffisance hépatique, les concentrations plasmatiques sont un peu plus augmentées que chez les témoins et la demi-vie est un peu plus longue. Aucun ajustement de la posologie n'est nécessaire.

Effets indésirables

Les effets indésirables survenant le plus fréquemment (pouvant concerner jusqu'à 1 patient sur 10) sont les diarrhées.
Parmi les effets indésirables les plus sérieux, il y a les colites pseudo-membraneuses et les nécrolyses épidermiques toxiques qui surviennent des patients de 1 à 10 sur 10 000. Les fréquences pour les pancytopénies, chocs anaphylactiques et syndromes de Stevens Johnson ne peuvent pas être estimées sur la base des données disponibles.
Dans le tableau suivant, les évènements indésirables sont listés par classe de système d'organes et selon la terminologie MedDRA (terme préférentiels). Au sein de chaque groupe de fréquence, les effets indésirables sont présentés suivant un ordre décroissant de gravité.
Classe de systèmes d'organes
Très fréquent
1/10
Fréquent
≥ 1/100 à < 1/10
Peu fréquent
≥ 1/1 000 à < 1/100
Rare
≥ 1/10 000 à < 1/1 000
Fréquence ne pouvant pas être déterminée sur la base des données disponibles
Infections et infestations
Candidose *
Colite pseudomenbraneuse
Affections hématologiques et du système lymphatique
Thrombocytopénie, anémie*
Leucopénie
Agranulocytose.
Pancytopénie*, neutropénie, anémie hémolytique*, éosinophilie*, thrombocytose*.
Affections du système immunitaire
Réactions anaphylactiques*/ anaphylactoïdes* (y compris choc), Hypersensibilité*.
Troubles du métabolisme et de la nutrition
Hypokaliémie.*
Troubles psychiatriques
Insomnie.
Affections du système nerveux
Céphalée.
Affections vasculaires
Hypotension, thrombophlébite, phlébite, rougeur
Affections respiratoires, thoraciques et médiastinales
Epistaxis.
Pneumonie éosinophile.
Affections gastro-intestinales
Diarrhée
Douleur abdominale, vomissements, nausées, constipation, dyspepsie
Stomatite.
Affections hépatobiliaires
Hépatite*, Jaunisse
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Rash, prurit.
Erythème polymorphe*, urticaire, rash maculopapulaire*.
Nécrolyse épidermique toxique*.
Syndrome de Stevens-Johnson*, exfoliative dermatitis,hypersensibilité médicamenteuse avec éosinophilie et symptômes systémiques (DRESS)*, pustulose exanthématique généralisée aiguë (PEAG)*, dermatite bulleuse, purpura.
Affections musculo-squelettiques et systémiques
Arthralgie, myalgie
Affections du rein et des voies urinaires
Insuffisance rénale, néphrite tubulointerstitielle*.
Troubles généraux et anomalies au site d'administration
Pyrexie, réaction au point d'injection
Frissons
Investigations
Augmentation de l'alanine aminotransférase, augmentation de l'aspartate aminotransférase, hypoprotéinémie, hypoalbuminémie, test de Coombs direct positif, augmentation de la créatinémie, augmentation des phosphatases alcalines, augmentation de la bilirubinémie, allongement du temps de céphaline activée.
Hypoglycémie, augmentation de la bilirubinémie, allongement du temps de prothrombine
Allongement du temps de saignement, augmentation de la gamma glutamyl transférase,
* effet indésirable du médicament observé après la commercialisation
Le traitement par la pipéracilline a été associé à une augmentation de l'incidence de la fièvre et des rashs chez les patients atteints de mucoviscidose.

Contre-indications

Hypersensibilité aux substances actives, à tout autre agent antibactérien de la classe des pénicillines ou à l'un des excipients listés en section 6.1.
Antécédents de réaction allergique aiguë sévère à toute autre bêta-lactamine (par ex. céphalosporines, monobactames ou carbapénèmes).

