Langue - Français
Русский
 





Principe actif -Dexaméthasone

Dexaméthasone - Pharmacocinétique et effets indésirables. Les médicaments avec le principe actif Dexaméthasone - Medzai.net
Dénomination commune internationale:
DEXAMETHASONE
Numéro CAS:
50-02-2
Formule brute:
C22H29FO5
Nomenclature de l'UICPA:
(8S,9R,10S,11S,13S,14S,16R,17R)-9-fluoro-11,17-dihydroxy-17-(2-hydroxyacetyl)-10,13,16-trimethyl-6,7,8,11,12,14,15,16-octahydrocyclopenta[a]phenanthren-3-one

(8S,9R,10S,11S,13S,14S,16R,17R)-9-fluoro-11,17-dihydroxy-17-(2-hydroxy-1-oxoethyl)-10,13,16-trimethyl-6,7,8,11,12,14,15,16-octahydrocyclopenta[a]phenanthren-3-one

Partager sur les réseaux sociaux:

DEXAMÉTHASONE - Composés chimiques

DEXAMÉTHASONE
Dénomination commune internationale:
DEXAMETHASONE
Numéro CAS:
50-02-2
Formule brute:
C22H29FO5
Nomenclature de l'UICPA:

(8S,9R,10S,11S,13S,14S,16R,17R)-9-fluoro-11,17-dihydroxy-17-(2-hydroxyacetyl)-10,13,16-trimethyl-6,7,8,11,12,14,15,16-octahydrocyclopenta[a]phenanthren-3-one

(8S,9R,10S,11S,13S,14S,16R,17R)-9-fluoro-11,17-dihydroxy-17-(2-hydroxy-1-oxoethyl)-10,13,16-trimethyl-6,7,8,11,12,14,15,16-octahydrocyclopenta[a]phenanthren-3-one

DEXAMETHASONE ACEFURATE
Numéro CAS:
83880-70-0
Formule brute:
C29H33FO8
Nomenclature de l'UICPA:

[(8S,9R,10S,11S,13S,14S,16R,17R)-17-(2-acetoxyacetyl)-9-fluoro-11-hydroxy-10,13,16-trimethyl-3-oxo-6,7,8,11,12,14,15,16-octahydrocyclopenta[a]phenanthren-17-yl] furan-2-carboxylate

2-furancarboxylic acid [(8S,9R,10S,11S,13S,14S,16R,17R)-17-(2-acetyloxy-1-oxoethyl)-9-fluoro-11-hydroxy-10,13,16-trimethyl-3-oxo-6,7,8,11,12,14,15,16-octahydrocyclopenta[a]phenanthren-17-yl] ester

DEXAMETHASONE CIPECILATE
Numéro CAS:
132245-57-9
Formule brute:
C33H43FO7
Nomenclature de l'UICPA:

[2-[(8S,9R,10S,11S,13S,14S,16R,17R)-17-(cyclopropanecarbonyloxy)-9-fluoro-11-hydroxy-10,13,16-trimethyl-3-oxo-6,7,8,11,12,14,15,16-octahydrocyclopenta[a]phenanthren-17-yl]-2-oxo-ethyl] cyclohexanecarboxylate

cyclohexanecarboxylic acid [2-[(8S,9R,10S,11S,13S,14S,16R,17R)-17-[cyclopropyl(oxo)methoxy]-9-fluoro-11-hydroxy-10,13,16-trimethyl-3-oxo-6,7,8,11,12,14,15,16-octahydrocyclopenta[a]phenanthren-17-yl]-2-oxoethyl] ester

DEXAMÉTHASONE (MÉTASULFOBENZOATE SODIQUE DE)
Dénomination commune internationale:
DEXAMETHASONE SODIUM METASULFOBENZOATE
Numéro CAS:
3936-02-5
Formule brute:
C29H32FNaO9S
Nomenclature de l'UICPA:

sodium;3-[2-[(8S,9R,10S,11S,13S,14S,16R,17R)-9-fluoro-11,17-dihydroxy-10,13,16-trimethyl-3-oxo-6,7,8,11,12,14,15,16-octahydrocyclopenta[a]phenanthren-17-yl]-2-oxoethoxy]carbonylbenzenesulfonate

