Langue - Français
Русский
 





Repevax - Résumé des caractéristiques du médicament

Le médicament Repevax appartient au groupe appelés Vaccins et anatoxines. Cette spécialité pharmaceutique a un code ATC - J07CA02.

Titulaires de l'autorisation de mise sur le marché:

SANOFI PASTEUR EUROPE (FRANCE) - Repevax - suspension injectable - supérieur ou égal à 20 UI+supérieur ou égal à 2 UI+2,5 microgrammes+5 microgrammes+5 microgrammes+3 microgrammes+40 UD+8 UD+32 UD - - 2002-10-04


Partager sur les réseaux sociaux:



Formes pharmaceutiques et Dosage du médicament

  • suspension injectable - supérieur ou égal à 20 UI+supérieur ou égal à 2 UI+2,5 microgrammes+5 microgrammes+5 microgrammes+3 microgrammes+40 UD+8 UD+32 UD

Сlassification pharmacothérapeutique:

Classification ATC:

Le médicament Repevax enregistré en France

Repevax suspension injectable

SANOFI PASTEUR EUROPE (FRANCE)
Dosage: supérieur ou égal à 20 UI+supérieur ou égal à 2 UI+2,5 microgrammes+5 microgrammes+5 microgrammes+3 microgrammes+40 UD+8 UD+32 UD

Comment utiliser, Mode d'emploi - Repevax

Indications

REPEVAX est indiqué pour l'immunisation active contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite chez les sujets à partir de l'âge de 3 ans en rappel après primovaccination.
L'utilisation de REPEVAX doit être définie sur la base des recommandations officielles.

Pharmacodynamique

Etudes cliniques
Les réponses immunitaires obtenues chez les adultes, adolescents et des enfants âgés de 3 à 6 ans, un mois après la vaccination avec REPEVAX, sont présentées dans le tableau ci-après. L'utilisation de REPEVAX chez les enfants âgés de 3 à 5 ans s'appuie sur des études cliniques au cours desquelles REPEVAX était administré en tant que 4ème dose (1er rappel) de vaccins diphtérique, tétanique, coquelucheux et poliomyélitique.
Tableau 2 : Réponses immunitaires obtenues 4 semaines après vaccination
Antigènes
Seuils
Adultes
et adolescents *
(n = 994)
Enfants âgés
de 5-6 ans†
(n = 240)
Enfants âgés
de 3-5 ans
(n = 148)
Diphtérie
³ 0,1 UI/ml
92,8%
99,4%
100%
Tétanos
³ 0,1 UI/ml§
100%
99,5%
100%
Coqueluche
Anatoxine coquelucheuse
Hémagglutinine
filamenteuse
Pertactine
Fimbriae types 2+3
³ 5 UE/ml**
³ 5 UE/ml**
³ 5 UE/ml**
³ 5 UE/ml**
99,7 %
99,9 %
99,6 %
99,8 %
91,2 %
99,1 %
100 %
99,5 %
99,3 %
99,3 %
100 %
100 %
Polio 1
Polio 2
Polio 3
³ Dilution 1:8
³ Dilution 1:8
³ Dilution 1:8
99,9 %
100 %
100 %
100 %
100 %
100 %
100 %
100 %
100 %
* A partir de l'âge de 10 ans
† Primovaccination avec un vaccin combiné diphtérique, tétanique et coquelucheux acellulaire à l'âge de 3 et 5 mois avec un rappel à l'âge de 12 mois
Primovaccination avec un vaccin combiné diphtérique, tétanique et coquelucheux à germes entiers à l'âge de 2, 3 et 4 mois
§ Mesuré par ELISA
**UE = Unités ELISA : Des titres en anticorps supérieurs à 5 UE/ml ont été considérés comme les marqueurs possibles d'une protection vis à vis de la coqueluche par Storsaeter J. et al, Vaccine 1998;16:1907-1916
La tolérance et l'immunogénicité de REPEVAX chez les adultes et les adolescents sont apparues comme étant comparables à celles observées avec une dose unique de rappel de vaccin dT adsorbé ou de dT Polio adsorbé contenant une quantité équivalente d'anatoxines diphtérique et tétanique et de poliovirus type 1, 2 et 3 inactivés.
La réponse plus faible obtenue vis à vis de l'anatoxine diphtérique chez les adultes reflétait probablement l'inclusion de certains sujets présentant un historique vaccinal incertain ou incomplet.
Les corrélations sérologiques avec la protection contre la coqueluche n'ont pas été établies. Se basant sur la comparaison avec des données obtenues au cours de deux essais distincts d'efficacité contre la coqueluche Sweden I entre 1992 et 1996, lors desquels la primovaccination avec un vaccin combiné diphtérique, tétanique et coquelucheux acellulaire de Sanofi Pasteur Ltd a confirmé une efficacité protectrice de 85% vis à vis de la coqueluche, il a été considéré que REPEVAX avait induit des réponses immunitaires protectrices.

