Langue - Français
Русский
 





Glucagon humain biogénétique


Glucagon humain biogénétique - dans le traitement de l'hypoglycémie sévère, un effet du glucagon sur la glycémie est habituellement observé dans les 10 minutes qui suivent l'injection.


Glucagon humain biogénétique - Pharmacocinétique et effets indésirables. Les médicaments avec le principe actif Glucagon humain biogénétique - Medzai.net
Dénomination commune internationale:
GLUCAGON
Numéro CAS:
16941-32-5
Formule brute:
C153H225N43O49S

Partager sur les réseaux sociaux:

Composés chimiques

GLUCAGON HUMAIN BIOGÉNÉTIQUE
Dénomination commune internationale:
GLUCAGON
Numéro CAS:
16941-32-5
Formule brute:
C153H225N43O49S
CHLORHYDRATE DE GLUCAGON
Dénomination commune internationale:
GLUCAGON HYDROCHLORIDE
Numéro CAS:
19179-82-9
Formule brute:
C153H225N43O49S.ClH
GLUCAGON-LIKE PEPTIDE-I(7-36) AMIDE
Numéro CAS:
107444-51-9
Formule brute:
C149H226N40O45
GLUCAGON-LIKE PEPTIDE 1 (7-37)
Numéro CAS:
106612-94-6
GLUCAGON-LIKE PEPTIDE II
Numéro CAS:
223460-79-5
GLUCAGON-LIKE-PEPTIDE-1 (7-36)
GLUCAGON-LIKE-PEPTIDE-1 (7-37) ACETATE

Glucagon humain biogénétique - dans les pharmacopées des pays suivants:

Pharmacopée britannique
glucagon
- BAN (British Approved Name)
Pharmacopée Française
glucagon humain biogénétique
- DCF (Dénominations Communes Françaises)
Pharmacopée japonaise
glucagon
- JAN (Japanese Accepted Name)
Pharmacopée d'état de la Fédération de Russie
Глюкагон
Pharmacopée américaine
glucagon
- USP (United States Pharmacopeia)
Pharmacopée d'Italie
glucagone
- DCIT (Denominazione Comune Italiana)
Pharmacopée européenne
glucagon
- Ph.Eur.
Pharmacopée internationale
glucagonum
Pharmacopée chinoise
高血糖素


Сlassification pharmacothérapeutique:

Classification ATC:

Formes pharmaceutiques

  • lyophilisat pour préparation injectable
  • poudre et solvant pour solution injectable

Pharmacodynamique

Dans le traitement de l'hypoglycémie sévère, un effet du glucagon sur la glycémie est habituellement observé dans les 10 minutes qui suivent l'injection.
Après une injection intraveineuse, l'efficacité sur la motilité gastro-intestinale survient dans la minute qui suit l'injection. L'efficacité se prolonge pendant 5 à 20 minutes selon la dose. Après une injection intramusculaire, l'efficacité survient dans les 5 à 15 minutes qui suivent l'injection et se prolonge pendant 10 à 40 minutes.

Pharmacocinétique

Pharmacocinétique - GLUCAGON - usage parentéral

Métabolisme
Le glucagon subit une dégradation enzymatique dans le plasma et les organes de distribution. Le glucagon est éliminé principalement par le foie et le rein, chacun contribuant pour 30 % environ au taux de clairance métabolique total.
Élimination
Le glucagon a une demi-vie plasmatique courte, d'environ 3 à 6 minutes. Le taux de clairance métabolique du glucagon chez l'homme est approximativement de 10 ml/kg/min.