DEXAMETHASONE VALERATE
Numéro CAS:
33755-46-3
Formule brute:
C27-H37-F-O6
Nomenclature de l'UICPA:

[(8S,9R,10S,11S,13S,14S,16R,17R)-9-fluoro-11-hydroxy-17-(2-hydroxyacetyl)-10,13,16-trimethyl-3-oxo-6,7,8,11,12,14,15,16-octahydrocyclopenta[a]phenanthren-17-yl] pentanoate

pentanoic acid [(8S,9R,10S,11S,13S,14S,16R,17R)-9-fluoro-11-hydroxy-17-(2-hydroxy-1-oxoethyl)-10,13,16-trimethyl-3-oxo-6,7,8,11,12,14,15,16-octahydrocyclopenta[a]phenanthren-17-yl] ester

PHOSPHATE DE DEXAMÉTHASONE
Dénomination commune internationale:
DEXAMETHASONE PHOSPHATE
Numéro CAS:
312-93-6
Formule brute:
C22H30FO8P
Nomenclature de l'UICPA:

[2-[(8S,9R,10S,11S,13S,14S,16R,17R)-9-fluoro-11,17-dihydroxy-10,13,16-trimethyl-3-oxo-6,7,8,11,12,14,15,16-octahydrocyclopenta[a]phenanthren-17-yl]-2-oxoethyl] dihydrogen phosphate

PHOSPHATE SODIQUE DE DEXAMÉTHASONE
Dénomination commune internationale:
DEXAMETHASONE SODIUM PHOSPHATE
Numéro CAS:
2392-39-4
Formule brute:
C22H28FNa2O8P
Nomenclature de l'UICPA:

disodium;[2-[(8S,9R,10S,11S,13S,14S,16R,17R)-9-fluoro-11,17-dihydroxy-10,13,16-trimethyl-3-oxo-6,7,8,11,12,14,15,16-octahydrocyclopenta[a]phenanthren-17-yl]-2-oxoethyl] phosphate

DEXAMETHASONE 21-METHANESULFONATE
Numéro CAS:
2265-22-7
Formule brute:
C23H31FO7S
DEXAMETHASONE DIPROPIONATE
Numéro CAS:
55541-30-5
Formule brute:
C28H37FO7
DEXAMETHASONE ISONICOTINATE
Numéro CAS:
2265-64-7
Formule brute:
C28H32FNO6
DEXAMETHASONE 9,11-EPOXIDE
Numéro CAS:
24916-90-3
Formule brute:
C22H28O5
DEXAMETHASONE METASULFOBENZOATE
Numéro CAS:
16978-57-7
Formule brute:
C29H33FO9S
DEXAMETHASONE PALMITATE
Numéro CAS:
14899-36-6
Formule brute:
C38H59FO6
DEXAMETHASONE .BETA.-D-GLUCURONIDE
Numéro CAS:
152154-28-4
Formule brute:
C28H37FO11
6.ALPHA.-HYDROXYDEXAMETHASONE
Numéro CAS:
111897-35-9
Formule brute:
C22H29FO6
6.BETA.-HYDROXYDEXAMETHASONE
Numéro CAS:
55879-47-5
Formule brute:
C22H29FO6
DEXAMETHASONE 17,21-METHYLORTHOVALERATE
Numéro CAS:
1062-64-2
Formule brute:
C28H39FO6
DEXAMETHASONE ACETATE MONOHYDRATE
Numéro CAS:
55812-90-3
Formule brute:
C24H31FO6.H2O
DEXAMETHASONE ACETATE ANHYDROUS
Numéro CAS:
1177-87-3
Formule brute:
C24H31FO6
DEXAMETHASONE BELOXIL
Numéro CAS:
150587-07-8
Formule brute:
C29H35FO5
DEXAMETHASONE PIVALATE
Numéro CAS:
1926-94-9
Formule brute:
C27H37FO6
DEXAMETHASONE 21-VALERATE
Numéro CAS:
2600-31-9
Formule brute:
C27H37FO6
DEXAMETHASONE SODIUM SULFATE
Numéro CAS:
466-11-5
Formule brute:
C22H28FO8S.Na
DEXAMETHASONE TEBUTATE
Numéro CAS:
24668-75-5
Formule brute:
C28H39FO6
9,11-DEHYDRODEXAMETHASONE ACETATE
Numéro CAS:
10106-41-9
Formule brute:
C24H30O5
DEXAMETHASONE SUCCINATE
Numéro CAS:
3800-86-0
Formule brute:
C26H33FO8
DEXAMETHASONE PHENYLPROPIONATE
Numéro CAS:
1879-72-7
Formule brute:
C31H37FO6
DEXAMETHASONE SODIUM SUCCINATE
Numéro CAS:
3800-84-8
Formule brute:
C26H32FO8.Na
ACÉTATE DE DEXAMÉTHASONE
Dénomination commune internationale:
DEXAMETHASONE ACETATE, UNSPECIFIED FORM

