Langue - Français
Русский
 





Desmopressine


Desmopressine - la desmopressine est un analogue structural de synthèse de l'hormone antidiurétique naturelle, l'arginine-vasopressine.


Desmopressine - Pharmacocinétique et effets indésirables. Les médicaments avec le principe actif Desmopressine - Medzai.net
Dénomination commune internationale:
DESMOPRESSIN
Numéro CAS:
16679-58-6
Formule brute:
C46H64N14O12S2
Nomenclature de l'UICPA:
(2S)-1-[(4R,7S,10S,13S,16S)-7-(2-amino-2-oxo-ethyl)-10-(3-amino-3-oxo-propyl)-13-benzyl-16-[(4-hydroxyphenyl)methyl]-6,9,12,15,18-pentaoxo-1,2-dithia-5,8,11,14,17-pentazacycloicosane-4-carbonyl]-N-[(1R)-1-[(2-amino-2-oxo-ethyl)carbamoyl]-4-guanidino-butyl]pyrrolidine-2-carboxamide

(2S)-N-[(2R)-1-[(2-amino-2-oxoethyl)amino]-5-(diaminomethylideneamino)-1-oxopentan-2-yl]-1-[[(4R,7S,10S,13S,16S)-7-(2-amino-2-oxoethyl)-10-(3-amino-3-oxopropyl)-16-[(4-hydroxyphenyl)methyl]-6,9,12,15,18-pentaoxo-13-(phenylmethyl)-1,2-dithia-5,8,11,14,17-pentazacycloeicos-4-yl]-oxomethyl]-2-pyrrolidinecarboxamide

Partager sur les réseaux sociaux:

Composés chimiques

DESMOPRESSINE
Dénomination commune internationale:
DESMOPRESSIN
Numéro CAS:
16679-58-6
Formule brute:
C46H64N14O12S2
Nomenclature de l'UICPA:

(2S)-1-[(4R,7S,10S,13S,16S)-7-(2-amino-2-oxo-ethyl)-10-(3-amino-3-oxo-propyl)-13-benzyl-16-[(4-hydroxyphenyl)methyl]-6,9,12,15,18-pentaoxo-1,2-dithia-5,8,11,14,17-pentazacycloicosane-4-carbonyl]-N-[(1R)-1-[(2-amino-2-oxo-ethyl)carbamoyl]-4-guanidino-butyl]pyrrolidine-2-carboxamide

(2S)-N-[(2R)-1-[(2-amino-2-oxoethyl)amino]-5-(diaminomethylideneamino)-1-oxopentan-2-yl]-1-[[(4R,7S,10S,13S,16S)-7-(2-amino-2-oxoethyl)-10-(3-amino-3-oxopropyl)-16-[(4-hydroxyphenyl)methyl]-6,9,12,15,18-pentaoxo-13-(phenylmethyl)-1,2-dithia-5,8,11,14,17-pentazacycloeicos-4-yl]-oxomethyl]-2-pyrrolidinecarboxamide

DESMOPRESSINE (ACÉTATE DE) TRIHYDRATÉ
Dénomination commune internationale:
DESMOPRESSIN ACETATE
Numéro CAS:
62357-86-2
Formule brute:
C46H64N14O12S2.C2H4O2.3H2O
DESMOPRESSIN DIACETATE
Numéro CAS:
16789-98-3
Formule brute:
C46H64N14O12S2.2C2H4O2
DESMOPRESSIN ACETATE ANHYDROUS
Numéro CAS:
62288-83-9
Formule brute:
C46H64N14O12S2.C2H4O2

Desmopressine - dans les pharmacopées des pays suivants:

Pharmacopée britannique
desmopressin
- BAN (British Approved Name)
Pharmacopée Française
desmopressine
- DCF (Dénominations Communes Françaises)
Pharmacopée japonaise
desmopressin acetate
- JAN (Japanese Accepted Name)
Pharmacopée d'état de la Fédération de Russie
Десмопрессин
Pharmacopée américaine
desmopressin
- USP (United States Pharmacopeia)
Pharmacopée d'Italie
desmopressina
- DCIT (Denominazione Comune Italiana)
Pharmacopée européenne
desmopressin
- Ph.Eur.
Pharmacopée internationale
desmopressinum
Pharmacopée chinoise
去氨加压素
desmopressin


Сlassification pharmacothérapeutique:

Classification ATC:

