Langue - Français
Русский
 





Pentavac - Résumé des caractéristiques du médicament

Le médicament Pentavac appartient au groupe appelés Vaccins et anatoxines. Cette spécialité pharmaceutique a un code ATC - J07CA06.

Titulaires de l'autorisation de mise sur le marché:

SANOFI PASTEUR EUROPE (FRANCE) - Pentavac - poudre et suspension pour suspension injectable - 32 UD+10 microgrammes de polyoside Haemophilus influenzae type b+supérieur ou égal à 30 UI+supérieur ou égal à 40 UI+25 microgrammes+25 microgrammes+40 UD+8 UD - - 1998-08-06


Partager sur les réseaux sociaux:



Formes pharmaceutiques et Dosage du médicament

  • poudre et suspension pour suspension injectable - 32 UD+10 microgrammes de polyoside Haemophilus influenzae type b+supérieur ou égal à 30 UI+supérieur ou égal à 40 UI+25 microgrammes+25 microgrammes+40 UD+8 UD

Сlassification pharmacothérapeutique:

Classification ATC:

Le médicament Pentavac enregistré en France

Pentavac poudre et suspension pour suspension injectable

SANOFI PASTEUR EUROPE (FRANCE)
Dosage: 32 UD+10 microgrammes de polyoside Haemophilus influenzae type b+supérieur ou égal à 30 UI+supérieur ou égal à 40 UI+25 microgrammes+25 microgrammes+40 UD+8 UD

Composition et Présentations

VIRUS POLIOMYÉLITIQUE SOUCHE SAUKETT DE TYPE 3 INACTIVÉ 32 UD
POLYOSIDE HAEMOPHILUS INFLUENZAE TYPE B CONJUGUÉ À L'ANATOXINE TÉTANIQUE10 mcg de polyoside Haemophilus influenzae type b
ANATOXINE DIPHTÉRIQUE supérieur ou égal à 30 UI
ANATOXINE TÉTANIQUE supérieur ou égal à 40 UI
ANTIGÈNE COQUELUCHEUX : ANATOXINE 25 mcg
ANTIGÈNE COQUELUCHEUX : HÉMAGGLUTININE FILAMENTEUSE 25 mcg
VIRUS POLIOMYELITIQUE SOUCHE MAHONEY DE TYPE 1 INACTIVÉ 40 UD
VIRUS POLIOMYÉLITIQUE SOUCHE MEF-1 DE TYPE 2 INACTIVÉ 8 UD

Posologie et mode d'emploi Pentavac poudre et suspension pour suspension injectable

PENTAVAC doit être administré selon les recommandations officielles en vigueur.
Posologie
Population pédiatrique
Primovaccination : 2 injections à deux mois d'intervalle, une à l'âge de 2 mois et une à l'âge de 4 mois.
Rappel : 1 injection à l'âge de 11 mois.
Mode d'administration
Administrer par voie intramusculaire (IM).

Comment utiliser Pentavac Montrer plus >>>

Présentations et l’emballage extérieur


Comment utiliser, Mode d'emploi - Pentavac

Indications

Ce vaccin est indiqué dans la prévention conjointe de la diphtérie, du tétanos, de la coqueluche, de la poliomyélite et des infections invasives à Haemophilus influenzae type b (méningites, septicémies, cellulites, arthrites, épiglottites, …),
en primovaccination chez les nourrissons à partir de l'âge de 2 mois,
en rappel, à l'âge de 11 mois.
Ce vaccin ne protège pas contre les infections dues aux autres types d'Haemophilus influenzae, ni contre les méningites dues à d'autres micro-organismes.