Dexaméthasone - dans les pharmacopées des pays suivants:

Pharmacopée britannique
dexamethasone
- BAN (British Approved Name)
Pharmacopée Française
dexaméthasone
- DCF (Dénominations Communes Françaises)
Pharmacopée japonaise
dexamethasone propionate
- JAN (Japanese Accepted Name)
Pharmacopée d'état de la Fédération de Russie
Дексаметазон
Pharmacopée américaine
dexamethasone
- USP (United States Pharmacopeia)
Pharmacopée d'Italie
desametasone
- DCIT (Denominazione Comune Italiana)
Pharmacopée européenne
dexamethasone
- Ph.Eur.
Pharmacopée indienne
dexamethasone
- IP
Pharmacopée internationale
dexamethasonum
Pharmacopée chinoise
地塞米松
Pharmacopée mexicaine
dexamethasone
- MXP
Pharmacopée de Yougoslavie
dexamethasone
dexamethasone


Сlassification pharmacothérapeutique:

Classification ATC:

Formes pharmaceutiques DEXAMÉTHASONE

  • collyre
  • collyre en solution
  • collyre et solution pour instillation auriculaire
  • comprimé
  • implant
  • implant intravitréen avec applicateur
  • solution buvable
  • solution injectable
  • solution injectable IM - IV
  • suspension injectable

Pharmacodynamique

La dexaméthasone est un anti-inflammatoire stéroïdien.
Il a été démontré que la dexaméthasone, corticostéroïde puissant, permettait de supprimer l'inflammation en inhibant l'œdème, les dépôts de fibrine, les fuites capillaires et la migration phagocytaire de la réponse inflammatoire. Le facteur de croissance de l'endothélium vasculaire (VEGF) est une cytokine qui atteint des concentrations élevées lors du développement de l'œdème maculaire. C'est un facteur puissant de perméabilité vasculaire. Il a été démontré que les corticostéroïdes inhibaient l'expression du VEGF. De plus, les corticostéroïdes empêchent la sécrétion de prostaglandines, dont certaines ont été identifiées comme des médiateurs de l'œdème maculaire cystoïde.

Pharmacocinétique

Pharmacocinétique - DEXAMÉTHASONE - voie orale

Après absorption orale, le pic sérique est atteint 1 à 2 heures après la prise et la concentration est réduite de moitié à la 6ème heure.
La demi-vie plasmatique est supérieure à 300 minutes et la demi-vie biologique est estimée entre 36 et 54 heures.
Le métabolisme se fait par voie rénale.