Formes pharmaceutiques

  • comprimé
  • comprimé - lyophilisat
  • comprimé orodispersible
  • comprimé sublingual
  • lyophilisat
  • solution
  • solution injectable
  • solution nasale
  • solution nasale pour pulvérisation
  • solution pour administration endonasale
  • solution pour instillation
  • solution pour pulvérisation

Pharmacodynamique

La desmopressine est un analogue structural de synthèse de l'hormone antidiurétique naturelle, l'arginine-vasopressine.
Dans la molécule de desmopressine, l'hémicystéine en position 1 est désaminée et la L-arginine est remplacée par la D-arginine. Par rapport à l'hormone naturelle, la desmopressine se caractérise par une activité antidiurétique augmentée et prolongée, alors que son activité vasopressive est très réduite. La desmopressine se comporte comme un agoniste sélectif des récepteurs V2 de la vasopressine, situés principalement sur les cellules des tubes collecteurs du rein.
Les modifications de structure ont également entraîné un allongement important de la très courte demi-vie de la vasopressine, avec pour conséquence le fait que la desmopressine peut n'être administrée qu'une ou deux fois par jour, la durée d'action d'une prise oscillant le plus souvent entre 10 et 18 heures.
En effet, la réduction de la diurèse est manifeste 15 à 30 minutes après la prise; elle est maximale au bout de 2 à 3 heures et dure en moyenne 10 à 12 heures (extrêmes: 6-24 heures).

Pharmacocinétique

Pharmacocinétique - DESMOPRESSINE - voie orale

La biodisponibilité absolue de la desmopressine administrée par voie orale varie entre 0,08 % et 0,16 %.
La concentration moyenne plasmatique maximale est atteinte dans les 2 heures. Le volume de distribution est de 0,2 à 0,37 l/kg. La desmopressine ne traverse pas la barrière hémato-encéphalique. La demi-vie varie entre 2,0 et 3,21 heures.
Après une administration orale, l'excrétion rénale de la desmopressine résorbée est de 65 % en 24 heures.

Pharmacocinétique - DESMOPRESSINE - usage parentéral

Après une injection de 2 à 40 μg par voie intraveineuse, la demi-vie d'élimination plasmatique de la desmopressine est comprise en moyenne entre 55 et 210 minutes selon les études.
Comme la vasopressine, elle est principalement métabolisée dans le foie et les reins, mais à une vitesse beaucoup plus lente que celle-ci. 40 % de la dose injectée de desmopressine sont excrétés sous forme inchangée dans les urines au cours des 6 premières heures suivant son administration.
Une étude comparative de l'administration de la desmopressine par voie sous-cutanée et intra-veineuse a montré la bioéquivalence des deux voies. Le pic de concentration par voie sous cutanée est atteint en 1 heure.

Pharmacocinétique - DESMOPRESSINE - application locale en ORL (otorhinolaryngologie)

Absorption: la biodisponibilité de la desmopressine par la voie endonasale est d'environ 10 %.
Distribution: après une pulvérisation endonasale de 20 μg, la desmopressine est détectée dans le plasma dès la 15ème minute, sa concentration maximale est obtenue au bout de 40 à 50 minutes.
Elimination: la demi-vie d'élimination est en moyenne de 2 à 3 heures (extrêmes: 0,4-4 heures).

