Langue - Français
Русский
 





Secnidazole - Résumé des caractéristiques du médicament

Principe actif: SECNIDAZOLE
Titulaires de l'autorisation de mise sur le marché:

LABORATOIRES ETHYPHARM (FRANCE) - Secnidazole ETHYPHARM 2 g- microgranule - 2 g - - 1991-03-13


Partager sur les réseaux sociaux:



Formes pharmaceutiques et Dosage du médicament

  • microgranule - 2 g

Le médicament Secnidazole enregistré en France

Secnidazole ETHYPHARM 2 g microgranule

LABORATOIRES ETHYPHARM (FRANCE)
Dosage: 2 g

Comment utiliser, Mode d'emploi - Secnidazole

Indications

Indications - usage systémique
Secnidazole 2g, granulés en sachet-dose est indiqué dans le traitement des infections suivantes :
Urétrites et vaginites à Trichomonas vaginalis,
Vaginoses bactériennes ,
Amibiase intestinale,
Amibiase hépatique,
Giardiase.
Il convient de tenir compte des recommandations officielles concernant l'utilisation appropriée des antibactériens.

Pharmacodynamique

Le secnidazole possède des propriétés amoebicides et anti-protozoaire.
Sur le plan bactériologique, bien que les espèces habituellement incriminées dans la survenue de la vaginose soient résistantes aux nitro-5-imidazolés, dont le secnidazole, les données disponibles ont montré une activité du secnidazole dans cette affection sans que le mécanisme ne soit élucidé.
Concentrations critiques
Les concentrations critiques séparent les souches sensibles des souches de sensibilité intermédiaire et ces dernières, des souches résistantes.
Recommandations du Comité de l'Antibiogramme de la Société Française de Microbiologie (CA-SFM) (à partir des recommandations établies par le CA-SFM pour le métronidazole) :
S ≤4 mg/l et R > 4 mg/l
Spectre d'activité antimicrobienne
La prévalence de la résistance acquise peut varier en fonction de la géographie et du temps pour certaines espèces. Il est donc utile de disposer d'information sur la prévalence de la résistance locale, surtout pour le traitement d'infections sévères. Si nécessaire, il est souhaitable d'obtenir un avis spécialisé principalement lorsque l'intérêt du médicament dans certaines infections peut être mis en cause du fait du niveau de prévalence de la résistance locale.
Classification des espèces en fonction de la sensibilité à l'anti-infectieux :
Classes
ESPÈCES HABITUELLEMENT SENSIBLES
Anaérobies
Bacteroides fragilis
Bilophila wadsworthia
Clostridium spp. y compris Clostridium difficile et Clostridium perfringens
Fusobacterium
Peptostreptococcus
Porphyromonas
Prevotella
Veillonella
ESPECES INCONSTAMMENT SENSIBLES
(RESISTANCE ACQUISE ≥ 10%)
Anaérobies
Bifidobacterium (+)
Eubacterium
ESPÈCES NATURELLEMENT RÉSISTANTES
Aérobies
Gardnerella vaginalis
Anaérobies
Atopobium
Actinomyces
Lactobacillus spp.
Mobiluncus
Propionibacterium acnes
(+) La prévalence de la résistance bactérienne est > 50 % en France.
Activité anti-parasitaire
Espèces sensibles
Entamoeba histolytica
Giardia intestinalis
Trichomonas vaginalis

Pharmacocinétique de la substance active en fonction de la voie d'administration

Pharmacocinétique - voie orale
Après administration orale d'une prise unique de 2 g de secnidazole, la concentration sérique maximale est obtenue à 5,3 ± 1,3 heures. La demi-vie plasmatique est en moyenne de 17,5 ± 4,3 heures. L'élimination, essentiellement urinaire, est lente ; environ 15% de la dose administrée sont retrouvés dans les urines collectées jusqu'à la 168ème heure après administration.
Dans une étude de Phase I (étude IPR_CONCVAG_10) menée chez des femmes (n=14 évaluables) présentant une vaginose bactérienne, une variabilité importante a été constatée avec, dans certains cas, une chute importante des paramètres pharmacocinétiques entre la 48ème heure et la 72ème heure, les concentrations vaginales de secnidazoleont été de 3,6 ± 2,8 mg/L et 1,74 ± 1,4 mg/L, respectivement 48 heures et 72 heures après l'administration orale d'une prise unique de 2 g de secnidazole.
Comme pour d'autres dérivés imidazolés, le secnidazole peut traverser le placenta et passer dans le lait maternel.