Pharmacocinétique - DEXAMÉTHASONE - usage parentéral

Chez 21 patients issus des deux études d'efficacité portant sur l'OVR sur 6 mois, les concentrations plasmatiques ont été mesurées avant administration et aux 7e, 30e, 60e et 90e jours suivant l'injection intravitréenne d'un seul implant intravitréen contenant 350 µg ou 700 µg de dexaméthasone. 95 % des concentrations plasmatiques en dexaméthasone mesurées pour le groupe ayant reçu un dosage à 350 µg et 86 % de ces concentrations pour le groupe ayant reçu un dosage à 700 µg étaient en dessous de la limite inférieure de quantification (0,05 ng/mL). La valeur la plus élevée de la concentration plasmatique (0,094 ng/mL) a été observée chez un sujet du groupe ayant reçu un dosage à 700 µg. La concentration plasmatique en dexaméthasone ne semblait pas liée à l'âge, au poids ou encore au sexe des patients.
Les concentrations plasmatiques ont été obtenues auprès d'un sous-groupe de patients dans les deux études pivots portant sur l'OMD avant l'administration du produit et aux jours 1, 7 et 21, ainsi qu'aux mois 1,5 et 3, suivant l'injection intravitréenne d'un seul implant intravitréen contenant 350 µg ou 700 µg de dexaméthasone. 100 % des concentrations plasmatiques en dexaméthasone mesurées pour le groupe ayant reçu une dose de 350 µg et 90 % de ces concentrations pour le groupe ayant reçu une dose de 700 µg étaient en dessous de la limite inférieure de quantification (0,05 ng/mL). La valeur la plus élevée de la concentration plasmatique (0,102 ng/mL) a été observée chez un sujet du groupe ayant reçu la dose de 700 µg. La concentration plasmatique en dexaméthasone ne semblait pas être liée à l'âge, au poids ou encore au sexe des patients.
Dans une étude de 6 mois réalisée chez le singe, après une seule injection intravitréenne d'Ozurdex, la concentration maximale (Cmax) en dexaméthasone de l'humeur vitrée était de 100 ng/mL au 42e jour suivant l'injection et de 5,57 ng/mL au 91e jour. La dexaméthasone était toujours décelable dans le vitré 6 mois après l'injection. La concentration en dexaméthasone se classait ainsi : rétine > iris > corps ciliaire > humeur vitrée > humeur aqueuse > plasma.
Dans une étude de métabolisme in vitro, après incubation, pendant 18 heures, de dexaméthasone marquée au C14 avec des échantillons de cornée humaine, de corps ciliaire, d'iris, de choroïde, de rétine, d'humeur vitrée et de tissu scléral, aucun métabolite n'a été retrouvé. Ces résultats sont en accord avec ceux provenant d'autres études sur le métabolisme oculaire chez le lapin et le singe.
La dexaméthasone est transformée en lipides et métabolites hydrosolubles pouvant être excrétés dans la bile et l'urine.
La matrice d'Ozurdex se dégrade progressivement en acide lactique et acide glycolique par simple hydrolyse. Elle se décompose ensuite en dioxyde de carbone et en eau.

