Langue - Français
Русский
 





Principe actif -Cyanocobalamine

Cyanocobalamine - Pharmacocinétique et effets indésirables. Les médicaments avec le principe actif Cyanocobalamine - Medzai.net
Dénomination commune internationale:
CYANOCOBALAMIN
Numéro CAS:
68-19-9
Formule brute:
C63H88CoN14O14P
Nomenclature de l'UICPA:
cobaltic;[(2R,3S,4R)-5-(5,6-dimethylbenzimidazol-1-yl)-4-hydroxy-2-(hydroxymethyl)tetrahydrofuran-3-yl] [(1R)-1-methyl-2-[3-[(1R,2R,3R,5Z,7S,10Z,12S,13S,17S,18S,19R)-2,13,18-tris(2-amino-2-oxo-ethyl)-7,12,17-tris(3-amino-3-oxo-propyl)-3,5,8,8,13,15,18,19-octamethyl-2,7,12,17-tetrahydro-1H-corrin-24-id-3-yl]propanoylamino]ethyl] phosphate;cyanide

cobalt(3+);[(2R,3S,4R)-5-(5,6-dimethyl-1-benzimidazolyl)-4-hydroxy-2-(hydroxymethyl)-3-oxolanyl] [(2R)-1-[[1-oxo-3-[(1R,2R,3R,5Z,7S,10Z,12S,13S,17S,18S,19R)-2,13,18-tris(2-amino-2-oxoethyl)-7,12,17-tris(3-amino-3-oxopropyl)-3,5,8,8,13,15,18,19-octamethyl-2,7,12,17-tetrahydro-1H-corrin-24-id-3-yl]propyl]amino]propan-2-yl] phosphate;cyanide

Partager sur les réseaux sociaux:

CYANOCOBALAMINE - Composés chimiques

CYANOCOBALAMINE
Dénomination commune internationale:
CYANOCOBALAMIN
Numéro CAS:
68-19-9
Formule brute:
C63H88CoN14O14P
Nomenclature de l'UICPA:

cobaltic;[(2R,3S,4R)-5-(5,6-dimethylbenzimidazol-1-yl)-4-hydroxy-2-(hydroxymethyl)tetrahydrofuran-3-yl] [(1R)-1-methyl-2-[3-[(1R,2R,3R,5Z,7S,10Z,12S,13S,17S,18S,19R)-2,13,18-tris(2-amino-2-oxo-ethyl)-7,12,17-tris(3-amino-3-oxo-propyl)-3,5,8,8,13,15,18,19-octamethyl-2,7,12,17-tetrahydro-1H-corrin-24-id-3-yl]propanoylamino]ethyl] phosphate;cyanide

cobalt(3+);[(2R,3S,4R)-5-(5,6-dimethyl-1-benzimidazolyl)-4-hydroxy-2-(hydroxymethyl)-3-oxolanyl] [(2R)-1-[[1-oxo-3-[(1R,2R,3R,5Z,7S,10Z,12S,13S,17S,18S,19R)-2,13,18-tris(2-amino-2-oxoethyl)-7,12,17-tris(3-amino-3-oxopropyl)-3,5,8,8,13,15,18,19-octamethyl-2,7,12,17-tetrahydro-1H-corrin-24-id-3-yl]propyl]amino]propan-2-yl] phosphate;cyanide

Cyanocobalaminum
7.BETA.,8.BETA.-LACTOCYANOCOBALAMIN
Numéro CAS:
23208-66-4
Formule brute:
C63H86CoN13O15P
8-EPI-CYANOCOBALAMIN
Numéro CAS:
41325-63-7
Formule brute:
C63H89CoN14O14P

Cyanocobalamine - dans les pharmacopées des pays suivants:

Pharmacopée britannique
cyanocobalamin
- BAN (British Approved Name)
Pharmacopée Française
cyanocobalamine
- DCF (Dénominations Communes Françaises)
Pharmacopée japonaise
cyanocobalamin
- JAN (Japanese Accepted Name)
Pharmacopée d'état de la Fédération de Russie
Цианокобаламин
Pharmacopée américaine
cyanocobalamin
- USP (United States Pharmacopeia)
Pharmacopée d'Italie
cianocobalamina
- DCIT (Denominazione Comune Italiana)
Pharmacopée européenne
cyanocobalamin
- Ph.Eur.
Pharmacopée hongroise
cyanocobalamin
- OGYI
Pharmacopée indienne
cyanocobalamin
- IP
Pharmacopée internationale
cyanocobalaminum
Pharmacopée chinoise
String
Pharmacopée mexicaine
cyanocobalamin
- MXP
Pharmacopée de Yougoslavie
cyanocobalamin
Pharmacopée de l'URSS
cyanocobalamin
cyanocobalamin


Сlassification pharmacothérapeutique:

Classification ATC:

Formes pharmaceutiques CYANOCOBALAMINE

  • collyre en solution
  • comprimé sécable
  • solution injectable
  • solution injectable et buvable
  • suppositoire pour ladministration rectale

Pharmacodynamique

Cyanocobalamine: facteur hématopoiétique.

Pharmacocinétique

Pharmacocinétique - CYANOCOBALAMINE - voie orale

La vitamine B12 est absorbée au niveau de l'iléon terminal après un cycle entéro-hépatique.
Le transport sanguin se fait par les transcobalamines.
L'excrétion est urinaire à forte dose, et surtout biliare à faible dose.