Pharmacocinétique

L'évaluation des propriétés pharmacocinétiques n'est pas requise pour les vaccins.

Contre-indications

REPEVAX ne doit pas être administré aux personnes ayant une hypersensibilité connue :
aux vaccins contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite ou la coqueluche
à l'un des autres composants du vaccin
à l'un des résidus du processus de fabrication (formaldéhyde, glutaraldéhyde, streptomycine, néomycine, polymyxine B et albumine de sérum bovin), qui peut être présent à l'état de traces indétectables.
REPEVAX ne doit pas être administré aux personnes ayant présenté une encéphalopathie d'origine inconnue dans les 7 jours suivant l'administration d'un vaccin contenant la valence coqueluche.
Comme avec les autres vaccins, l'administration de REPEVAX doit être différée chez les personnes souffrant d'une maladie fébrile aiguë sévère. La présence d'une infection mineure (par exemple infection bénigne des voies respiratoires supérieures) n'est pas une contre-indication.

Grossesse/Allaitement

Grossesse
L'effet de REPEVAX sur le développement embryo-fœtal n'a pas été évalué. Aucun effet tératogène n'a été observé suite à l'administration à des femmes enceintes de vaccins contenant des anatoxines diphtériques ou tétaniques ou des poliovirus inactivés.
Des données existantes sur l'administration pendant la grossesse ne montrent pas d'effet délétère sur le fœtus ou la mère attribuable à REPEVAX. L'administration de REPEVAX à une femme enceinte doit se faire sur la base des recommandations officielles ou sur une évaluation individuelle du rapport bénéfices/risques.
Allaitement
L'effet de l'administration de REPEVAX pendant l'allaitement n'a pas été évalué. Toutefois, étant donné que REPEVAX contient des anatoxines ou des antigènes inactivés, aucun risque pour l'enfant allaité ne doit être attendu. Les bénéfices comparés au risque d'administrer REPEVAX aux femmes qui allaitent doivent être évalués par les professionnels de santé.
Fertilité
REPEVAX n'a pas été évalué dans des études de fécondité.

Surdosage

Aucun cas de surdosage n'a été rapporté.

Interactions avec d'autres médicaments

REPEVAX peut être administré simultanément avec une dose de vaccin grippal inactivé, d'après les résultats d'une étude clinique menée chez des sujets âgés de 60 ans et plus.
REPEVAX peut être administré simultanément avec une dose de vaccin contre l'Hépatite B.
REPEVAX peut être administré simultanément avec une dose de vaccin papillomavirus humain recombinant, sans interférence clinique significative avec la réponse en anticorps vis-à-vis des composants de chaque vaccin. Cependant, une tendance à une plus faible moyenne géométrique des titres (GMT) en anticorps anti-HPV a été observée dans le groupe recevant une administration concomitante. La signification clinique de cette observation n'est pas connue. Ceci est basé sur les résultats d'une étude clinique dans laquelle REPEVAX a été administré de façon concomitante avec la première dose de Gardasil .
Des membres différents doivent être utilisés comme site d'injection. Aucune étude d'association n'a été menée avec d'autres vaccins, produits biologiques ou médicaments. Toutefois, en accord avec les recommandations communément admises concernant la vaccination, REPEVAX étant un vaccin inactivé, il peut être administré simultanément avec d'autres vaccins ou des immunoglobulines, en des sites d'injection séparés.