Dosage

Dosage - DEXAMÉTHASONE - voie orale
Comprimé
Equivalence anti-inflammatoire (équipotence) pour 5 mg de prednisone : 0,75 mg de dexaméthasone.
ADULTE
La posologie est variable en fonction du diagnostic, de la sévérité de l'affection, du pronostic, de la réponse du patient et de la tolérance au traitement.
Traitement d'attaque : 0,05 mg/kg/jour à 0,2 mg/kg/jour (0,35 mg/kg/jour à 1,2 mg/kg/jour équivalent prednisone). A titre indicatif : 6 à 24 comprimés chez un adulte de 60 kg.
Au cours des maladies inflammatoires graves, la posologie varie de 0,1 à 0,2 mg/kg/jour de dexaméthasone (0,75 mg/kg/jour à 1,2 mg/kg/jour équivalent prednisone). A titre indicatif : 12 à 24 comprimés par jour pour un adulte de 60 kg.
Des situations très exceptionnelles peuvent requérir des doses plus élevées.
Traitement d'entretien : de 0,5 à 1,5 mg/jour, soit de 1 à 3 comprimés par jour.
Population pédiatrique
ENFANT
La posologie doit être adaptée à l'affection et au poids de l'enfant.
Chez les enfants qui ne peuvent pas avaler, les comprimés seront écrasés et mélangés à l'alimentation.
Traitement d'attaque : de 0,075 mg/kg/jour à 0,3 mg/kg/jour de dexaméthasone (0,5 à 2 mg/kg/jour équivalent prednisone). A titre indicatif : 4 à 15 comprimés pour un enfant de 25 kg.
Traitement d'entretien : de 0,03 mg/kg/jour. A titre indicatif : 1 à 2 comprimés pour un enfant de 25 kg.
Dans l'indication hyperplasie surrénale congénitale, en cas d'échec de l'hydrocortisone, la posologie varie de 0,25 à 0,5 mg le soir au coucher (0,5 à 1 comprimé par jour).
La prescription de la corticothérapie à jour alterné (un jour sans corticoïde et le deuxième jour avec une posologie double de la posologie quotidienne qui aurait été requise) s'utilise chez l'enfant pour tenter de limiter le retard de croissance. Ce schéma à jour alterné ne peut s'envisager qu'après le contrôle de la maladie inflammatoire par les fortes doses de corticoïdes, et lorsqu'au cours de la décroissance aucun rebond n'est observé.
EN GÉNÉRAL
Le traitement "à la dose d'attaque" doit être poursuivi jusqu'au contrôle durable de la maladie. La décroissance doit être lente. L'obtention d'un sevrage est le but recherché. Le maintien d'une dose d'entretien (dose minimale efficace) est un compromis parfois nécessaire.
Pour un traitement prolongé et à fortes doses, les premières doses peuvent être réparties en deux prises quotidiennes. Par la suite, la dose quotidienne peut être administrée en prise unique de préférence le matin au cours d'un repas.
ARRET DU TRAITEMENT
Le rythme du sevrage dépend principalement de la durée du traitement, de la dose de départ et de la maladie.
Le traitement entraîne une mise au repos des sécrétions d'ACTH et de cortisol avec parfois une insuffisance surrénalienne durable. Lors du sevrage, l'arrêt doit se faire progressivement, par paliers, en raison du risque de rechute : réduction de 10 % tous les 8 à 15 jours en moyenne.
Pour les cures courtes de moins de 10 jours, l'arrêt du traitement ne nécessite pas de décroissance.
Lors de la décroissance des doses (cure prolongée) : à la posologie de 5 à 7 mg d'équivalent prednisone, lorsque la maladie causale ne nécessite plus de corticothérapie, il est souhaitable de remplacer le corticoïde de synthèse par 20 mg/jour d'hydrocortisone jusqu'à la reprise de la fonction corticotrope. Si une corticothérapie doit être maintenue à une dose inférieure à 5 mg d'équivalent prednisone par jour, il est possible d'y adjoindre une petite dose d'hydrocortisone pour atteindre un équivalent d'hydrocortisone de 20 à 30 mg par jour. Lorsque le patient est seulement sous hydrocortisone, il est possible de tester l'axe corticotrope par des tests endocriniens. Ces tests n'éliminent pas à eux seuls, la possibilité de survenue d'insuffisance surrénale au cours d'un stress.