Dosage

Dosage - DESMOPRESSINE - voie orale
Comprimé
La posologie sera déterminée individuellement pour chaque patient en fonction de l'efficacité obtenue et de la tolérance au traitement (effets indésirables).
Dans tous les cas, l'adaptation posologique sera progressive en respectant un délai suffisant entre chaque palier posologique.
Diabète insipide d'origine centrale pitresso-sensible : La posologie initiale est de 0,3 mg par jour en trois prises (soit 0,1 mg trois fois par jour) ; elle peut varier en fonction de l'âge. Elle sera ensuite ajustée en fonction de la diurèse du patient. La posologie varie en moyenne entre 0,2 et 1,2 mg par jour. La posologie optimale se situe, pour la majorité des patients, entre 0,3 et 0,6 mg par jour (généralement en 3 prises par jour, parfois 2).
Enurésie nocturne isolée : DESMOPRESSINE est contre-indiqué dans l'indication énurésie nocturne chez les enfants âgés de moins de 6 ans. La posologie initiale est de 0,2 mg par jour en 1 prise le soir. En cas d'efficacité insuffisante, celle-ci peut ensuite être progressivement augmentée par paliers de 0,1 mg, jusqu'à 0,4 mg par jour, en fonction de la réponse au traitement, en respectant au minimum un intervalle de 1 semaine entre chaque palier d'adaptation posologique. Dans des cas exceptionnels, une posologie de 0,6 mg par jour peut s'avérer nécessaire. Le traitement doit être pris en une prise unique le soir. Après 3 mois de traitement à dose minimale efficace déterminée après adaptation posologique, le traitement sera interrompu et l'énurésie réévaluée au moins une semaine après l'arrêt du traitement. Dans certains cas, un traitement par la desmopressine peut à nouveau être envisagé, il convient alors de respecter les mêmes règles d'initiation et d'arrêt du traitement (adaptation posologique, surveillance, durée) que lors de l'instauration initiale du traitement. La durée du traitement à dose minimale efficace déterminée après adaptation posologique est limitée à 3 mois, renouvelable une fois .
Nycturie associée à une polyurie nocturne : DESMOPRESSINE est contre-indiqué dans l'indication nycturie avec polyurie nocturne chez les sujets âgés de plus de 65 ans . La posologie initiale est de 0,1 mg par jour; en cas d'efficacité insuffisante, celle-ci peut ensuite être progressivement augmentée, à 0,2 mg par jour, puis à 0,4 mg par jour, en respectant un intervalle d'une semaine entre chaque augmentation de posologie (palier hebdomadaire). Le traitement doit être pris en une prise unique le soir au coucher. Il convient de réevaluer régulièrement l'efficacité et la tolérance du traitement. Dans les indications énurésie nocturne isolée et nycturie associée à une polyurie nocturne, si l'effet clinique souhaité n'est pas obtenu dans les 4 semaines suivant la détermination de la dose minimale efficace, le traitement doit être interrompu.
Mode d'administration
Un traitement par la desmopressine nécessite une restriction hydrique. Dans les indications énurésie nocturne isolée de l'enfant et nycturie de l'adulte il est impératif de restreindre toute prise de liquides au moins 1 heure avant et pendant les 8 heures suivant la prise de desmopressine .
En cas de signes ou symptômes évocateurs d'une "rétention hydrique" ou d'une hyponatrémie (céphalées, nausées, vomissements, anorexie, augmentation rapide du poids corporel, état confusionnel et convulsions dans les cas sévères), le traitement doit être interrompu. Si le traitement est repris, la restriction hydrique devra être plus stricte .
Dosage - DESMOPRESSINE - usage parentéral
Solution injectable
Population adulte
Traitement du diabète insipide d'origine centrale pitresso-sensible
La dose totale journalière varie généralement de 1 à 4 µg (0,25 à 1 mL), administrée en une ou deux injections par jour.
La posologie doit être adaptée à chaque patient en fonction des effets de différentes doses sur l'osmolalité urinaire et la diurèse.
DESMOPRESSINE solution injectable peut être utilisé lorsque l'administration par voie endonasale ou orale est inadaptée (diabète insipide post neurochirurgical ou post-traumatique). En cas de diabète insipide contrôlé par DESMOPRESSINE par voie endonasale, la dose de DESMOPRESSINE solution injectable, d'efficacité comparable, est égale à un dixième environ de celle administrée par voie endonasale.
DESMOPRESSINE solution injectable est habituellement administré par voie intraveineuse mais si nécessaire peut également être administré par voie sous-cutanée ou intramusculaire.
Etude du pouvoir de concentration du rein
DESMOPRESSINE solution injectable peut être administré par voie intramusculaire ou sous-cutanée, en dose unique.
La dose préconisée est de 4 µg si le poids est supérieur à 50 kg.
En raison du risque de rétention hydrique, une restriction hydrique doit être observée .
Pour la mesure de l'osmolalité les urines collectées dans l'heure suivant l'administration de DESMOPRESSINE solution injectable doivent être jetées. Dans les 8 heures suivantes, les urines sont collectées deux fois.
Traitement correcteur et préventifdes accidents hémorragiques
DESMOPRESSINE solution injectable doit être administré en perfusion intraveineuse lente (15 à 30 minutes), la dose totale devant être diluée dans 50 à 100 mL de sérum physiologique. La posologie est de 0,3 µg/kg de poids corporel ; elle doit être réduite à 0,2 µg/kg chez le sujet âgé ou présentant des troubles cardiovasculaires.
En cas de traitement préventif, l'administration doit avoir lieu immédiatement avant l'acte chirurgical.
Si une augmentation suffisante du facteur VIII est observée après la première administration de DESMOPRESSINE solution injectable, les administrations peuvent être répétées 1 à 2 fois toutes les 12 à 24 heures tant que la prophylaxie est jugée nécessaire, sous réserve de contrôles répétés du taux du facteur VIII. Des administrations répétées ultérieures peuvent entraîner une diminution de l'effet.
Si l'augmentation du facteur VIII est insuffisante après la perfusion de DESMOPRESSINE solution injectable, le traitement doit être complété par une administration de facteur VIII concentré.
L'effet de la desmopressine sur le temps de saignement doit, si possible, être évalué individuellement avant traitement:
Les concentrations plasmatiques du facteur VIII:C et du facteur de Willebrand vWF:Ag augmentent sensiblement après l'administration de desmopressine. Cependant, il n'a pas été possible d'établir une corrélation entre la concentration plasmatique de ces facteurs et le temps de saignement, avant ou après l'administration de desmopressine. L'effet de la desmopressine sur le temps de saignement doit donc, si possible, être évalué individuellement.
