Langue - Français
Русский
 





Principe actif -Dactinomycine

Dactinomycine - Pharmacocinétique et effets indésirables. Les médicaments avec le principe actif Dactinomycine - Medzai.net
Dénomination commune internationale:
DACTINOMYCIN
Numéro CAS:
50-76-0
Formule brute:
C62H86N12O16
Nomenclature de l'UICPA:
2-amino-N1,N9-bis[(3R,6S,7R,10S,16S)-3,10-diisopropyl-7,11,14-trimethyl-2,5,9,12,15-pentaoxo-8-oxa-1,4,11,14-tetrazabicyclo[14.3.0]nonadecan-6-yl]-4,6-dimethyl-3-oxo-phenoxazine-1,9-dicarboxamide

2-amino-4,6-dimethyl-3-oxo-N1,N9-bis[(3R,6S,7R,10S,16S)-7,11,14-trimethyl-2,5,9,12,15-pentaoxo-3,10-di(propan-2-yl)-8-oxa-1,4,11,14-tetrazabicyclo[14.3.0]nonadecan-6-yl]phenoxazine-1,9-dicarboxamide

Partager sur les réseaux sociaux:

Dactinomycine - dans les pharmacopées des pays suivants:

Pharmacopée britannique
dactinomycin
- BAN (British Approved Name)
Pharmacopée Française
dactinomycine
- DCF (Dénominations Communes Françaises)
Pharmacopée japonaise
actinomycin d
- JAN (Japanese Accepted Name)
Pharmacopée d'état de la Fédération de Russie
Дактиномицин
Pharmacopée américaine
dactinomycin
- USP (United States Pharmacopeia)
Pharmacopée d'Italie
dactinomicina
- DCIT (Denominazione Comune Italiana)
Pharmacopée internationale
dactinomycinum
Pharmacopée chinoise
放线菌素D
Pharmacopée mexicaine
dactinomycin
- MXP


Сlassification pharmacothérapeutique:

Classification ATC:

Formes pharmaceutiques DACTINOMYCINE

  • lyophilisat et solution pour usage intraveineuse
  • poudre lyophilisée pour solution injectable
  • poudre pour solution injectable
  • solution injectable IV et perfusion

Pharmacodynamique

DACTINOMYCINE fait partie des actinomycines, groupe d'antibiotiques produits par diverses espèces de Streptomyces. La dactinomycine est le principal composant du mélange des actinomycines produites par Streptomyces parvullus.
Les propriétés toxiques des actinomycines en relation avec leur activité antibactérienne, sont telles qu'elles excluent leur utilisation comme antibiotiques dans le traitement des maladies infectieuses. Cependant, elles ont un effet antinéoplasique, qui a été démontré dans les études expérimentales chez des animaux ayant divers types de greffes tumorales. Cette action cytotoxique est à la base de leur utilisation dans le traitement palliatif de certains types de cancer.

Pharmacocinétique

Pharmacocinétique - DACTINOMYCINE - usage parentéral

Après administration de dose unique ou multiple par voie IV, la dactinomycine est distribuée rapidement et liée largement aux tissus de l'organisme. Les résultats d'une étude chez des patients ayant un mélanome malin et recevant la dactinomycine 3H indique qu'elle est très faiblement métabolisée, qu'elle est concentrée dans des cellules nucléées et ne traverse pas de façon importante la barrière hémato-encéphalique (<10%). Les concentrations plasmatiques de la dactinomycine 3H diminuent rapidement dans les 2 heures et ensuite déclinent lentement avec une demi-vie d'environ 36 h. Environ 30% de la dose est excrétée dans les urines et les fécès en 1 semaine.