Sous hydrocortisone ou même à distance de l'arrêt, le patient doit être prévenu de la nécessité d'augmenter la posologie habituelle ou de reprendre un traitement substitutif (par exemple 100 mg d'hydrocortisone en intramusculaire toutes les 6 à 8 heures) en cas de stress : intervention chirurgicale, traumatisme, infection.
Mode d’administration
Voie orale.
Dosage - DEXAMÉTHASONE - usage parentéral
Solution injectable
Cette spécialité n'est pas adaptée à l'administration par voie inhalée par nébulisateur.
Equivalence anti-inflammatoire (équipotence) pour 5 mg de prednisone : 0,75 mg de dexaméthasone.
USAGE SYSTEMIQUE
INJECTIONS I.V. OU I.M.
La posologie est variable en fonction du diagnostic, de la sévérité de l'affection, du pronostic, de la réponse du patient et de la tolérance au traitement.
Cette solution peut être diluée dans une solution de chlorure de sodium ou de glucose.
Lorsqu'il est associé à une solution à perfuser, le mélange doit être utilisé dans les 24 heures.
La posologie initiale peut varier de 2 à 20 mg/j, selon le type de maladie à traiter.
L'éventail de posologie par voie parentérale est habituellement de 1/3 à 1/2 des doses orales administrées toutes les 12 heures.
En cas d'œdème cérébral :
D'abord 10 mg (2,5 ml) en I.V. puis 4 mg (1 ml) en I.M., toutes les 6 heures jusqu'à régression de la symptomatologie de l'œdème cérébral. On obtient habituellement un résultat thérapeutique en 12 à 24 heures.
Des doses élevées sont recommandées pour débuter un traitement intensif à court terme dans le cas d'œdème cérébral aigu mettant en danger la vie du malade.
Schéma posologique recommandé à fortes doses dans l'œdème cérébral :
Voie I.V.
Posologie initiale
J1 à J3
J4
J5 à J8
Ensuite diminuer de
Adultes
50 mg
8 mg/2h
4 mg/2h
4 mg/4h
4 mg/jour
Enfants
(>35 kg)
25 mg
4 mg/2h
4 mg/4h
4 mg/6h
2 mg/jour
Enfants
(<35 kg)
20 mg
4 mg/3h
4 mg/6h
2 mg/6h
1 mg/jour
USAGE LOCAL
A titre indicatif, exemples de doses uniques habituellement utilisées :
en ml
en mg
Bourses séreuses
0,5 - 0,75
2 - 3
Gaines tendineuses
0,1 - 0,25
0,4 - 1
Infiltration des parties molles
0,5 - 1,5
2 - 6
La fréquence des injections varie de une tous les 3 à 5 jours, à une toutes les 2 à 3 semaines.
Dosage - DEXAMÉTHASONE - administration par voie oculaire
Collyre
Adultes
Agiter le flacon avant l'emploi.
1 goutte dans le cul-de-sac conjonctival inférieur toutes les heures en début de traitement dans les affections aiguës sévères ; 3 à 6 fois par jour dans les autres cas pendant 7 jours en moyenne.
Un traitement plus long peut être prescrit, sous surveillance ophtalmique stricte.
Population pédiatrique
Ce produit ne doit pas être utilisé chez le nourrisson.
Mode d'administration
En instillation oculaire
Le passage systémique peut être réduit par une occlusion nasolacrymale ou par la fermeture des paupières pendant 2 minutes. Cette méthode peut contribuer à diminuer les effets indésirables systémiques et à augmenter l'efficacité locale.
En cas d'utilisation de plusieurs produits topiques ophtalmiques, les administrations doivent être espacées d'au moins 5 minutes. Les pommades ophtalmiques doivent être administrées en dernier.