La mesure du temps de saignement doit être aussi normalisée que possible, la détermination du temps de saignement et des taux plasmatiques des facteurs de coagulation doit être réalisée en collaboration avec des laboratoires et/ou services spécialisés.
Populations particulières
Insuffisance rénale
DESMOPRESSINE solution injectable doit être utilisé avec précaution chez les patients atteints d'insuffisance rénale modérée ou sévère .
Insuffisance hépatique
Un ajustement de la dose n'est pas nécessaire chez les patients atteints d'insuffisance hépatique .
Population pédiatrique
Traitement du diabète insipide d'origine centrale pitresso-sensible
La posologie journalière est à adapter à chaque patient et varie généralement :
chez l'enfant de moins d'un an : l'expérience de traitement est limitée. L'expérience clinique indique que le traitement doit être débuté avec une dose initiale de 0,05 µg (0,0125 mL). La dose doit ensuite être titrée selon la diurèse et la balance électrolytique du patient.
DESMOPRESSINE solution injectable est habituellement administré par voie intraveineuse mais si nécessaire peut également être administré par voie sous-cutanée ou intramusculaire.
chez l'enfant de plus d'un an : la dose totale journalière est de de 0,1 à 1 µg (0,025 à 0,25 mL) administrée en une à deux injections par jour.
Etude du pouvoir de concentration du rein
DESMOPRESSINE solution injectable peut être administré en une seule injection par voie intraveineuse, intramusculaire ou sous-cutanée. Les doses préconisées sont :
Pour les enfants en dessous de 1 an : 0,4 µg (0,1 mL) administré en une seule injection.
Pour les enfants de plus de 1 an : 1 à 2 µg (0,25 à 0,5 mL) administré en une seule injection.
Pour les enfants de moins de 2 ans, le test du pouvoir de concentration du rein doit être réalisé dans un hôpital sous contrôle strict. En raison du risque de rétention hydrique, une restriction hydrique est recommandée .
Pour la mesure de l'osmolalité, les urines collectées dans l'heure suivant l'administration de DESMOPRESSINE solution injectable doivent être jetées. Dans les 8 heures suivantes, les urines sont collectées deux fois.
Mode d'administration
DESMOPRESSINE solution injectable peut être administré par voie intraveineuse, sous-cutanée ou intramusculaire.
Ne pas utiliser la voie intramusculaire pour le traitement des accidents hémorragiques.
Dosage - DESMOPRESSINE - application locale en ORL (otorhinolaryngologie)
Lyophilisat
Voie sublinguale.
La posologie sera déterminée individuellement pour chaque patient en fonction de l'efficacité obtenue et de la tolérance au traitement (effets indésirables).
Dans tous les cas, l'adaptation posologique sera progressive en respectant un délai suffisant entre chaque palier posologique.
L'administration par voie orale d'une dose de 60, 120 et 240 µg de DESMOPRESSINE correspond respectivement à 0,1, 0,2 et 0,4 mg de DESMOPRESSINE comprimé.
Diabète insipide d'origine centrale pitresso-sensible : La posologie initiale est de 60 µg 3 fois par jour par voie sublinguale ; elle peut varier en fonction de l'âge. Elle sera ensuite ajustée en fonction de la diurèse du patient. La posologie varie en moyenne entre 120 µg et 720 µg par jour. La posologie optimale se situe, pour la majorité des patients, entre 180 µg et 360 µg par jour (généralement en 3 prises par jour, parfois 2).
Enurésie nocturne isolée : DESMOPRESSINE est contre-indiqué dans l'indication énurésie nocturne chez les enfants âgés de moins de 6 ans. La posologie initiale est de 120 µg par jour en 1 prise le soir. En cas d'efficacité insuffisante, celle-ci peut ensuite être progressivement augmentée par paliers de 60 µg, jusqu'à 240 µg par jour, en fonction de la réponse au traitement, en respectant un intervalle au minimum de 1 semaine entre chaque palier d'adaptation posologique. Dans des cas exceptionnels, une posologie de 360 µg par jour peut s'avérer nécessaire. Le traitement doit être pris en une prise unique le soir. Après 3 mois de traitement à dose minimale efficace déterminée après adaptation posologique, le traitement sera interrompu et l'énurésie réévaluée au moins une semaine après l'arrêt du traitement. Dans certains cas, un traitement par la desmopressine peut à nouveau être envisagé, il convient alors de respecter les mêmes règles d'initiation et d'arrêt du traitement (adaptation posologique, surveillance, durée) que lors de l'instauration initiale du traitement. La durée du traitement à dose minimale efficace déterminée après adaptation posologique est limitée à 3 mois, renouvelable une fois .
Nycturie associée à une polyurie nocturne :
DESMOPRESSINE est contre-indiqué dans l'indication nycturie avec polyurie nocturne chez les sujets âgés de plus de 65 ans . La polyurie nocturne se définit comme une production d'urine nocturne excédant la capacité vésicale fonctionnelle ou excédant le tiers de la production d'urine des 24 heures. La posologie initiale est de 60 µg par jour; en cas d'efficacité insuffisante, celle-ci peut ensuite être progressivement augmentée, à 120 µg par jour, puis à 240 µg par jour, en respectant un intervalle d'une semaine entre chaque augmentation de posologie (palier hebdomadaire). Le traitement doit être pris en une prise unique le soir au coucher. Il convient de réévaluer régulièrement l'efficacité et la tolérance du traitement.
Dans les indications énurésie nocturne isolée et nycturie associée à une polyurie nocturne, si l'effet clinique souhaité n'est pas obtenu dans les 4 semaines suivant la détermination de la dose minimale efficace, le traitement doit être interrompu.
Mode d'administration
DESMOPRESSINE se place sous la langue où il va se dissoudre sans apport d'eau.
Un traitement par desmopressine nécessite une restriction hydrique. Dans les indications énurésie nocturne isolée de l'enfant et nycturie de l'adulte il est impératif de restreindre toute prise de liquides au moins 1 heure avant et pendant les 8 heures suivant la prise de desmopressine .
En cas de signes ou symptômes évocateurs d'une "rétention hydrique" ou d'une hyponatrémie (céphalées, nausées, vomissements, anorexie, augmentation rapide du poids corporel, état confusionnel et convulsions dans les cas sévères), le traitement doit être interrompu jusqu'à la totale résolution des symptômes. Si le traitement est repris, la restriction hydrique devra être plus stricte .