Effets indésirables

Effets indésirables - usage systémique
Les effets indésirables sont classés par ordre de fréquence décroissante en utilisant la convention suivante : très fréquent (≥ 1/10), fréquent (≥ 1/100, < 1/10), peu fréquent (≥ 1/1000, < 1/100), rare (≥ 1/10000, < 1/1000), très rare (< 1/10000), fréquence indéterminée (ne peut être estimée sur la base des données disponibles).
Affections gastro-intestinales
Fréquent : nausées, vomissements, épigastralgies, dysgueusie (goût métallique), glossites, stomatites
Affections hématologiques et du système lymphatique
Fréquence indéterminée : leucopénie (réversible à l'arrêt du traitement)
Affections du système nerveux
Rare : céphalées, vertiges, incoordination, ataxie, paresthésies, polynévrites sensitivomotrices
Affections du système immunitaire
Rare : réaction d'hypersensibilité immédiate (fièvre, érythème, urticaire, angio-œdème)

Grossesse/Allaitement

Grossesse
Les études chez l'animal n'ont pas mis en évidence d'effet tératogène.
Au premier trimestre de grossesse, les données cliniques sont limitées. En conséquence, par mesure de précaution, il est préférable de ne pas utiliser le secnidazole pendant le premier trimestre de la grossesse. Au-delà du premier trimestre, compte tenu du recul clinique, l'utilisation du secnidazole est envisageable.
Allaitement
Il n'y a pas de données concernant le passage dans le lait maternel avec le secnidazole. Cependant, le passage dans le lait maternel est documenté avec d'autres dérivés imidazolés, et des cas de candidoses oro-anales et de diarrhées ont été décrits chez des enfants allaités de mère traitée par ces autres imidazolés.
En conséquence, il est préférable d'éviter l'administration de ce médicament pendant l'allaitement ou de suspendre l'allaitement pendant 24 heures en cas de prise unique.

Surdosage

En cas de surdosage, il faut s'attendre à un renforcement des effets indésirables liés à l'administration du secnidazole, en particulier des troubles neurologiques comme rapportés pour d'autres imidazolés.
Le traitement est symptomatique.

Interactions avec d'autres médicaments

Réaction antabuse
Les médicaments provoquant une réaction antabuse avec l'alcool sont nombreux, et leur association avec l'alcool est déconseillée.
Associations déconseillées
+ Alcool (boisson ou excipient)
Effet antabuse (chaleur, rougeur, vomissement, tachycardie). Eviter la prise de boissons alcoolisées et de médicaments contenant de l'alcool. Tenir compte de l'élimination complète des médicaments en se référant à leur demi-vie avant la reprise de boissons alcoolisées ou du médicament contenant de l'alcool.

Secnidazole .Comment utiliser,posologie,mode d'emploi et contre-indications.Les analogues- Medzai.net

L'accès aux informations contenues dans ce Site est ouvert à tous les professionnels de santé.
Les informations données sur le site le sont à titre purement informatif.
Toutefois l'utilisateur exploite les données du site Medzai.net sous sa seule responsabilité : ces informations ne sauraient être utilisées sans vérification préalable par le l’internaute et Medzai.net ne pourra être tenue pour responsable des conséquences directes ou indirectes pouvant résulter de l'utilisation, la consultation et l'interprétation des informations fournies.

Repertoire des medicaments - Medzai.net, © 2016-2019