Indications

Indications - DEXAMÉTHASONE - usage systémique
DEXAMÉTHASONE est indiqué dans le traitement des patients adultes présentant :
  • Une baisse d'acuité visuelle due à un œdème maculaire diabétique (OMD) chez des patients pseudophaques, ou considérés comme insuffisamment répondeurs à un traitement non corticoïde ou pour lesquels un traitement non corticoïde ne convient pas.
  • Un œdème maculaire suite à une occlusion de la branche veineuse rétinienne (OBVR) ou de la veine centrale de la rétine (OVCR).
  • Une inflammation du segment postérieur de l'œil de type uvéite non infectieuse .
Indications - DEXAMÉTHASONE - administration par voie oculaire
Uvéites.
Sclérites.
Episclérites.
Conjonctivites allergiques.
Kératites interstitielles.

Contre-indications

Kératites dues à herpès simplex.
Maladies fongiques des structures oculaires.
Infections mycobactériennes oculaires ou infections oculaires parasitaires non traitées.
Infection de la cornée ou de la conjonctive due au virus de la vaccine, de la varicelle, ou à d'autres virus.
Infections bactériennes aiguës non traitées.
Antécédents glaucomateux personnels ou familiaux.

Effets indésirables

Effets indésirables - DEXAMÉTHASONE - usage systémique

En raison de la présence de sulfites et de parahydroxybenzoates : risques de réactions allergiques, y compris réactions anaphylactiques, urticaire, bronchospasmes, eczéma de contact.
USAGE SYSTEMIQUE
De rares cas de réactions anaphylactiques ont pu être rapportés chez des patients traités par des corticostéroïdes par voie parentérale . Des troubles du rythme cardiaque ont également été décrits, liés à l'administration intraveineuse.
Autres effets :
Désordres hydro-électrolytiques : hypokaliémie, alcalose métabolique, rétention hydrosodée, hypertension artérielle, insuffisance cardiaque congestive.
Troubles endocriniens et métaboliques : syndrome de Cushing iatrogène, inertie de la sécrétion d'ACTH, atrophie corticosurrénalienne parfois définitive, diminution de la tolérance au glucose, révélation d'un diabète latent, arrêt de la croissance chez l'enfant, irrégularités menstruelles.
Troubles musculosquelettiques : atrophie musculaire précédée par une faiblesse musculaire (augmentation du catabolisme protidique), ostéoporose, fractures pathologiques en particulier tassements vertébraux, ostéonécrose aseptique des têtes fémorales.
Quelques cas de ruptures tendineuses ont été décrits de manière exceptionnelle, en particulier en co-prescription avec les fluoroquinolones.
Troubles digestifs : hoquets, ulcères gastroduodénaux, ulcération du grêle, perforations et hémorragies digestives, des pancréatites aiguës ont été signalées, surtout chez l'enfant.
Troubles cutanés : acné, purpura, ecchymose, hypertrichose, retard de cicatrisation.
Troubles neuropsychiques :
fréquemment : euphorie, insomnie, excitation.
rarement : accès d'allure maniaque, états confusionnels ou confuso-oniriques, convulsions.
état dépressif à l'arrêt du traitement.
Troubles oculaires :
certaines formes de glaucome et de cataracte.
avec une fréquence indéterminée : choriorétinopathie, vision floue .
Cardiomyopathie hypertrophique chez les enfants de faible poids de naissance.
USAGE LOCAL
Les effets indésirables systémiques des glucocorticoïdes ont un faible risque de survenue après administration locale, compte-tenu des faibles taux sanguins, mais le risque d'hypercorticisme (rétention hydrosodée, déséquilibre d'un diabète et d'une hypertension artérielle...) augmente avec la dose et la fréquence des injections.
risque d'infection locale (selon le site d'injection) : arthrites,...
atrophie localisée des tissus musculaires, sous-cutanés et cutanés. Risque de rupture tendineuse en cas d'injection dans les tendons,
arthrites aiguës à microcristaux (avec suspension microcristalline) de survenue précoce,
calcifications locales,
réactions allergiques locales et générales,
flush : céphalées et bouffées vasomotrices peuvent survenir. Elles disparaissent habituellement en un jour ou deux.
hoquets,
cardiomyopathie hypertrophique chez les enfants de faible poids de naissance.