Dosage

Dosage - GLUCAGON - usage parentéral
Poudre et solvant pour solution injectable
Indication thérapeutique (Hypoglycémie sévère)
Posologie pour adultes : administrer 1 mg par injection sous-cutanée ou intramusculaire.
Populations particulières
Population pédiatrique (< 18 ans) : GLUCAGON peut être utilisé dans le traitement de l'hypoglycémie sévère chez les enfants et les adolescents.
Posologie pour enfants : administrer 0,5 mg (enfants de moins de 25 kg ou ayant moins de 6-8 ans) ou 1 mg (enfants de plus de 25 kg ou ayant plus de 6-8 ans).
Patients âgés (≥ 65 ans) : GLUCAGON peut être utilisé chez les patients âgés.
Insuffisance rénale ou hépatique : GLUCAGON peut être utilisé chez les patients présentant une insuffisance rénale ou hépatique.
Indication diagnostique (Inhibition de la motilité gastro-intestinale)
Posologie pour adultes : La dose diagnostique pour obtenir un relâchement de l'estomac, du bulbe duodénal, du duodénum et de l'intestin grêle est de 0,2 à 0,5 mg administré par injection intraveineuse ou de 1 mg administré par voie intramusculaire ; la dose pour obtenir le relâchement du côlon est de 0,5 à 0,75 mg administré par voie intraveineuse ou de 1 à 2 mg administrés par voie intramusculaire.
Populations particulières
Population pédiatrique (< 18 ans) : La sécurité et l'efficacité de GLUCAGON dans l'inhibition de la motilité gastro-intestinale chez les enfants et les adolescents n'ont pas été établies. Aucune donnée n'est disponible.
Patients âgés (≥ 65 ans) : GLUCAGON peut être utilisé chez les patients âgés.
Insuffisance rénale ou hépatique : GLUCAGON peut être utilisé chez les patients présentant une insuffisance rénale ou hépatique.
Mode d'administration
Indication thérapeutique (Hypoglycémie sévère) :
Administrer par injection sous-cutanée ou intramusculaire. Le patient réagira normalement dans les 10 minutes qui suivent l'injection. Si le patient a réagi au traitement, lui administrer des glucides par voie orale afin de reconstituer les réserves de glycogène hépatique et de prévenir une récidive de l'hypoglycémie. Si le patient ne réagit pas dans les 10 minutes qui suivent l'injection, du glucose doit être administré par voie intraveineuse.
Indication diagnostique (Inhibition de la motilité gastro-intestinale) :
GLUCAGON doit être administré par le personnel médical. Après une injection intraveineuse de 0,2 à 0,5 mg, l'efficacité survient dans la minute qui suit l'injection et dure entre 5 et 20 minutes. Après une injection intramusculaire de 1 à 2 mg, l'efficacité se produit après 5 à 15 minutes et dure environ 10 à 40 minutes.
À la fin de l'épreuve diagnostique, des glucides doivent être administrés par voie orale, si cela est compatible avec l'épreuve diagnostique réalisée.

Indications

Indications - GLUCAGON - usage systémique
Indication thérapeutique
GLUCAGON est indiqué dans le traitement des hypoglycémies sévères qui peuvent survenir chez les enfants et les adultes diabétiques insulinotraités.
Indication diagnostique
GLUCAGON est indiqué dans l'inhibition de la motilité dans les explorations du tractus gastro-intestinal chez les adultes.

Contre-indications

Phéochromocytome.

Effets indésirables

Effets indésirables - GLUCAGON - usage systémique
Résumé du profil de sécurité
Les effets indésirables graves sont très rares, bien que des nausées, des vomissements et des douleurs abdominales peuvent survenir occasionnellement. Les réactions d'hypersensibilité, y compris les réactions anaphylactiques, ont été rapportées comme « très rares » (moins de 1 cas pour 10 000 patients). Des hypoglycémies / comas hypoglycémiques ont été rapportés au cours de l'utilisation de GLUCAGON dans l'indication diagnostique, en particulier chez les patients ayant jeûné. Les évènements indésirables cardiovasculaires, tels qu'une tachycardie et une modification de la pression artérielle, n'ont été rapportés que lorsque GLUCAGON était utilisé dans les procédures endoscopiques ou radiographiques.
Résumé tabulé des effets indésirables
Les fréquences des effets indésirables issus des essais cliniques et/ou de la surveillance après commercialisation et considérés comme imputables au traitement par GLUCAGON sont répertoriés ci-dessous. Les effets indésirables qui n'ont pas été observés dans les essais cliniques, mais qui ont été rapportés spontanément, sont considérés comme « très rares ». Depuis la mise sur le marché, la survenue des effets indésirables est très rare (<1/10 000). Cependant, le recueil après commercialisation d'effets indésirables est susceptible d'être sous-évalué et les fréquences présentées doivent donc être interprétées dans ce contexte.
Indication thérapeutique
Classes de systèmes d'organes
Fréquence
Effet indésirable
Affections du système immunitaire
Très rare (< 1/10 000)
Réactions d'hypersensibilité y compris réaction/choc anaphylactique
Affections gastro-intestinales
Fréquent (≥ 1/100, < 1/10)
Peu fréquent (≥ 1/1 000, < 1/100)
Rare (≥ 1/10 000, < 1/1 000)
Nausées
Vomissements
Douleurs abdominales
Population pédiatrique
D'après les données issues des essais cliniques et de l'expérience depuis la mise sur le marché, la fréquence, le type et la sévérité des effets indésirables observés chez les enfants seraient identiques à ceux observés chez les adultes.
Autres populations particulières
D'après les données issues des essais cliniques et de l'expérience depuis la mise sur le marché, la fréquence, le type et la sévérité des effets indésirables observés chez les patients âgés et chez les patients présentant une insuffisance rénale ou hépatique seraient identiques à ceux observés dans la population générale.
Indication diagnostique
Classes de systèmes d'organes
Fréquence
Effet indésirable
Affections du système immunitaire
Très rare (< 1/10 000)
Réactions d'hypersensibilité y compris réaction/choc anaphylactique
Troubles du métabolisme et de la nutrition
Peu fréquent (≥ 1/1 000, < 1/100)
Très rare (< 1/10 000)
Hypoglycémie*1
Coma hypoglycémique
Affections cardiaques
Très rare (< 1/10 000)
Tachycardie*2
Affections vasculaires
Très rare (< 1/10 000)
Très rare (< 1/10 000)
Hypotension artérielle*2
Hypertension artérielle*2
Affections gastro-intestinales
Fréquent (≥ 1/100, < 1/10)
Peu fréquent (≥ 1/1 000, < 1/100)
Rare (≥ 1/10 000, < 1/1 000)
Nausées
Vomissements
Douleurs abdominales
*1 Après une épreuve diagnostique, l'hypoglycémie pourrait être plus prononcée chez les patients ayant jeûné .
*2 Les effets indésirables cardiovasculaires ont été rapportés uniquement lorsque GLUCAGON est utilisé dans les épreuves endoscopiques ou radiographiques.
Population pédiatrique
Aucune donnée n'est disponible dans l'utilisation diagnostique de GLUCAGON chez les enfants.
Autres populations particulières
D'après les données issues des essais cliniques et de l'expérience depuis la mise sur le marché, la fréquence, le type et la sévérité des effets indésirables observés chez les patients âgés et chez les patients présentant une insuffisance rénale ou hépatique seraient identiques à ceux observés dans la population générale.