Pharmacocinétique - CYANOCOBALAMINE - usage parentéral

La cyanocobalamine est absorbée au niveau de l'iléon terminal par deux mécanismes. Un mécanisme passif lorsque les quantités sont importantes, et un mécanisme actif qui permet l'absorption des doses physiologiques et pour lequel la présence du facteur intrinséque est indispensable.
Le pic sérique est atteint une heure après l'injection intramusculaire.
L'excrétion se fait principalement par voie urinaire.

Dosage

Dosage - CYANOCOBALAMINE - voie orale
Comprimé sécable
RESERVE A L'ADULTE ET A L'ENFANT DE PLUS DE 6 ANS (en raison de la forme pharmaceutique).
Traitement d'attaque (restauration des réserves hépatiques) : 1 comprimé par jour pendant 15 jours à 1 mois.
Traitement d'entretien (suffisant pour couvrir les besoins quotidiens) : 1 comprimé tous les 10 jours.
Mode d'administration
Voie orale.
Dosage - CYANOCOBALAMINE - usage parentéral
Solution injectable et buvable
Dans les déficits en vitamine B12 dû à un défaut d'absorption : par voie injectable intramusculaire :
Traitement d'attaque : 1 mg (une ampoule) par jour ou trois fois par semaine en I.M., soit 10 mg (10 ampoules) au total.
Traitement d'entretien : 1 mg (une ampoule) en I.M. par mois.
Dans l'anémie par carence d'apport alimentaire en vitamine B12 chez les végétaliens stricts : par voie orale : verser le contenu de l'ampoule dans un verre d'eau.
Traitement d'attaque : 1 ampoule par jour pendant 15 jours à 1 mois.
Traitement d'entretien : 1 ampoule tous les 10 jours.
Mode d'administration
Voie orale.
Voie injectable intramusculaire.
Dosage - CYANOCOBALAMINE - administration par voie oculaire
Collyre en solution
Voie ophtalmique.
Se laver soigneusement les mains avant de procéder à l'instillation.
Eviter le contact de l'embout avec l'œil ou les paupières.
Instiller 1 goutte de collyre 3 à 4 fois par jour, en fonction des troubles oculaires, dans le cul-de-sac conjonctival de l'œil malade, en regardant vers le haut, et en tirant légèrement la paupière vers le bas.
Chaque récipient unidose contient une quantité suffisante de collyre pour traiter les deux yeux
Mode d'administration
Jeter l'unidose après utilisation, ne pas la conserver pour une instillation ultérieure.

Indications

Indications - CYANOCOBALAMINE - usage systémique
Déficits prouvés en vitamine B12 dûs à un défaut d'absorption : maladie de Biermer, gastrectomie totale, résection de l'iléon terminal, maladie d'Imerslund ; par voie injectable intramusculaire.
Anémie par carence d'apport alimentaire en vitamine B12 chez les végétaliens stricts depuis plus de 4 ans ; par voie orale.
Indications - CYANOCOBALAMINE - administration par voie oculaire
Traitement d'appoint des troubles de la cicatrisation cornéenne.

Contre-indications

Hypersensibilité à l'un des composants du produit.

Effets indésirables

Effets indésirables - CYANOCOBALAMINE - usage systémique

Réactions allergiques : prurit, urticaire, eczéma, érythème, œdème pouvant être sévère : choc anaphylactique, nécrose cutanée ou œdème de Quincke.
Risque d'acné.
Possibilité de douleur au point d'injection.
Coloration rouge des urines (correspondant à l'élimination urinaire de la vitamine B12).

Effets indésirables - CYANOCOBALAMINE - administration par voie oculaire

Possibilité de réactions allergiques comme pour tous les autres collyres.
Une gêne passagère (picotements, brûlures oculaires) peut être ressentie après instillation du collyre.

Surdosage

Il n'existe pas d'hypervitaminose B12.

Grossesse/Allaitement

Grossesse et Allaitement
Compte tenu des données disponibles, l'utilisation en cas de carence chez la femme enceinte ou qui allaite est possible.

Interactions avec d'autres médicaments

Associations à prendre en compte
+ Anti-sécrétoires antihistaminiques H2 Risque de carence en cyanocobalamine après traitement prolongé (quelques années), la réduction de l'acidité gastrique par ces médicaments pouvant diminuer l'absorption digestive de la vitamine B12. + Anti-sécrétoires inhibiteurs de la pompe à protons
Risque de carence en cyanocobalamine après traitement prolongé (quelques années), la réduction de l'acidité gastrique par ces médicaments pouvant diminuer l'absorption digestive de la vitamine B12.

Conditions générales d'utilisation | Contact
L'accès aux informations contenues dans ce Site est ouvert à tous les professionnels de santé.
Les informations données sur le site le sont à titre purement informatif.
Toutefois l'utilisateur exploite les données du site Medzai.net sous sa seule responsabilité : ces informations ne sauraient être utilisées sans vérification préalable par le l’internaute et Medzai.net ne pourra être tenue pour responsable des conséquences directes ou indirectes pouvant résulter de l'utilisation, la consultation et l'interprétation des informations fournies.

Repertoire des medicaments - Medzai.net, © 2016-2019