Grossesse/Allaitement

Grossesse
Il n'y a pas ou peu de données sur l'utilisation de PIPERACILLINE/TAZOBACTAM PANPHARMA chez la femme enceinte.
Les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence une toxicité sur le développement mais aucune preuve de tératogénicité à des doses toxiques pour la mère .
La pipéracilline et le tazobactam traversent le placenta. Pipéracilline/Tazobactam doit être utilisé pendant la grossesse uniquement si clairement indiqué, c'est à dire uniquement si le bénéfice attendu est supérieur aux risques éventuels pour la femme enceinte et le fœtus.
Allaitement
La pipéracilline est excrétée dans le lait maternel en faibles concentrations; les concentrations de tazobactam n'ont pas été étudiées dans le lait maternel. Les femmes qui allaitent doivent être traitées uniquement si le bénéfice attendu est supérieur aux risques éventuels pour la femme et l'enfant.
Fertilité
Une étude sur la fécondité chez le rat n'a pas montré d'effet sur la fécondité et l'accouplement après administration intra-péritonéale de tazobactam ou de l'association pipéracilline/tazobactam .

Surdosage

Symptômes
Des cas de surdosage par l'association pipéracilline/tazobactam ont été rapportés après commercialisation. La plupart des évènements rencontrés, y compris nausées, vomissements et diarrhée, ont aussi été rapportés avec la dose habituelle recommandée. Les patients peuvent présenter une excitabilité neuromusculaire ou des convulsions si des doses plus élevées que les doses recommandées sont administrées par voie intraveineuse (particulièrement en cas d'insuffisance rénale).
Traitement
En cas de surdosage, le traitement par pipéracilline/tazobactam doit être arrêté. Aucun antidote spécifique n'est connu.
Le traitement doit être adapté et symptomatique selon l'état clinique du patient.
Des concentrations sériques excessives de tazobactam ou de pipéracilline peuvent être réduites par hémodialyse .

Interactions avec d'autres médicaments

+ Myorelaxants non dépolarisants
La pipéracilline utilisée de façon simultanée avec le vécuronium a été impliquée dans la prolongation du bloc neuromusculaire du vécuronium. En raison de leur mécanisme d'action similaire, il est attendu que le bloc neuromusculaire produit par tout autre myorelaxant non dépolarisant puisse être allongé en présence de pipéracilline.
+ Anticoagulants oraux
Lors d'une administration simultanée d'héparine, d'anticoagulants oraux et d'autres substances qui peuvent modifier la coagulation sanguine, y compris la fonction plaquettaire, des tests de coagulation appropriés doivent être effectués plus fréquemment et surveillés régulièrement.
+ Méthotrexate
La pipéracilline peut réduire l'excrétion du méthotrexate ; par conséquent, les taux sériques de méthotrexate doivent être surveillés chez les patients pour éviter une toxicité du produit.
+ Probénécide
Comme avec les autres pénicillines, l'administration simultanée de probénécide et de pipéracilline/tazobactam induit une demi-vie plus longue et une clairance rénale plus basse à la fois pour la pipéracilline et le tazobactam ; cependant, le pic des concentrations plasmatiques pour chacune des substances n'est pas modifié.
+ Aminoglycosides
La pipéracilline, seule ou en association avec le tazobactam, n'a pas modifié significativement les paramètres pharmacocinétiques de la tobramycine chez les sujets avec une fonction rénale normale ou avec une insuffisance rénale légère ou modérée. Les paramètres pharmacocinétiques de la pipéracilline, du tazobactam, et du métabolite M1 n'étaient pas non plus significativement modifiés par l'administration de tobramycine.
L'inactivation de la tobramycine et de la gentamicine par la pipéracilline a été démontrée chez des patients ayant une insuffisance rénale sévère.
+ Vancomycine
Une augmentation de l'incidence de lésion rénale aiguë chez des patients traités par une association de pipéracilline/tazobactam et de vancomycine, en comparaison à des patients traités par vancomycine seule, a été reportée dans des études . Certaines de ces études ont montré que l'interaction est dépendante de la dose de vancomycine.
Aucune interaction pharmacocinétique n'a été constatée entre pipéracilline/tazobactam et vancomycine.
Effets sur les tests de laboratoire
Les méthodes non-enzymatiques de mesure du glucose urinaire peuvent conduire à des résultats faussement positifs, comme avec les autres pénicillines. Par conséquent, l'utilisation de tests de détection enzymatique du glucose urinaire est nécessaire en cas de traitement par pipéracilline/tazobactam.
Un certain nombre de méthodes de détection chimique de la protéinurie peuvent donner des résultats faussement positifs. La détection des protéines avec les bandelettes urinaires n'est pas modifiée.
Le test de Coombs direct peut être positif.
Les tests Platelia Aspergillus EIA des Laboratoires Bio Rad peuvent donner des résultats faussement positifs chez les patients recevant pipéracilline/tazobactam. Des réactions croisées avec des polysaccharides et des polyfuranoses d'origine non-aspergillaire ont été rapportées avec le test Platelia Aspergillus EIA des Laboratoires Bio Rad.
Les résultats positifs pour les tests listés ci-dessus chez les patients recevant pipéracilline/tazobactam doivent être confirmés par d'autres méthodes de diagnostic.