Mises en garde et précautions

REPEVAX ne doit pas être administré en primo-vaccination.
Il convient de respecter de manière générale les recommandations officielles en ce qui concerne l'intervalle entre une dose de rappel de REPEVAX et les doses de rappel antérieures de vaccins diphtériques et/ou tétaniques. Des données cliniques chez des adultes ont démontré qu'il n'existait pas de différence cliniquement significative au niveau de la fréquence de survenue des événements indésirables, que REPEVAX ait été administré dès 4 semaines ou au moins 5 ans après une précédente dose de vaccin tétanique et diphtérique.
Avant l'immunisation
La vaccination doit être précédée d'une recherche des antécédents médicaux de la personne à vacciner (en particulier les vaccinations antérieures et les événements indésirables possibles). Chez les personnes ayant présenté des réactions graves ou sévères dans les 48 heures après l'injection d'un précédent vaccin contenant les mêmes substances, la décision d'administrer le vaccin REPEVAX doit être prise avec précaution.
Comme pour tout vaccin injectable, un traitement médical approprié doit être disponible immédiatement et une surveillance doit être effectuée dans le cas d'une réaction anaphylactique rare survenant après l'administration du vaccin.
Chez les sujets ayant présenté un syndrome de Guillain Barré ou une neuropathie du plexus brachial lors de l'administration antérieure d'un vaccin contenant de l'anatoxine tétanique, la décision de vacciner avec un vaccin contenant l'anatoxine tétanique doit être basée sur l'évaluation soigneuse des bénéfices et risques potentiels.
REPEVAX ne doit pas être administré aux personnes présentant un trouble neurologique évolutif ou instable, un état épileptique incontrôlé, ou une encéphalopathie évolutive jusqu'à ce qu'un traitement ait été mis en place et que l'état du patient ait été stabilisé.
Le taux et la gravité des effets indésirables chez des sujets ayant reçu de l'anatoxine tétanique sont conditionnés par le nombre de doses administrées auparavant et le taux des anticorps pré-existants.
L'immunogénicité du vaccin peut être réduite en cas de traitement immuno-suppresseur ou de déficit immunitaire. Dans ce cas, il est recommandé de différer si possible la vaccination jusqu'à la fin de la maladie ou du traitement. Néanmoins, la vaccination des personnes ayant une immunodépression chronique, telle qu'une infection par le VIH, est recommandée même si la réponse immunitaire risque d'être limitée.
Précautions d'administration
Ne pas injecter par voie intravasculaire ou intradermique.
Les injections intramusculaires doivent être pratiquées avec précaution chez les patients recevant un traitement anti-coagulant ou souffrant de troubles de la coagulation, en raison des risques d'hémorragie. Dans ce cas et suivant les recommandations officielles, l'administration de REPEVAX par injection sous-cutanée profonde peut être envisagée bien que le risque de réactions locales soit augmenté.
Une syncope (évanouissement) peut survenir dans le cadre d'une administration de vaccins injectables, comme REPEVAX. Des mesures doivent être mises en place afin d'éviter toute blessure en cas d'évanouissement, et afin de prendre en charge les réactions syncopales.
Autres considérations
Comme pour tout vaccin, une réponse immunitaire protectrice peut ne pas être obtenue chez tous les vaccinés .
Un nodule persistant au site d'injection peut survenir avec tous les vaccins adsorbés, en particulier si le vaccin est administré dans les couches superficielles du tissu sous-cutané.

Repevax suspension.Comment utiliser,posologie,mode d'emploi et contre-indications.Les analogues- Medzai.net

L'accès aux informations contenues dans ce Site est ouvert à tous les professionnels de santé.
Les informations données sur le site le sont à titre purement informatif.
Toutefois l'utilisateur exploite les données du site Medzai.net sous sa seule responsabilité : ces informations ne sauraient être utilisées sans vérification préalable par le l’internaute et Medzai.net ne pourra être tenue pour responsable des conséquences directes ou indirectes pouvant résulter de l'utilisation, la consultation et l'interprétation des informations fournies.

Repertoire des medicaments - Medzai.net, © 2016-2019