Indications

Indications - DESMOPRESSINE - usage systémique
Traitement du diabète insipide d'origine centrale pitresso-sensible.
Traitement symptomatique de l'énurésie nocturne chez l'enfant de plus de 6 ans et l'adulte après élimination d'une pathologie organique sous jacente. La durée du traitement à dose minimale efficace déterminée après adaptation posologique est limitée à 3 mois, renouvelable une fois.
Traitement symptomatique de la nycturie chez l'adulte âgé de moins de 65 ans, lorsqu'elle est associée à une polyurie nocturne.
Indications - DESMOPRESSINE - application locale en ORL (otorhinolaryngologie)
Traitement du diabète insipide d'origine centrale pitresso-sensible.

Contre-indications

Hypersensibilité à la desmopressine ou l'un des excipients.
Insuffisance cardiaque.
Etat pathologique nécessitant un traitement par les diurétiques.
Insuffisance rénale modérée ou sévère (taux de filtration glomérulaire < 50 ml/min).
Hyponatrémie.
Syndrôme de sécrétion inappropriée d'hormone anti-diurétique.
Polydypsie ou potomanie (avec production d'urine excédant 40 ml/kg/24h).
Patients dans l'incapacité d'utiliser le dispositif: troubles cognitifs sévères, démence, maladie neurologique.