Mises en garde et précautions

Mises en garde spéciales
Des réactions d'hypersensibilité (réaction anaphylactique/réaction anaphylactoïde [incluant le choc]) sévères et parfois fatales ont été rapportées chez les patients traités par des pénicillines, dont l'association pipéracilline/tazobactam. Ces réactions sont plus fréquentes chez les personnes ayant des antécédents d'allergies multiples. Cela a été rapporté chez des patients ayant un antécédent d'hypersensibilité à la pénicilline ayant développé des réactions sévères lors d'un traitement par céphalosporines. Si une réaction allergique survient pendant le traitement par pipéracilline/tazobactam, celui-ci doit être interrompu. Des réactions d'hypersensibilité sévères peuvent nécessiter de l'adrénaline ou d'autres mesures d'urgence.
Avant de commencer un traitement par l'association pipéracilline/tazobactam, un interrogatoire préalable est nécessaire afin de vérifier les réactions d'hypersensibilité aux pénicillines, aux céphalosporines ou à d'autres allergènes.
Des colites pseudomembraneuses induites par les antibiotiques peuvent se manifester par des diarrhées sévères et persistantes, pouvant mettre en cause le pronostic vital. La survenue des symptômes de colite pseudomembraneuse peut se produire pendant ou après le traitement antibactérien. Pipéracilline/tazobactam doit être arrêté immédiatement dans de tels cas et un traitement approprié doit être initié.
Précautions d'emploi
Des leucopénies et neutropénies peuvent apparaître, particulièrement lors de traitements prolongés. Par conséquent, un contrôle de la numération de la formule sanguine doit être effectué périodiquement.
Un contrôle régulier des organes, y compris le rein et le foie, est conseillé en cas de traitement prolongé.
Des saignements peuvent se produire chez certains patients traités par des bêta-lactames. Ces réactions ont été parfois associées à des anomalies des tests de coagulation tels que le temps de prothrombine et le temps de saignement et apparaissent plus fréquemment chez les insuffisants rénaux. La survenue de ces troubles nécessite l'arrêt de l'antibiotique ainsi que la mise en place d'un traitement approprié.
On doit garder à l'esprit la possibilité d'une apparition d'organismes résistants, susceptibles de provoquer des surinfections, en particulier en cas de traitement prolongé. Un suivi microbiologique peut être exigé pour détecter toute surinfection importante. Si cela se produit, des mesures appropriées doivent être prises.
Les patients peuvent avoir une excitabilité musculaire ou des convulsions si les doses administrées par voie intraveineuse sont supérieures aux doses recommandées.
Ce médicament contient 4,72 mmol (109 mg) de sodium par flacon de poudre pour perfusion ou injection. Ceci doit être pris en considération chez les patients suivant un régime contrôlé en sodium.
Une hypokaliémie peut survenir chez des patients ayant de faibles réserves en potassium ou recevant un traitement concomitant susceptible de diminuer celles-ci; des mesures périodiques des électrolytes doivent être réalisées chez ces patients. Une faible augmentation des indices de la fonction hépatique peut être observée.
Le traitement par pipéracilline a été associé à une augmentation de l'incidence de fièvre et d'éruptions cutanées chez les patients atteints de mucoviscidose .
Jusqu'à ce que des études soient disponibles, l'association pipéracilline/tazobactam ne doit pas être utilisée chez les enfants qui n'ont pas de neutropénie.

Piperacilline/tazobactam poudre.Comment utiliser,posologie,mode d'emploi et contre-indications.Les analogues- Medzai.net

L'accès aux informations contenues dans ce Site est ouvert à tous les professionnels de santé.
Les informations données sur le site le sont à titre purement informatif.
Toutefois l'utilisateur exploite les données du site Medzai.net sous sa seule responsabilité : ces informations ne sauraient être utilisées sans vérification préalable par le l’internaute et Medzai.net ne pourra être tenue pour responsable des conséquences directes ou indirectes pouvant résulter de l'utilisation, la consultation et l'interprétation des informations fournies.

Repertoire des medicaments - Medzai.net, © 2016-2019