Effets indésirables - DEXAMÉTHASONE - administration par voie oculaire

Classes de systèmes d'organes Effets indésirables
Affections du système immunitaire
Fréquence indéterminée : hypersensibilité
Affections endocriniennes
Fréquence indéterminée : syndrome de Cushing, inhibition de la fonction surrénalienne
Affections du système nerveux
Peu fréquent : dysgueusie
Fréquence indéterminée : vertiges, céphalées
Affections oculaires
Fréquent : gêne oculaire
Peu fréquent : kératite, conjonctivite, sècheresse oculaire, coloration de la cornée, photophobie, vision floue , prurit oculaire, sensation de corps étranger dans l'œil, larmoiement accru, sensation anormale dans l'œil, formation de croûtes sur le bord des paupières, irritation oculaire, hyperémie oculaire.
Fréquence indéterminée : glaucome, kératite ulcéreuse, augmentation de la pression intraoculaire, diminution de l'acuité visuelle, érosion de la cornée, ptosis de la paupière, douleur oculaire, mydriase.
Descriptif des effets indésirables sélectionnés
L'utilisation prolongée de corticoïdes ophtalmiques topiques peut provoquer une augmentation de la pression oculaire et/ou un glaucome, avec lésion du nerf optique, une diminution de l'acuité visuelle, une altération du champ visuel, la formation d'une cataracte sous-capsulaire postérieure et un retard à la cicatrisation .
En raison de la présence de corticoïde, dans des pathologies provoquant un amincissement de la cornée ou de la sclére, il existe un risque plus élevé de perforation, en particulier après des traitements de longue durée .
Le développement d'infection secondaire a été signalé après l'utilisation des associations contenant des corticoïdes et des antibiotiques. Les infections fongiques de la cornée sont particulièrement enclines à se développer avec des traitements aux corticoïdes de longue durée .

Surdosage

En cas de surdosage, la pression intraoculaire doit être surveillée et corrigée par un traitement, si le médecin le juge nécessaire.

Grossesse/Allaitement

Grossesse
Les études effectuées chez l'animal ont mis en évidence une toxicité sur la reproduction .
Il n'existe pas de données sur l'utilisation de la dexaméthasone chez la femme enceinte. L'utilisation prolongée ou répétée de corticoïdes pendant la grossesse a été associée à un risque accru de retard de croissance intra-utérine. Les nourrissons nés de mères ayant reçu des doses importantes de corticoïdes pendant leur grossesse doivent faire l'objet d'une surveillance attentive pour déceler tout signe d'hypoadrénalisme .
DEXAMÉTHASONE n'est pas recommandé pendant la grossesse.
Allaitement
On ne sait pas si la dexaméthasone est excrétée dans le lait maternel. Par conséquent, un risque pour l'enfant allaité ne peut être exclu. L'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée pendant l'allaitement.
Fertilité
Aucune étude n'a été réalisée pour évaluer l'effet d'une administration topique oculaire de la dexaméthasone sur la fertilité. Il y a peu de données cliniques évaluant l'effet de la dexaméthasone sur la fertilité masculine ou féminine.

Interactions avec d'autres médicaments

Aucune étude d'interaction n'a été réalisée.
Des inhibiteurs du CYP3A4 (incluant le ritonavir et le cobicistat) peuvent diminuer la clairance de la dexaméthasone, ce qui entraîne une augmentation des effets et une inhibition de la fonction surrénalienne/un syndrome de Cushing. L'association doit être évitée, sauf si le bénéfice est supérieur au risque accru d'effets secondaires systémiques des corticostéroïdes, auquel cas les patients doivent être surveillés pour les effets systémiques des corticostéroïdes.

Conditions générales d'utilisation | Contact
L'accès aux informations contenues dans ce Site est ouvert à tous les professionnels de santé.
Les informations données sur le site le sont à titre purement informatif.
Toutefois l'utilisateur exploite les données du site Medzai.net sous sa seule responsabilité : ces informations ne sauraient être utilisées sans vérification préalable par le l’internaute et Medzai.net ne pourra être tenue pour responsable des conséquences directes ou indirectes pouvant résulter de l'utilisation, la consultation et l'interprétation des informations fournies.

Repertoire des medicaments - Medzai.net, © 2016-2019