Dosage

Dosage - DACTINOMYCINE - usage parentéral
Poudre pour solution injectable
Les posologies recommandées ci-dessous sont réservées à l'adulte et à l'enfant de plus de 6 mois.
Chez l'enfant de moins de 6 mois, des adaptations de posologie sont nécessaires.
Ne pas administrer par voie orale. Réservé à la voie intraveineuse.
Des réactions toxiques dues à DACTINOMYCINE sont fréquentes et peuvent être graves , et limitent donc dans de nombreux cas la quantité qui devrait être administrée. Cependant, la gravité de la toxicité varie sensiblement et ne dépend qu'en partie de la dose administrée. Ce médicament doit être utilisé pour des traitements de courtes durées.
Un calcul minutieux de la posologie doit être réalisé avant l'administration de chaque dose.
Administration par voie intraveineuse
La posologie de DACTINOMYCINE varie en fonction de la tolérance du patient, de la taille et de la localisation du néoplasme, et de l'utilisation d'autres traitements. Il pourrait être nécessaire de réduire les doses usuelles recommandées ci-dessous lorsqu'une chimiothérapie ou une radiothérapie est réalisée simultanément, ou a été réalisée précédemment.
La posologie de DACTINOMYCINE est calculée en mcg (mcg). La dose administrée par cycle de 2 semaines pour l'adulte ou pour l'enfant ne doit pas dépasser 15 mcg/kg/jour ou 400 – 600 mcg/m2 de surface corporelle, en injection intraveineuse quotidienne, sur 5 jours. Chez les patients obèses et les patients œdémateux, le calcul de la posologie doit être effectué sur la base de la surface corporelle en s'efforçant de lier la posologie à la masse maigre (LBM) du patient.
Une large variété d'agents uniques et de programmes de chimiothérapie associés avec DACTINOMYCINE peut être employée. En raison des changements constants des programmes de chimiothérapie, la posologie et l'administration doivent être réalisées sous la supervision directe de médecins familiers avec les pratiques oncologiques actuelles et avec les nouvelles avancées thérapeutiques. Les schémas posologiques proposés ci-après se basent sur une révision de la littérature actuelle des traitements par DACTINOMYCINE et se font sur une base cyclique.
Adultes
Néphroblastome ou Tumeur de Wilms
Des schémas posologiques de 45 mcg/kg administrés en intraveineuse dans différentes associations et programmes thérapeutiques comprenant d'autres agents chimiothérapeutiques.
Rhabdomyosarcome
Des schémas posologiques de 15 mcg/kg administrés quotidiennement en intraveineuse pendant 5 jours dans différentes associations et programmes thérapeutiques comprenant d'autres agents chimiothérapeutiques.
Sarcome d'Ewing
Des schémas posologiques de 1,25 mg/m2 administrés en intraveineuse dans différentes associations et programmes thérapeutiques comprenant d'autres agents chimiothérapeutiques.
Carcinome des testicules
1 000 mcg/m2 administrés en intraveineuse le premier jour en association au cyclophosphamide, à la bléomycine, à la vinblastine et au cisplatine.
Tumeur trophoblastique gestationnelle
12 mcg/kg par voie intraveineuse par jour pendant cinq jours en monothérapie.
500 mcg par voie intraveineuse le premier et deuxième jour en association à l'étoposide, au methotrexate, à l'acide folinique, à la vincristine, au cyclophosphamide et au cisplatine.
Enfants
La dose journalière est de 15 mcg (0,015 mg) par kg de poids corporel par voie intraveineuse pendant cinq jours. Un autre schéma posologique consiste en l'administration d'une dose totale de 2500 mcg/m2 de surface corporelle, toujours par voie intraveineuse pendant une période d'une semaine. Un schéma posologique alternatif consiste en l'administration intraveineuse, sur un jour, de 1500 mcg/m2 sans dépasser 2mg. Cette administration sera répétée en fonction du contexte et du schéma thérapeutique
Une seconde cure peut être prescrite chez l'adulte et chez l'enfant, après 1 intervalle de trois semaines au moins, si tous les signes de toxicité ont disparu
Il doit être conseillé d'utiliser des doses plus faibles chez les patients obèses, ou lorsqu'une précédente chimiothérapie ou radiothérapie a été réalisée.
La préparation et l'administration doivent être directement supervisées par un médecin rompu aux pratiques oncologiques actuelles.
Mode d'administration
Ne pas administrer par voie orale.
DACTINOMYCINE doit être misen solution en ajoutant 1,1 ml d'eau stérile pour préparation injectable (sans conservateur) en prenant les précautions d'asepsie habituelles. La solution de dactinomycine contiendra approximativement 500 mcg (0,5 mg par ml).
Les médicaments parentéraux doivent être inspectés visuellement avant administration. En cas de présence de matières particulaires ou de décoloration, la solution ne devra pas être utilisée.
DACTINOMYCINE, une fois reconstituée, est une solution claire, de coloration dorée.
Une fois reconstituée, la solution de DACTINOMYCINE peut être ajoutée à des perfusions de glucose à 5 % ou à des perfusions de chlorure de sodium, soit directement, soit dans le tube d'une perfusion déjà en cours.
Toute quantité inutilisée doit être jetée.
L'utilisation de solution contenant des conservateurs (alcool benzylique ou parabens) pour reconstituer DACTINOMYCINE injectable, aboutit à la formation d'un précipité.
Il a été observé que la dactinomycine des solutions intraveineuses est captée partiellement par la membrane en ester de cellulose utilisée dans certains types de filtres.
Si le médicament est injecté directement dans la veine sans perfusion, la technique de la "double aiguille" doit être utilisée. Préparer et retirer la dose nécessaire du flacon avec une aiguille stérile. Utiliser la seconde aiguille stérile pour une injection directe dans la veine.
MODALITES DE MANIPULATION
La préparation des solutions injectables de cytotoxiques doit être obligatoirement réalisée par un personnel spécialisé et entraîné ayant une connaissance des médicaments utilisés, dans des conditions assurant la protection de l'environnement et surtout la protection du personnel qui manipule. Elle nécessite un local de préparation réservé à cet usage. Il est interdit de fumer, de manger et de boire dans ce local. Les manipulateurs doivent disposer d'un ensemble de matériel approprié à la manipulation notamment blouses à manches longues, masques de protection, calot, lunettes de protection, conteneurs et sacs de collecte des déchets. Les excréta et les vomissures doivent être manipulés avec précaution. Les femmes enceintes doivent être averties et éviter la manipulation des cytotoxiques. Tout contenant cassé doit être traité avec les mêmes précautions et considéré comme un déchet contaminé. L'élimination des déchets contaminés se fait par incinération dans des conteneurs rigides étiquetés à cet effet.
Ces dispositions peuvent être envisagées dans le cadre du réseau de cancérologie (circulaire DGS/DH/98 N° 98/188 du 24 Mars 1998) en collaboration avec toute structure adaptée et remplissant les conditions requises.