Surdosage

En cas de surdosage, des nausées et des vomissements peuvent survenir chez le patient. Ces symptômes seront temporaires compte-tenu de la courte demi-vie du glucagon.
En cas d'administration de doses substantiellement supérieures aux doses approuvées, la kaliémie peut chuter, et doit être surveillée et corrigée si nécessaire.

Grossesse/Allaitement

Grossesse
Le glucagon ne traverse pas la barrière placentaire humaine. Une utilisation du glucagon a été rapportée chez des femmes enceintes diabétiques et aucun effet délétère n'a été observé sur l'évolution de la grossesse, la santé du fœtus ou celle du nouveau-né. GLUCAGON peut être utilisé pendant la grossesse.
Allaitement
Le glucagon est très rapidement éliminé de la circulation sanguine (principalement par le foie) (t1/2 = 3 à 6 min). Ainsi, après traitement d'une hypoglycémie sévère, la quantité de glucagon excrétée dans le lait des mères qui allaitent serait extrêmement faible. Le glucagon étant dégradé dans le tube digestif, la forme active n'est donc pas absorbée ; de ce fait, aucun effet métabolique n'est à observer chez le nourrisson. GLUCAGON peut être utilisé pendant l'allaitement.
Fertilité
Aucune étude de reproduction animale n'a été réalisée avec GLUCAGON. Les études réalisées chez les rats n'ont pas mis en évidence d'altération de la fertilité liée au glucagon.

Interactions avec d'autres médicaments

Insuline : réaction antagoniste vis-à-vis du glucagon.
Indométacine : le glucagon peut perdre son efficacité à augmenter la glycémie ou peut même paradoxalement induire une hypoglycémie.
Warfarine : le glucagon peut augmenter l'effet anticoagulant de la warfarine.
Bêtabloquants : les patients prenant des bêtabloquants pourraient avoir une augmentation plus importante du pouls ainsi que de la pression artérielle, qui sera temporaire compte-tenu de la courte demi-vie du glucagon. L'augmentation de la pression artérielle et du pouls peuvent nécessiter la prise d'un traitement chez les patients présentant une maladie coronarienne.
Aucune interaction n'a été rapportée entre GLUCAGON et d'autres médicaments lorsque GLUCAGON est utilisé dans ses indications approuvées.

L'accès aux informations contenues dans ce Site est ouvert à tous les professionnels de santé.
Les informations données sur le site le sont à titre purement informatif.
Toutefois l'utilisateur exploite les données du site Medzai.net sous sa seule responsabilité : ces informations ne sauraient être utilisées sans vérification préalable par le l’internaute et Medzai.net ne pourra être tenue pour responsable des conséquences directes ou indirectes pouvant résulter de l'utilisation, la consultation et l'interprétation des informations fournies.

Repertoire des medicaments - Medzai.net, © 2016-2019