Pharmacodynamique

Les toxines diphtérique et tétanique sont détoxifiées par le formaldéhyde puis purifiées.
Le vaccin poliomyélitique est obtenu par culture des virus poliomyélitiques types 1, 2 et 3 sur cellules Vero, purifiés puis inactivés par le formaldéhyde.
Les composants coquelucheux acellulaires (PT et FHA) sont extraits de cultures de Bordetella pertussis puis purifiés. La toxine pertussique (PT) est détoxifiée par le glutaraldéhyde et correspond à l'anatoxine pertussique (PTxd). Le FHA est natif. Il a été démontré que le rôle de PTxd et FHA est majeur dans la protection vis-à-vis de la coqueluche.
Le polyoside capsulaire PRP (polyribosyl ribitol phosphate) est extrait de la culture d'Haemophilus influenzae type b et conjugué à la protéine tétanique (T) constituant le vaccin conjugué PRP-T.
Le polyoside capsulaire (polyribosyl ribitol phosphate : PRP) induit chez l'homme une réponse sérologique anti-PRP. Cependant, comme pour tous les antigènes polyosidiques, la réponse immunitaire est thymo-indépendante, caractérisée par une immunogénicité faible chez le nourrisson et par l'absence d'effet rappel avant l'âge de 15 mois. La liaison covalente du polyoside capsulaire d'Haemophilus influenzae type b à une protéine porteuse, la protéine tétanique, permet au vaccin conjugué de se comporter comme un antigène thymodépendant entraînant une réponse sérologique anti-PRP spécifique chez le nourrisson et d'obtenir un effet rappel.
Réponse immunitaire après primo-vaccination :
Les études d'immunogénicité réalisées chez les nourrissons un mois après la primovaccination ont montré que tous les nourrissons (100%) ont développé un titre d'anticorps protecteur (>0,01 UI/ml), vis à vis des antigènes diphtérique et tétanique.
Pour ce qui est de la coqueluche, un mois après avoir reçu les trois doses de primovaccination, les titres d'anticorps anti-PT et anti-FHA ont été respectivement multipliés par quatre chez 93% et plus de 88% des nourrissons.
Au moins 99% des enfants primo-vaccinés avaient des titres protecteurs en anticorps dirigés contre les virus de la poliomyélite de types 1, 2 et 3 (³5 en inverse de dilution en séro-neutralisation).
Enfin, un mois après la troisième dose de primovaccination, au moins 97,2% des nourrissons vaccinés ont un titre d'anticorps anti-PRP supérieur à 0,15 µg/ml.
Réponse immunitaire après rappel :
Après la première dose de rappel (16-18 mois), tous les enfants ont développé des titres protecteurs en anticorps dirigés contre la diphtérie (>0,1 UI/ml), le tétanos (>0,1 UI/ml), et contre les virus de la poliomyélite (³5 en inverse de dilution en séro-neutralisation).
Le taux de séroconversion en anticorps anticoquelucheux (titres supérieurs à 4 fois les titres pré-vaccinaux) est au moins de 98% pour PT (EIA) et de 99% pour FHA (EIA).
Un titre en anticorps anti-PRP ³1,0 µg/ml a été obtenu chez tous les enfants.
Une étude de suivi de l'immunogénicité anticoquelucheuse chez les enfants âgés de 5-6 ans a montré que les titres en anticorps anti-PT et anti-FHA des enfants ayant reçu en primovaccination et en rappel les vaccins combinés acellulaires étaient au moins équivalents à ceux observés chez des enfants du même âge ayant été vaccinés par les vaccins combinés coquelucheux à germes entiers.