Indications

Indications - DACTINOMYCINE - usage systémique
Néphroblastome ou tumeur de Wilms.
Rhabdomyosarcome.
Carcinome des testicules.
Sarcome d'Ewing.
Tumeur trophoblastique gestationnelle.

Contre-indications

DACTINOMYCINE ne doit pas être administré pendant ou peu après une infection telle que la varicelle ou le zona, en raison du risque de maladie généralisée sévère, potentiellement létale.
Ce médicament est contre-indiqué en association avec le vaccin contre la fièvre jaune.

Surdosage

Peu de données sont disponibles chez l'homme.
Les symptômes d'un surdosage ont inclus nausées, vomissements, diarrhée, mucosite, y compris stomatite, ulcération gastro-intestinale, troubles cutanés sévères, y compris épidermolyse, insuffisance médullaire sévère, insuffisance rénale aiguë, et décès.
Il n'y a pas d'information spécifique sur le traitement lors d'un surdosage avec DACTINOMYCINE.
Le traitement est symptomatique et de support. Il est conseillé de surveiller de façon rapprochée l'intégralité cutanée et muqueuse ainsi que les fonctions rénale, hépatique, hématopoïétique.

Grossesse/Allaitement

Grossesse
L'utilisation de ce médicament est déconseillée au cours de la grossesse, quel que soit le terme. En effet, les données cliniques et animales sont insuffisantes pour évaluer un éventuel effet malformatif ou fœtotoxique de cette molécule.
Allaitement
En l'absence de données de passage de DACTINOMYCINE dans le lait maternel et compte tenu du risque potentiel d'effets secondaires graves chez le nourrisson, l'allaitement est déconseillé en cas de traitement par ce médicament.

Interactions avec d'autres médicaments

Association contre-indiquée : + Vaccin contre la fièvre jaune
Risque de maladie vaccinale généralisée mortelle.
Associations déconseillées : + Vaccins vivants atténués (sauf fièvre jaune)
Risque de maladie vaccinale généralisée éventuellement mortelle.
Ce risque est majoré chez les sujets déjà immunodéprimés par la maladie sous-jacente.
Utiliser un vaccin inactivé lorsqu'il existe (poliomyélite).
+ Phénytoïne, fosphénytoïne
Risque de survenue de convulsions par diminution de l'absorption digestive de la phénytoïne par le cytotoxique, ou bien risque de majoration de la toxicité ou de perte d'efficacité du cytotoxique par augmentation de son métabolisme hépatique par la phénytoïne.
Association faisant l'objet d'une précaution d'emploi + Antivitamines K
Augmentation du risque thrombotique et hémorragique au cours des affections tumorales. De surcroît, possible interaction entre les AVK et la chimiothérapie. Contrôle plus fréquent de l'INR.
Associations à prendre en compte : + Immunosuppresseurs (ciclosporine, évérolimus, sirolimus, tacrolimus)
Immunodépression excessive avec risque de syndrome lymphoprolifératif.

L'accès aux informations contenues dans ce Site est ouvert à tous les professionnels de santé.
Les informations données sur le site le sont à titre purement informatif.
Toutefois l'utilisateur exploite les données du site Medzai.net sous sa seule responsabilité : ces informations ne sauraient être utilisées sans vérification préalable par le l’internaute et Medzai.net ne pourra être tenue pour responsable des conséquences directes ou indirectes pouvant résulter de l'utilisation, la consultation et l'interprétation des informations fournies.

Repertoire des medicaments - Medzai.net, © 2016-2019