Effets indésirables

Effets indésirables - DESMOPRESSINE - usage systémique
Le traitement sans adaptation concomitante de l'ingestion de liquide, peut entraîner une intoxication par l'eau avec hyponatrémie, il faut y penser devant la survenue de symptômes d'alarme (céphalées, nausées, vomissements, anorexie, prise de poids rapide, état confusionnel et, dans les cas sévères, convulsions).
Effets indésirables fréquents (> 1/100, < 1/10):
céphalées,
douleurs abdominales,
nausées,
congestion nasale.
Effet indésirable très rare (< 1/10 000): intoxication par l'eau avec hyponatrémie.
Les cas d'intoxication par l'eau avec hyponatrémie surviennent le plus souvent en début de traitement, lors d'une augmentation de la posologie, ou lors d'un changement de la voie d'administration.
Des données après commercialisation de MINIRIN ont rapporté de rares cas de perturbations émotionnelles chez l'enfant, des cas isolés de réactions cutanées allergiques et des réactions allergiques générales plus sévères.
En raison de la présence de chlorure de chlorobutanol, il existe un risque de réactions allergiques dues à une hypersensibilité au conservateur.
Effets indésirables - DESMOPRESSINE - application locale en ORL (otorhinolaryngologie)
Le traitement sans adaptation concomitante de l'ingestion de liquide, peut entraîner une intoxication par l'eau avec hyponatrémie, il faut y penser devant la survenue de symptômes d'alarme (céphalées, nausées, vomissements, anorexie, prise de poids rapide, état confusionnel et, dans les cas sévères, convulsions).
Effets indésirables fréquents (> 1/100, < 1/10):
céphalées,
douleurs abdominales,
nausées,
congestion nasale.
Effet indésirable très rare (< 1/10 000): intoxication par l'eau avec hyponatrémie.
Les cas d'intoxication par l'eau avec hyponatrémie surviennent le plus souvent en début de traitement, lors d'une augmentation de la posologie, ou lors d'un changement de la voie d'administration.
Des données après commercialisation de MINIRIN ont rapporté de rares cas de perturbations émotionnelles chez l'enfant, des cas isolés de réactions cutanées allergiques et des réactions allergiques générales plus sévères.
En raison de la présence de chlorure de chlorobutanol, il existe un risque de réactions allergiques dues à une hypersensibilité au conservateur.

Surdosage

Un surdosage augmente le risque d'hémodilution et d'intoxication par l'eau avec hyponatrémie. Les symptômes d'alerte sont une augmentation rapide du poids du patient, une tachycardie, des céphalées, des nausées, vomissements et, dans les cas sévères, convulsions voire coma.
En cas de surdosage, les recommandations générales suivantes doivent s'appliquer: diminution de la posologie de desmopressine, restriction des apports hydriques jusqu'à normalisation de la natrémie. Un traitement symptomatique peut être prescrit si nécessaire.
En cas de surdosage important avec risque majeur d'intoxication par l'eau, des mesures spécifiques s'imposent, en milieu hospitalier, avec surveillance clinique et biologique stricte.

Grossesse/Allaitement

Grossesse
Compte tenu des données disponibles et des indications thérapeutiques, l'utilisation de la desmopressine est envisageable en cours de grossesse. En effet, les données animales sont rassurantes et en clinique l'utilisation de la desmopressine sur des effectifs limités n'a apparemment révélé aucun effet malformatif ou foetotoxique particulier à ce jour.
Allaitement
La desmopressine passe dans le lait maternel; cependant, l'absorption gastro-intestinale de la desmopressine chez l'enfant est très peu probable. En conséquence, l'allaitement est vraisemblablement dénué de risque pour l'enfant.

Interactions avec d'autres médicaments

Associations contre-indiquées
Les traitements diurétiques (action antagoniste et majoration du risque d'hyponatrémie).
Associations faisant l'objet de précautions d'emploi
Autres médicaments plus fréquemment impliqués dans la survenue d'une hyponatrémie: les antidépresseurs inhibant la recapture de la sérotonine, la carbamazépine et l'oxycarbazépine. L'association de ces médicaments majore le risque d'hyponatrémie .

L'accès aux informations contenues dans ce Site est ouvert à tous les professionnels de santé.
Les informations données sur le site le sont à titre purement informatif.
Toutefois l'utilisateur exploite les données du site Medzai.net sous sa seule responsabilité : ces informations ne sauraient être utilisées sans vérification préalable par le l’internaute et Medzai.net ne pourra être tenue pour responsable des conséquences directes ou indirectes pouvant résulter de l'utilisation, la consultation et l'interprétation des informations fournies.

Repertoire des medicaments - Medzai.net, © 2016-2019