Effets indésirables

Les effets indésirables sont classés en termes de fréquence selon la convention suivante :
Très fréquent : ≥10%
Fréquent : ≥1% et <10%
Peu fréquent : ≥0,1% et <1%
Rare : ≥0,01% et <0,1%
Très rare : <0,01%
Fréquence indéterminée : ne peut être estimée sur la base des données disponibles.
D'après les notifications spontanées, certains événements indésirables ont été très rarement rapportés suite à l'utilisation de PENTAVAC. Les événements étant rapportés de façon volontaire à partir d'une population de taille incertaine, il n'est pas toujours possible d'estimer de façon fiable leur fréquence ou d'établir une relation causale avec l'exposition au vaccin. Par conséquent, ces événements indésirables sont classés dans la catégorie de fréquence "Indéterminée".
Lors d'études cliniques chez des enfants ayant reçu PENTAVAC en primovaccination, les réactions les plus fréquemment rapportées sont des réactions locales au site d'injection, des pleurs anormaux, une irritabilité et de la fièvre.
Ces signes et symptômes apparaissent habituellement dans les 48 heures suivant la vaccination et peuvent se prolonger entre 48 et 72 heures. Ils disparaissent spontanément sans traitement spécifique.
La fréquence des réactions au site d'injection a tendance à augmenter lors du rappel par rapport à la fréquence observée en primovaccination.
Affections du système immunitaire
Réactions de fréquence indéterminée
Réactions d'hypersensibilité immédiates telles qu'œdème de la face, angiœdème, œdème de Quincke, réactions et chocs anaphylactiques.
Troubles du métabolisme et de la nutrition
Réactions très fréquentes
Perte de l'appétit.
Affections psychiatriques
Réactions très fréquentes
Nervosité, irritabilité.
Cris et pleurs anormaux.
Réactions fréquentes
Insomnie, trouble du sommeil.
Réactions peu fréquentes
Cris et pleurs inconsolables et prolongés.
Affections du système nerveux
Réactions très fréquentes
Somnolence.
Réactions de fréquence indéterminée
Convulsion avec ou sans fièvre.
Episodes d'hypotonie-hyporéactivité.
Affections gastro-intestinales
Réactions très fréquentes
Vomissement.
Réactions fréquentes
Diarrhée.
Affections de la peau et du tissu sous-cutané
Réactions de fréquence indéterminée
Eruptions cutanées, érythème, urticaire.
Troubles généraux et anomalies au site d'administration
Réactions très fréquentes
Erythème au site d'injection.
Fièvre ≥38°C.
Œdème au site d'injection.
Douleur au site d'injection.
Réactions fréquentes
Induration au site d'injection.
Réactions peu fréquentes
Fièvre ≥39°C.
Rougeur et œdème ≥ 5 cm au site d'injection.
Réactions rares
Fièvre >40°C.
Des réactions œdémateuses de l'un ou des deux membres inférieurs peuvent survenir après la vaccination par un vaccin contenant la valence Haemophilus influenzae type b conjugué. Ces réactions surviennent principalement après la primovaccination, dans les premières heures suivant la vaccination et disparaissent spontanément et sans séquelles dans les 24 heures. Ces réactions peuvent s'accompagner de cyanose, érythème, purpura transitoire et de pleurs sévères.
Réactions de fréquence indéterminée
Larges réactions au point d'injection (>50 mm), incluant un œdème du membre pouvant s'étendre du point d'injection à l'une ou l'autre des articulations adjacentes. Ces réactions apparaissent 24 à 72 heures après la vaccination et peuvent être associées à des symptômes comme érythème, chaleur, sensibilité ou douleur au site d'injection. Elles disparaissent spontanément en 3 à 5 jours. Le risque paraît être en rapport avec le nombre de doses précédentes de vaccin contenant la valence coquelucheuse acellulaire, avec un risque accru après la 4ème et 5ème dose.
Effets indésirables potentiels (c'est à dire qui n'ont pas été rapportés directement avec PENTAVAC, mais avec d'autres vaccins contenant un ou plusieurs des constituants antigéniques de PENTAVAC) :
Syndrome de Guillain-Barré et neuropathie du plexus brachial après l'administration d'un vaccin contenant l'anatoxine tétanique.
Informations complémentaires concernant des populations particulières
Apnée chez les grands prématurés (nés à 28 semaines de grossesse ou moins) .

Contre-indications

Hypersensibilité :
à l'une des substances actives de PENTAVAC,
au glutaraldéhyde, à la néomycine, à la streptomycine, ou à la polymyxine B (utilisés lors de la fabrication et qui peuvent être présents à l'état de traces),
à un vaccin coquelucheux (acellulaire ou à "germes entiers").
Réaction sévère après une injection précédente du vaccin ou d'un vaccin contenant les mêmes substances.
La vaccination doit être différée en cas de fièvre ou de maladie aigüe.
Encéphalopathies évolutives.
Encéphalopathie dans les 7 jours suivant l'administration d'une dose précédente de tout vaccin contenant des antigènes coquelucheux (vaccin coquelucheux à "germes entiers" ou acellulaire).

Grossesse/Allaitement

PENTAVAC est uniquement destiné à un usage pédiatrique.

Surdosage

Non documenté.

Interactions avec d'autres médicaments

Ce vaccin peut être administré simultanément, mais en deux sites séparés, avec le vaccin M-M-RVAXPRO ou le vaccin HBVAXPRO.
Interférence avec des tests de laboratoire
Du fait de l'élimination urinaire de l'antigène capsulaire polyosidique Hib, un résultat positif peut être observé lors d'un test urinaire durant 1 à 2 semaines après la vaccination. D'autres tests doivent être réalisés pour confirmer une infection à Hib pendant cette période.

Pentavac poudre.Comment utiliser,posologie,mode d'emploi et contre-indications.Les analogues- Medzai.net

L'accès aux informations contenues dans ce Site est ouvert à tous les professionnels de santé.
Les informations données sur le site le sont à titre purement informatif.
Toutefois l'utilisateur exploite les données du site Medzai.net sous sa seule responsabilité : ces informations ne sauraient être utilisées sans vérification préalable par le l’internaute et Medzai.net ne pourra être tenue pour responsable des conséquences directes ou indirectes pouvant résulter de l'utilisation, la consultation et l'interprétation des informations fournies.

Repertoire des medicaments - Medzai.net, © 2016-2019